Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Batkaré-HF & Sabrosa poussent l’option course

#VOILE Classe 9.50

Batkaré-HF & Sabrosa poussent l’option course

"Légèreté, raideur et fiabilité sont les maitres mots"

D 14 mai 2008     H 05:38     A Redaction SSS [Source RP]     > 1696 visites     C 1

#Architecturenavale | #Classe950 |

agrandir
Les agences Batkaré-HF & Sabrosa se sont réunies sur un projet commun pour concevoir un Class9.50 exclusivement « course » sans compromis, au maximum de la jauge 9.50 initiée par Jean-Marie Vidal et optimiser tout ce qui est possible de prendre en termes de performances directes (carène, appendices, etc.) et indirectes (ergonomie, matossage, etc.)...

Conçu en mousse PVC / verre / époxy, La carène est large – 3.70m – à bouchains évolutifs typique des dernières générations de bateaux Open, permettant de générer une carène avec une largeur limitée à la flottaison (performante dans le petit temps) qui trouve dès 10° de gite une très forte raideur de formes. Le bouchain apporte également un léger gain en dérive. Les formes avant en U s’approchent du concave vers l’étrave, elles permettent d’affiner les lignes d’eau et de garder suffisamment de volume au livet pour une sécurité accrue au portant appuyé. Egalement tendue, la ligne de quille présente un rocker marqué pour améliorer les performances au près dans le petit temps et sécuriser les surfs dans une mer formée.

Optimisées par le bureau d’ingénierie Rougier et renforcés par des simulations CFD réalisées à l’ENSTA section « mécanique des fluides », trois carènes de base et des variantes sont testées et une attention toute particulière est portée sur la phase de "départ planning" et sur la résistance à l’enfournement au planning.

Le plan de pont privilégie les courses en solitaire et/ou en équipage réduit. La principale originalité se situe au niveau du poste de barre assez avancé pour lequel un travail important a été fait au niveau ergonomique pour permettre au barreur d’œuvrer dans le sens de la marche avec les winchs à portée de main. Un cale pied réglable est prévu pour une position confortable à la gite. Le roof est dessiné au minimum de la jauge (3,70m3) pour limiter le fardage, un espace de veille est prévu sous la casquette.

A l’arrière, le cockpit, étudié pour des séquences de manœuvres sécurisées en solitaire, est fermé par un rail circulaire de GV qui permettra un contrôle optimal de celle-ci. Les écoutes de génois et de spi peuvent être ramenées au vent, le winch central se trouve à une hauteur parfaite pour la manœuvre des drisses. Le réglage du Solent est prévu à la mode 3D. A noter que la cloison de rail faisant ainsi office de cloison étanche permet de minimiser le poids aux extrémités en éliminant toutes les structures superflues.

Le plan de voilure est au maximum de la jauge. Le mât, relativement reculé, combiné à un premier étage de barres de flèche boomerang, permet un meilleur centrage des poids et l’utilisation de voiles d’avant importante en surface. Signe de performances dans le petit temps. Il reste équilibré et pensé pour naviguer en équipage réduit. Plusieurs solutions sont envisagées pour le bout dehors, la solution retenue dépendant bien souvent d’un choix du skipper, la version orientable type mini présente bien sûr un léger avantage aux allures abattues.

Toujours en collaboration avec le bureau d’ingénierie Rougier, quatre candidats respectant la jauge ont été étudiés afin de valider les conséquences du placement du mat et du fractionnement. Cette analyse se fait avec des données issues de la voilerie Le Bihan dans la continuité des travaux déjà entrepris sur ce type de gréements.

Les safrans ont un allongement assez important pour un contrôle optimal de cette puissante carène. Ils sont relevables pour diminuer la trainée de la pelle au vent et limiter les risques de casse. La quille présente une surface et une corde moyenne qui ne sacrifie pas les performances dans le petit temps au près.

