Vous êtes ici : Accueil » FR-MER » Planète » Un expédition française sur la banquise arctique

#MER DeepSea Under the Pole

Un expédition française sur la banquise arctique

Une femme, sept hommes et un chien vers l’île Ellesmere au Nord du Canada

D 29 mars 2010     H 04:17     A Redaction SSS [Source RP]     > 1682 visites     C 1

#snow | | | |

agrandir
Après des mois de préparation et d’entraînements, les 8 membres de l’expédition polaire, Deepsea Under the Pole by Rolex, ont enfin posé le pied au Pôle Nord. Entre les plongées sous la banquise et les périodes de progression, l’expédition française restera 110 jours sur le continent de glace.

Découverte de la face cachée de la banquise, programme scientifique sur cette glace et sur la physiologie des plongeurs dans ce milieu seront les grands thèmes de cette aventure Aventure humaine hors du commun dans un des milieux les plus hostiles de la planète. Il y a 6 jours de retard en raison de conditions météorologiques défavorables, hommes et matériel sont enfin arrivés à destination.

Après un long périple depuis Paris, les 8 membres de l’expédition, Ghislain Bardout le chef de l’expédition, Emmanuelle Périé, seule femme de l’équipe, Alban Michon, Samuel Audrain, Benoit Poyelle, Clément Infante, Vincent Berthet, Pascal Rey et Kayak le Siberian Husky qui accompagnera l’équipe sont enfin arrivés au point de départ de cette extraordinaire aventure Aventure . Après deux vols et une organisation Organisation #organisation sans faille, DeepSea Under the Pole by Rolex peut entamer sa longue marche vers l’aventure.

Une arrivée aux premières lueurs du soleil arctique. Il aura donc fallu attendre le 26 mars, soit 6 jours après la date initialement prévue, pour que l’équipe puisse enfin accéder à proximité du Pôle Nord géographique. Avant cette date, le 20 mars, la nuit polaire couvrait encore la banquise, rendant impossible le moindre atterrissage. Depuis quelques jours, le soleil perce donc l’horizon et ne quittera plus le ciel pendant de nombreux mois.

Depuis l’arrivée à Resolute Bay, les membres de l’expédition ont eu le temps de préparer ce moment tellement attendu de tous afin de rendre le débarquement le plus rapide et efficace possible. Un atterrissage au Pôle est toujours une aventure en soi. Il nécessite précision et coordination. À chaque instant, les conditions météorologiques peuvent basculer, obligeant l’ensemble des intervenants à interrompre le débarquement. Sur cette lande de glace hostile, la moindre seconde est donc importante.

C’est finalement à 65 km au sud du Pôle Nord que le DC3 a pu trouver une piste pour déposer l’expédition. Après le débarquement et les derniers adieux, les 7 membres de l’expédition ont débuté la première marche vers le sud.

Ghislain Bardout :

« Tout va bien. Nous avons marché 2 heures après l’arrivée, nous avons fait 3,3km vers le sud. Quelques-uns ont eu un peu froid aux pieds mais vite réchauffés. Ce soir, tout le monde est heureux d’être là, nous sommes dans nos sacs de couchage, il fait -37°, pas de vent, nous sommes contents, c’est une température plutôt clémente pour démarrer. Nous avons bien sur besoin de retrouver les habitudes acquises aux entraînements, mais tout va bien. Nous avons même dérivé de 500 mètres vers le Sud depuis que nous avons monté le camp ! »

Le programme

La première partie, la banquise, qui devrait durer entre 80 et 85 jours sera la plus délicate car la dérive des glaces et la difficile progression dans ce milieu hostile nécessite prudence, force physique et mentale. La progression se fera pendant 3 journées suivies d’une journée dédiée à la plongée. Avec la fonte de la glace, une marche rapide vers l’île Ellesmere, troisième plus grande île canadienne et dixième au monde, située à l’extrême nord du Canada, est indispensable.

La deuxième partie de cette expédition, qui devrait intervenir vers le 8 juin, se fera le long de la côte de l’île Ellesmere. Pendant une trentaine de jours, l’équipe se déplacera entre plusieurs camps préalablement montés par ses soins, et alternera, comme sur la banquise, ces périodes de progression et de plongées.

- Info presse / Thomas Campion / www.DeepSeaUnderThePoleNews.com


1 Messages

  • "Après des mois de préparation et d’entraînements, les 8 membres de l’expédition polaire, Deepsea Under the Pole by Rolex, ont enfin posé le pied au Pôle Nord. Entre les plongées sous la banquise et les périodes de progression, l’expédition française restera 110 jours sur le continent Antarctique".

    Ils ont posé le pied au Pôle Nord, et l’expédition restera 110 sur le continent Antarctique, y’a pas un problème de géographie là ?


