Vous êtes ici : Accueil » INT-BIZ » Organisation » Une SolOcéane plus "expédition" que "course" en 2009

#BUSINESS Tour du monde en solitaire

Une SolOcéane plus "expédition" que "course" en 2009

Faute de concurrent, la course de Griboval se transformerait en parcours scientifique

D 13 novembre 2008     H 09:36     A Christophe Guigueno     > 1260 visites     C 1

#Ocean50 | #organisation |

agrandir
Une brève sur le site internet du quotidien Ouest France lance une alarme : « La course SolOcéane tombe à l’eau ». « La SolOcéane ? » (avec le point d’interrogation) comme on répond au bout du numéro de téléphone du service de communication Communication #Communication de la ville de Caen… est le tour du monde en solitaire en monotype Monotype #sportboats imaginé et organisée par Yvan Griboval dont le départ doit être donné dans moins d’un an.

L’idée de l’organisateur du Trophée Clairefontaine des Champions, en catamarans monotypes, et de la Course des Falaises, en Figaro-Bénéteau monotypes, était de proposer course et bateaux clef en main pour une compétition au large qui pourrait servir de promotion aux skippers du circuit Figaro-Bénéteau en vue d’un projet plus important comme ceux des 60 pieds monocoque du Vendée Globe.

Le premier bateau a été lancé en 2007. Il est loué depuis un an par Charles Caudrelier, un ancien vainqueur du Figaro. Avec son sponsor Bostik, une filiale de Total, il n’a pu comme ses camarades Yann Elies ou Jérémie Beyou, monter un projet de monocoque Open. Il est vrai que les budgets ont gonflé. Un monocoque de 18,28 mètres coûte un minimum de 2,5 millions d’Euros à construire. Avec le budget de fonctionnement sur trois ans et des frais de recherches pour la conception d’un bateau neuf, cela monte la facture entre 5 et 10 millions d’euros. D’où l’idée d’un mini 60 pieds, moins cher et monotype Monotype #sportboats pour que le meilleur, et pas forcément le plus riche, gagne… Et Caudrelier a été le premier à signer.

Le Veolia Ocean, du nom du sponsor de la course, a été conçu par le cabinet d’architectes qui a signé nombre de vainqueurs du Vendée Globe. Le groupe Finot a ainsi réalisé une belle bête de course de 53 pieds (16 mètres) équipée, comme les grands, de deux safrans, d’un mât-aile, de dérives et d’une quille pendulaire. Le tout est commercialisé par l’organisateur au prix de 1,5 million d’Euros. C’est beaucoup moins cher qu’un 60 pieds, mais aucun autre skipper n’a accroché au projet.

Plusieurs raisons à cela :
- Du côté des Français, l’idée d’acheter ou louer un bateau à l’organisateur du circuit et de la course semble poser problème.
- Avec ses 53 pieds, le Veolia Ocean a été conçu pour être une classe de bateaux à part et indépendante du milieu Open ou existait une classe de 50 pieds.
- La situation économique actuelle fait que même avec 1,5 million d’euros, le bateau est sans doute trop cher au vu du programme proposé et de ses retombées estimées (même si l’organisateur a tissé des partenariats médias).
- Du côté anglo-saxon, la voile au large en solitaire ne fonctionne pas. Le Veolia Ocean offre une marche d’entrée, mais les non-Français sont rares en Figaro et, quand ils sont les moyens, s’investissent directement sur le circuit IMOCA où ils sont nombreux cette année (7 Anglais sur le Vendée Globe).
- Un tour du monde de trop ? En dehors du Vendée Globe qui reste une référence, il y a la Velux Ocean (au départ de La Rochelle en 2010), la Barcelona World Race Barcelona World Race #barcelonaworldrace en double, la Portimao Global Ocean Race Global Ocean Race #GlobalOceanRace en 40 pieds… Cela fait beaucoup.
- Enfin, il y a une donnée nouvelle qui vient de la classe des multicoques de 50 pieds. Entre les deux supports, les sponsors tricolores semblent avoir choisi celle qui pousse en 2009 avec les nouveaux Crêpes Whaou !, Actual, Prince de Bretagne et Laiterie de St Malo. Ces prototypes destinés à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum en particulier ont la particularité de coûter le même prix à la construction tout en offrant un programme « classique » de transatlantiques.

