Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Régate » Voile légère » Multicoque de sport » Pascal Bidégorry remporte le Championnat de D35

samedi 27 août
  Visiteurs connectés : 26

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

- Suivez ces courses avec l’application SEASAILSURF pour iPhone et téléphones Android

Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt ML Dronautic
T-shirt Manches longues blanc Dronautic®
Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE Challenge Julius Baer

Pascal Bidégorry remporte le Championnat de D35

"je ne m’attendais pas à ce qu’on atteigne un tel niveau si rapidement"

D 19 septembre 2010     H 03:44     A Redaction SSS [Source RP]     > 712 visites     C 1

#catamaran | #Suisse |

agrandir
agrandir
A l’issue du dernier acte de la saison, le Grand Prix Corum, dans lequel ils ont remporté 2 manches, Pascal Bidégorry et son équipage se voient récompensés de leur régularité aux avants postes. A la barre du catamaran monotype Monotype #sportboats Banque Populaire, ils remportent le Championnat de la classe D35, le Challenge Julius Baer 2010.

Le Team Banque Populaire est le premier équipage français à remporter ce prestigieux Championnat. Ils courraient cette année leur deuxième saison dans ce circuit très technique sur lequel s’alignent les meilleurs régatiers du monde.

La saison en D35 s’est achevée ce week-end en Suisse. Le Lac Léman a reçu les 12 Décision 35 durant 7 Grands Prix et Pascal Bidégorry, à la barre de son catamaran de 35 pieds (10,81 mètres) était motivé pour remporter le Challenge Julius Baer 2010 avec la manière. Une lutte au coude à coude avec Foncia, mené par Alain Gautier et Alinghi a finalement donné raison à Banque Populaire, dernier arrivé de la classe. Pascal et son team ont terminé sur le podium à tous les grands prix !

A l’arrivée au ponton devant la SNG à Genève, Pascal ne cachait pas sa joie :

« On est bien entendu très contents et je suis super fier je n’en reviens pas ! Si on m’avait dit cela au début de la saison, quand je vois le niveau de la série notamment des équipes comme celles d’Alain Gautier ou d’Ernesto Bertarelli ou encore de Loïck Peyron, je pensais pouvoir finir dans les 4 ou 5e !

J’ai eu la chance de naviguer avec un équipage top, on a compris beaucoup de choses et on a été crescendo. On a fait les bons choix notamment sur les voiles et bien travaillé. Aujourd’hui par exemple, on a mis une grand-voile parce que c’était calculé et on a bien fait. Je voudrais remercier mon équipage de ce Grand Prix mais aussi de toute la saison : Christophe Espagnon, à la plage avant, que je ne connaissais pas et avec qui cela a été un bonheur de naviguer toute cette saison, Nicolas Charbonnier et son savoir-faire, Yvan Ravussin, fidèle parmi les fidèles avec qui je fais du bateau depuis 7 ans, Xavier Revil avec qui j’ai fait le Trophée Clairefontaine le week-end dernier et qui a fait toute la saison D35 l’an dernier avec moi, Kevin Escoffier membre du team du Maxi Banque Populaire pour qui c’était le premier Grand Prix en D35 ce week-end !

J’ai une pensée toute particulière pour Arnaud Jarlégan qui s’est blessé la semaine dernière et a fait une semaine d’hôpital. Il a fait toute la saison avec nous et je lui dédie cette victoire. Merci aussi à Yann Courtois notre préparateur qui a fait un super boulot et préparé aux petits oignons le bateau pendant que nous naviguions sur le Maxi. Il y a eu beaucoup de travail et beaucoup d’humain durant cette saison.

On a encore beaucoup de progrès à faire quand on regarde Alinghi, on les observe quand on est au coude à coude avec eux et on progresse. C’est clair que nous avons encore une grosse marge de progression, je ne voulais qu’une seule chose en abordant la saison cette année, c’est que nous soyons le plus réguliers possible dans nos résultats, je voulais que nous soyons bien classés évidemment, mais je ne m’attendais pas à ce qu’on atteigne un tel niveau si rapidement. »

- Info presse Mille & une vagues / www.voile.banquepopulaire.fr

- Alain Gautier, Team Foncia : « Malgré le résultat, notre plus mauvais sur un Grand Prix dans le Challenge depuis que nous y participons, ce fut une très belle journée de régate. Avec du vent et du jeu. Nous savions que cela ne serait pas facile et que Banque Populaire viendrait nous chercher dès le début. C’était ce qu’ils devaient logiquement faire. Nous réalisons une belle première manche, en parvenant à contrer leurs attaques. Par la suite, nous passons à côté de notre sujet… Il ne faut pas se le cacher : on n’a pas été bons ! Nous aurions pu chercher à défendre notre deuxième place mais ce n’était pas notre stratégie. Il fallait attaquer, terminer 1er ou 2e du Grand Prix et que Banque Populaire ne termine pas devant nous. Déçus ? Oui et non car lorsque que l’on navigue comme nous l’avons fait aujourd’hui, on ne peut pas prétendre à la victoire. Mais nous n’avons pas à rougir. On a toujours respecté l’esprit de la série dans la préparation de chaque saison. Alinghi fait une très belle fin de saison et Banque Populaire a mis tous les moyens pour parvenir à décrocher ce titre. A nous de nous adapter la saison prochaine pour être encore plus compétitifs. »