    • Bien vu ! Il s’agit bien de l’Arctique et je comprends pourquoi j’avais un doute en écrivant le titre ;-) (comme pour tous le communiqués de presse sélectionnés par la rédaction, le titre est toujours reformé). Il s’agit d’une confusion chez le rédacteur du communiqué que j’ai reproduite en mettant en ligne. L’arctique est don bien au nord et l’Antarctique est au Sud (un vrai continent). Le contenu du texte est donc aussi corrigé ainsi qu’un mail est envoyé à l’expéditeur... Merci pour votre vigilance "ehquionest". Notez que sur un site, il s’agit d’un écrit et pas d’un "dires" non ?
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message


Dans la même rubrique

Museum

Océanopolis fête ses 20 ans !

En 2010, année internationale de la biodiversité marine Marine Marine nationale , Océanopolis Brest fête ses 20 ans. Pour cet anniversaire, temps forts et rendez-vous sont fixés avec le public afin de célébrer l’évènement.
Lire la suite →
Un Anoplogaster exposé à Océanopolis

Maritime

Jules Verne s’expose à Océanopolis

A l’occasion du centenaire de la mort de Jules Verne, Océanopolis consacre son programme culturel 2005 à l’écrivain, créateur d’un nouveau genre de littérature, la géographie romanesque, et plus précisément à son roman « Vingt mille lieues sous les mers ». L’exposition retracera donc , dès le 9 Avril, le périple du Nautilus et de son célèbre capitaine Nemo.
Lire la suite →

A la une

Ultim Actual

Tour du monde à l’envers : Yves Le Blevec entrevoit une petite fenêtre pour vendredi 24 novembre après-midi

Les fichiers météo n’ont plus de secrets pour Yves le Blevec. Depuis son retour à terre, il y a deux semaines, après sa première tentative de départ sur son tour du monde à l’envers, en solitaire, il les scrute attentivement. La situation instable de ces dernières semaines laisse cependant entrevoir une petite fenêtre pour demain, vendredi 24 novembre après-midi. Le skipper Actual a choisi de s’y engouffrer avant qu’elle ne se referme.
Lire la suite →

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Maxime Sorel et Antoine Carpentier remportent la catégorie des Class40

Ce jeudi 23 novembre, à 00h 19mn 15s, Maxime Sorel et Antoine Carpentier ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 en première position de la catégorie Class40. Le duo aura mis 17 jours 10 h 44mn et 15s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 10,40 nœuds, mais il a réellement parcouru 4 513 milles à 10,77 nœuds.
Lire la suite →

Coupe du monde de windsurf slalom PWA

Airwaves Nouméa Dream Cup : 80 riders engagés sur la 2ème journée

C’est dans des conditions dantesques que les 80 riders engagés sur la 2ème journée de la Airwaves Nouméa Dream Cup se sont affrontés. Sur cette dernière étape de la coupe du monde de windsurf Windsurf #Windsurf slalom PWA, les points se resserrent, la fatigue se fait sentir. Il ne faut rien lâcher : il reste encore quatre jours de compétition. Par ailleurs, la jeunesse était à l’honneur cet après-midi avec la NRJ Kids Race.
Lire la suite →

Course - croisière

Rallye des Iles du Soleil : Bon départ à destination de Marie-Galante en Guadeloupe

C’est samedi 18 novembre dernier à 11h00 que les onze bateaux inscrits à cette première édition du Rallye des Iles du Soleil ont pris le départ au large de Marina Lanzarote (Canaries) à destination de Marie-Galante (Guadeloupe). Vent de Nord/Est de 10/15 nœuds et mer peu agitée au menu sur une ligne de départ mouillée quasi travers au vent pour éviter tous risques de collision pour les bateaux, sachant que ces derniers ont 2 800 milles à parcourir dans les étraves. A noter au moment du départ, la présence d’une dépression dans le nord de l’archipel canarien obligeant la flotte à privilégier en première partie de parcours une option vers le Sud. Et si certains envisageaient de passer au large de l’archipel cap-verdien, d’autres pensaient repiquer assez rapidement sur la route directe. A suivre...
Lire la suite →

AC75

36e America’s Cup : Le monocoque de 75 pieds à foils dévoilé

Voici le bateau qui sera le support de la prochaine Coupe de l’America défendue par les Néo Zélandais d’Emirates Team New Zealand. Ils avaient choisi de laisser de côté le catamaran ailé à foils de 50 pieds pour un monocoque moderne. Cela donne un 75 pieds à foils en T (pratique pour le match racingf !).
Lire la suite →

vendredi 24 novembre
  Visiteurs connectés : 21

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Sweat bleu
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud
T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.