A l’intérieur, même ligne de conception « course ». Légèreté, raideur et fiabilité sont les maitres mots. La facilité de matossage a été prise en compte, avec une zone sans entrave relativement large derrière le siège de la table à carte. Celle-ci est centrale juste derrière la cloison de mât avec le parc batterie intégré pour des raisons évidentes de centrage des poids. Les bannettes cadres sont positionnées au niveau des ballasts. Une grande soute se trouve en avant de la cloison de mât pour faciliter le matossage en fonction des allures…plus en avant on trouve une partie de l’insubmersibilité et la cloison étanche réglementaire.

Le système de ballast a été pensé dans un souci de simplicité et de fiabilité. 2 schnorkels excentrés et couplés à une pompe permettent, sans se soucier de la gite, de remplir rapidement les 475L. Les bordés droits permettent d’écarter au maximum le CG des ballasts qui participent au mieux à la raideur. Une séparation avant/arrière est envisagée et sera laissée à l’appréciation du skipper.

Toutes les études menées sur ce Class9.50 RACING, que plusieurs chantiers sont prêts à construire en version prototype, devraient aboutir à une version course/croisière en vue d’une production en petite série...


Caractéristiques

- Longueur HT  : 11.50 m
- Longueur WL  : 9.50 m
- Bau maxi  : 3.70 m
- Tirant d’eau  : 2.40 m
- Déplacement  : jauge 9.50
- Ballasts  : 475L
- Surf. Max au près  : 80 m2
- Puissance moteur  : 13Kw
- Bi safran
- Mât Carbone
- Catégorie CE  : A

Sites des designers
- Batkaré-hf Sarl / Hugues Farsy / www.batkare-hf.com
- Sabrosa yacht design / Olivier Gouard / www.sabrosayachtdesign.com
- François Rougier Ingénierie / www.rougier-ingenierie.com


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message


Dans la même rubrique

The Artemis Transat

Les 60 pieds quittent Plymouth dans le petit temps

Le début de cette treizième édition de The Artemis Transat s’annonce laborieux pour les treize solitaires en monocoque Imoca : dès le départ, la brise n’a pas dépassé dix nœuds et le clapot levé par les centaines de bateaux spectateurs gênait considérablement la progression des bateaux vers le Sud. Mais au fur et à mesure que les concurrents s’éloignaient des côtes de Plymouth, la brise tournait à l’Ouest en se stabilisant, au bénéfice de Loïck Peyron qui parait le premier le phare d’Eddystone.
Lire la suite →

The Artemis Transat

Un demi plateau au départ de Plymouth

Ils ne seront que 24. Vingt-quatre skippers à s’élancer dimanche de Plymouth pour la mythique Transat Anglaise, alias « The Transat The Transat #thetransat #ostar  » depuis qu’elle est organisée par OC Events, alias « The Artemis Transat » cette année du nom de son sponsor. Signe de cette désaffection, le sponsor de la course devait engager un bateau… Mais il a déclaré forfait. Le plateau, aussi prestigieux soit-il, est donc quelque peu limité.
Lire la suite →

Vendée Globe

Seb Josse lance son nouveau 60’ à Londres

Aujourd’hui sur la Tamise à Londres, le 60 pieds IMOCA BT de Sébastien Josse a été officiellement baptisé après un important chantier hivernal. Et cela s’est avéré être un moment au goût sucré pour Sébastien et Ellen MacArthur de l’équipe BT Team Ellen puisque le groupe féminin « Sugababes » a rejoint le duo à bord du 60’ IMOCA BT pour chanter l’un de ses derniers tubes alors que le bateau passait sous Tower Bridge.
Lire la suite →

Class 40

L’Exocet 40 d’Elie Canivenc prend forme

Le 4 mars 2004, Elie Canivenc présentait à SeaSailSurf.com (lire ici) son projet de Class 40 à bouchains inspiré du Furtif 60. Quatre ans plus tard, l’architecte & navigateur nous présente l’état d’avancement de son voilier de course conçu pour être constructible par une personne seule, en infusion et à partir d’un mannequin recyclable.
Lire la suite →

The Artemis Transat

Pas de Transat Anglaise pour Jérémie Beyou

Le monocoque Imoca 60’ Delta Dore est actuellement en chantier d’hiver à Lorient. Les délais nécessaires à la fabrication du nouveau mât du monocoque ne lui permettront pas de participer à The Artemis Transat. Son skipper, Jérémie Beyou, réorganise sa saison afin d’optimiser sa préparation au Vendée Globe.
Lire la suite →