Classement Général du Challenge Julius Baër 2010

  • 1- BANQUE POPULAIRE / Pascal Bidégorry 15 points
  • 2- ALINGHI / Ernesto Bertarelli 17 points
  • 3- FONCIA / Alain Gautier 20 points
  • 4- ZOULOU/ Erik Maris 27 points
  • 5- NICKELS / Frédéric Moura 33 points
  • 6- OKALYS-CORUM / Nicolas Grange, Loick Peyron 35 points
  • 7- JULIUS BAER / Philippe Cardis 36 points
  • 8- YLLIAM / Pierre-Yves Firmenich 38 points
  • 9- LADYCAT / Dona Bertarelli 42 points
  • 10- ZEN TOO / Guy de Picciotto, Franck Cammas 48 points
  • 11- VELTIGROUP / Steve Ravussin 51 points
  • 12- ZEBRA 7 / Loic Forestier 68 points
1 vote
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

Class C

Les Canadiens gardent la "Little America’s Cup"

Les Canadiens Fred Eaton et Magnus Clarke qui étaient les détenteurs de la la petite Coupe de l’America disputée en catamarans de la Class C Class C #CClassCats #LittleCup ont remporté à Newport la 21e édition de l’International C-Class Catamaran Trophy.
Lire la suite →

Class C

Un partout entre Canadiens et Australiens

L’International C-Class Catamaran Championship a disputé ses premiers match races de la finale. Le petit temps était de la partie à Newport ce qui n’a pas permis de départager les deux équipages.
Lire la suite →

International C-Class Catamaran

Les Canadiens Eaton & Clarke dominent la 2e journée

La deuxième journée de l’International C-Class Catamaran Championship (la petite Coupe de l’America) disputé à Newport sur la côte Est a vue la domination de Canaan, le catamaran canadien. Trois manche, trois victoires pour Fred Eaton et Magnus Clarke, détenteur du Trophée depuis 2007. Ils devancent ainsi l’Alpha des Australiens Glenn Ashby et James Spithill au classement final des régates en flotte.
Lire la suite →

Little America’s Cup

Ashby et Spithill dominent les C’cat à Newport

Une demi douzaine d’équipages internationaux se sont donnés rendez-vous à Newport sur la côte Est pour participer à l’International C-Class Catamaran Championship. A quoi ? A la little America’s Cup America's Cup #AmericasCup en catamaran de la classe C reconnus pour porter des ailes semi-rigides et avoir inspiré le Stars ans Stripes de Dennis Conner et, plus récemment, l’USA 17 d’Ellison et Coutts.
Lire la suite →

Lancement

Alain Thébault : "Nous pourrons voler sur le Léman"

Alain Thébault, concepteur et pilote du projet Hydroptère, et Jean-Mathieu Bourgeon, responsable scientifique du programme, accompagnés de leur Design Team, ont dévoilé, ce matin au chantier Decision SA à Ecublens (Suisse), leur nouveau prototype, l’Hydroptère.ch, un catamaran de 35 pieds qui sera mis très prochainement à l’eau sur le lac Léman.
Lire la suite →

A la une

Trophée Prince de Bretagne : carton plein pour LaLou Roucayrol lors de la 1re journée

La lutte a fait rage entre les Multi50, vendredi, pour la première journée du Trophée Prince de Bretagne - Sud Goëlo, où un parcours côtier et deux parcours techniques se sont tenus en baie de Saint-Brieuc. Ewan Le Roux a également tenu la cadence en Diam24 tandis que les deux Ultime se sont affrontés durant le premier acte de leur grand Défi.
Lire la suite →

#Mini650

Duo Concarneau : Départ le 1er septembre pour 40 minis menés en double

Du 1er au 4 septembre, la ville de Concarneau et la CCI de Cornouaille accueilleront pas moins de 40 bateaux (Mini 6.50) et de 80 coureurs qui vont transformer les pontons de la magnifique ville Close en une véritable fourmilière !
Lire la suite →

#MaxiYacht

Palermo-Montecarlo : Brad Butterworth s’offre la 12e édition (en temps réel) à bord de Rambler 88

C’est à 22h00, dans la soirée de mardi à mercredi que Rambler 88, barré par Brad Butterworth, a coupé, le premier, la ligne d’arrivée de la 12e Palermo-Montecarlo. Ce sloop de 27 mètres, déjà vainqueur des Voiles de Saint Barth en 2015 et 3e de la Rolex Sydney-Hobart la même année, rallonge ainsi son palmarès
Lire la suite →

Tour de Corse en cata de sport : Eric Defert veut battre le record détenu par le monocoque SFS

D’un côté deux coques, deux hommes et 6, 20 m de long pour 160 kilos, de l’autre une dizaine d’hommes d’équipage, 21, 33 m et quelques tonnes de plomb... Dans un remake de David contre Goliath, le navigateur Finistérien Eric Defert et Florian Ottaviani de la Société Nautique d’Ajaccio s’attaquent d’ici à la fin du mois d’août, sur un "petit" Nacra F20 et sans assistance, au record Record #sailingrecord du Tour de Corse à la voile détenu par Lionel Péan aux commandes du VOR 70 SFS, un puissant monocoque conçu à l’origine pour le tour du monde en équipage.
Lire la suite →

#FigaroBeneteau

Douarnenez – Horta Solo : Ils seront finalement 17 sur la ligne de départ

Douarnenez – Horta : un tel parcours sonne comme une évidence tant les deux villes ont des traits de caractères similaires : un fort vécu maritime, un même sens de l’accueil et de l’esprit de fête, un ancrage culturel solide. C’est le double pari de la Douarnenez Horta Solo : réunir un plateau de qualité pour la dernière épreuve du Championnat de France tout en veillant à la chaleur des relations humaines.
Lire la suite →