Du coup, le journaliste de Ouest France annonce l’annulation pure et simple du départ de la course monotype Monotype #sportboats  : « Il n’y aura pas de course SolOcéane au départ de Caen en octobre 2009, avec retour programmé quatre mois plus tard à Cherbourg, après une escale d’un mois à Wellington (Nouvelle-Zélande). À la place de ce tour du monde en solitaire qui devait réunir 13 monocoques de 52 pieds (16 m), une expédition scientifique pourrait s’élancer avec deux ou trois bateaux. L’organisateur, SailingOne, invoque la crise financière pour justifier ce changement de bord. »

Interrogée à ce sujet, Clémentine Chaignaud du service communication Communication #Communication de SailingOne ne nie pas ce changement de programme. «  La SolOcéane aura bien lieu et partira bien de Caen. » On ne parle plus, par contre, de course mais « d’expédition scientifique ». Le programme initial qui consistait à se servir du voyage des bateaux autour du monde pour recueillir des informations scientifiques ([lire ici- http://www.soloceans.com/fr/oceanoscientific/]) est donc mis en avant. D’ailleurs le bateau de Charles Caudrelier attendu à Caen dans quelques jours doit « faire escale à Brest pour être vu par des scientifiques » et préparer l’expédition 2009. On en saura plus au Salon Salon #Salonnautique Nautique de Paris lors duquel SailingOne devrait donner de plus amples informations sur son programme à venir.

Ch.Guigueno


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

China Cup International Regatta

Le Groupe Bénéteau fournit les Chinois en First 40.7

La deuxième édition de la China Cup International Regatta se déroulera du 24 au 27 octobre 2008 à Shenzhen, dans le Sud de la Chine. Fournisseur de 10 First 40.7 pour la première compétition, le groupe Bénéteau vient de signer pour 20 exemplaires supplémentaires et une division Bénéteau Cup au sein de la course.
Lire la suite →

Brest Ultime Challenge

Un tour du monde en solo en multicoque en 2011

Yves Parlier (qui part bientôt en équipage sur Groupama 3) en rêvait. Pen Duick SA le fera. Quoi ? Le tour du monde à la voile en solitaire en multicoque et sans escale. Bref, « Brest Ultime Challenge » sera le Vendée Globe en multicoque, sans limites de taille !
Lire la suite →

Velux 5 Oceans

Clipper Ventures relance son tour du monde en 2010

Clipper Ventures, organisateur de la Velux 5 Oceans Velux 5 Oceans #Velux5Oceans a signé avec son partenaire pour une nouvelle édition entre 2010 et 2011. Malgré son éviction du calendrier IMOCA (classe des monocoques de 60 pieds), la course espère réunir 12 partants et devrait repartir d’Espagne, mais un départ ou l’arrivée en France sont en évaluation… Voici le communiqué des organisateurs.
Lire la suite →

Course au large

Les multicoques de 50 pieds en substitut des 60’ ORMA ?

Frédéric Dahirel, "navigateur professionnel", s’engage pour les 50 pieds. Voici sa "lettre ouverte" où il présente cette classe qui pourrait prendre la place des 60 pieds ORMA moribonds comme classe dominantes des courses au large. Les 50 pieds, développés à partir des trois sister-ships Irens de Hérold, Birch et Develay, ont souvent été une classe de bateaux rafistolés à partir des restes de vieux 60 pieds. Puis est né le Crêpes Whaou ! de Franck -Yves Escoffier. Ce bateau truste depuis les victoires dans sa classe, sans grande concurrence. Avec un plateau de bateaux neufs, cette classe pourrait en effet prendre une place laissée vacante entre les 40 pieds inshore (Extrem 40) et les géants solitaire (Sodéb’O ou Idec) ou équipage (Groupama 3, Banque Populaire V, ex-Orange)…
Lire la suite →

Organisation

La Class 40 défie Pen Duick SA

Il est rare de voir une classe de bateaux remettre en cause ouvertement un organisateur de course ! La jeune Class 40 qui tente de rester "amateur" avec des bateaux de série raisonnables mais déjà foison de prototypes high-tech (même si carbone et quille pendulaire sont prohibés) impose déjà aux organisateurs de ne pas offrir de primes de matchs aux skippers… Mais comme elle gonfle les nombres d’inscrits (sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum et la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 ), elle demande à être respectée…
Lire la suite →

A la une

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis ont remporté la 1re manche

Jeudi, les 47 équipages de la 10e St. Barth Cata-Cup ont entamé les choses sérieuses et pour ce premier jour de compétition, le comité de course a profité d’un vent de secteur sud sud-est soufflant entre 8 et 12 nœuds pour les envoyer sur un tour de l’île. Dévents, effets de site… il a fallu faire preuve d’observation et de finesse, et à ce petit jeu, les favoris ont d’emblée montré leur aisance, confirmant leur statut. Le tiercé gagnant du jour ? Dans l’ordre, Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen), Pierre Le Clainche – Antoine Joubert (designaffairs – 001) et Franck Cammas – Matthieu Vandame (ODP 1).
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart établit le temps de référence absolu Ouessant - Cap des Aiguilles

Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record Record #sailingrecord de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart a franchi jeudi matin à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps exceptionnel, puisque non seulement le skipper du trimaran MACIF améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
Lire la suite →

vendredi 17 novembre
  Visiteurs connectés : 57

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt Dronautic
T-shirt blanc Dronautic®
T-shirt Dronautic
T-shirt femmes blanc Dronautic®

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.