A la une

Course - croisière

Rallye des Iles du Soleil : Bon départ à destination de Marie-Galante en Guadeloupe

C’est samedi 18 novembre dernier à 11h00 que les onze bateaux inscrits à cette première édition du Rallye des Iles du Soleil ont pris le départ au large de Marina Lanzarote (Canaries) à destination de Marie-Galante (Guadeloupe). Vent de Nord/Est de 10/15 nœuds et mer peu agitée au menu sur une ligne de départ mouillée quasi travers au vent pour éviter tous risques de collision pour les bateaux, sachant que ces derniers ont 2 800 milles à parcourir dans les étraves. A noter au moment du départ, la présence d’une dépression dans le nord de l’archipel canarien obligeant la flotte à privilégier en première partie de parcours une option vers le Sud. Et si certains envisageaient de passer au large de l’archipel cap-verdien, d’autres pensaient repiquer assez rapidement sur la route directe. A suivre...
Lire la suite →

AC75

36e America’s Cup : Le monocoque de 75 pieds à foils dévoilé

Voici le bateau qui sera le support de la prochaine Coupe de l’America défendue par les Néo Zélandais d’Emirates Team New Zealand. Ils avaient choisi de laisser de côté le catamaran ailé à foils de 50 pieds pour un monocoque moderne. Cela donne un 75 pieds à foils en T (pratique pour le match racingf !).
Lire la suite →

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Thomas Ruyant et Boris Herrmann heureux de leur 4e place en Imoca

Thomas Ruyant et Boris Herrmann sont arrivés ce matin à 7h (heure brésilienne) à Salvador de Bahia à bord de leur Malizia II heureux de leur 4e place en Imoca mais assoiffés ! Leur dessalinisateur ne produisait plus d’eau buvable depuis la nuit dernière. Bientôt ce sera au tour de Kito de Pavant et de Yannick Bestaven (Bastide Otio) de poser pied à terre, suivis, une poignée d’heures plus tard, du tandem mixte Tanguy de Lamotte et Samantha Davies à bord d’Initiatives-Cœur. En ce début de semaine, une chose est sûre : les 21 équipages encore en mer cravachent plus que jamais pour sauver leur place au classement, voire en grappiller une de plus. On est compétiteur où on ne l’est pas !
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St Barth Cata-Cup : Victoire des Grecs Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis

Cette quatrième et dernière journée de la St. Barth Cata-Cup qui devait départager les leaders et définir le podium a, en effet, offert un scénario improbable avec, à la clé, une foule de rebondissements. Ainsi, alors que la victoire semblait tendre les bras à Franck Cammas et Matthieu Vandame (ODP 1) qui occupaient la tête au classement à l’aube des deux dernières manches, celle-ci est finalement revenue à Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis (Relwen), les premiers ayant commis une erreur de parcours. Les Grecs sont toutefois loin d’avoir volé leur victoire. Les deux hommes ont, effet, constamment joué aux avant-postes et fait preuve d’une remarquable régularité malgré les conditions très changeantes. Au final, ils s’imposent avec une belle avance et devancent, dans l’ordre, les Argentins Cruz Gonzales Smith – Mariano Heuser (Eden Rock Villa Rental) et les Belges Patrick Demesmaeker – Olivier Gagliani (Les Perles de Saint-Barth).
Lire la suite →

StMichel-Virbac

Jean-Pierre Dick : "Cette 4e victoire, ce n’est que du bonheur !"

Jean-Pierre Dick tourne une page de sa vie de marin du large de la plus belle manière : par une victoire. En franchissant la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 en vainqueur ce samedi 18 novembre 2017 après 13 jours 7h et 36min, JP et son compère Yann Elies signent ainsi le 4e titre du skipper niçois sur cette course et la seconde pour le briochin. Pour parachever cette journée incroyable, Jean-Pierre bat son propre record Record #sailingrecord sur cette épreuve.
Lire la suite →

mardi 21 novembre
  Visiteurs connectés : 58

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Sweat marron
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud
T-shirt manches courtes
Choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.