Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » TRANSAT AG2R LA MONDIALE • 8h : Gustavia en fin de journée

samedi 25 février
  Visiteurs connectés : 33

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Francis Joyon

Site officiel | Cartographie | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt ML Dronautic
T-shirt Manches longues blanc Dronautic®
TShirt Bio Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE

TRANSAT AG2R LA MONDIALE • 8h : Gustavia en fin de journée

D 13 mai 2012     H 00:00    

#FigaroBeneteau | #TALM |

agrandir

Plus que quelques heures de mer pour les leaders de la Transat AG2R Transat AG2R #TALM LA MONDIALE qui sont attendus à Gustavia en fin de journée, heure de Paris, soit en début d’après-midi en heure locale. Mais avant l’arrivée, même si, a priori, il ne se présente pas de gros pièges sur la route des duos, ceux-ci vont devoir négocier le passage d’Antigua et de Barbuda puis contourner l’île de Saint Barth par le nord. Cela ne suffira pas pour remettre en question les deux premières places, d’ores et déjà acquises, sauf avarie, à Cercle Vert et Nacarat, en revanche, cela renforcera sans conteste un peu la tension entre les concurrents à la lutte pour la troisième place.

Dernière nuit en mer pour les leaders de la Transat AG2R Transat AG2R #TALM LA MONDIALE. Une nuit agréable si l’on en croit Gildas Morvan (Cercle Vert) et Erwan Tabarly (Nacarat). Joints ce matin à la vacation, les deux hommes avouaient savourer des derniers instants en mer plutôt plaisants. « Fini les algues qui nous ont pourri la vie ces dernières 48 heures. A présent, nous pouvons remettre le pilote automatique et filer doucement sur la route directe poussés par 13 à 15 nœuds de vent, sur une mer relativement calme » a annoncé à 5 heures, le leader au classement depuis le 3 mai dernier. Toujours bénéficiaire d’un confortable petit matelas de 20 milles d’avance sur son poursuivant direct - le duo Tabarly-Péron -, le géant de Landéda ne cachait pas sa satisfaction d’être aujourd’hui, à tout juste un peu plus de 100 milles de l’arrivée, pile dans son axe, c’est-à-dire dans une position idéale pour le contrôler. Reste que les trajectoires des deux bateaux pourraient bien diverger légèrement à la mi-journée, avec le passage d’Antigua et Barbuda. Pour sa part, le duo de Cercle Vert a d’ores et déjà annoncé la couleur : c’est par le nord des deux îles qu’il passera pour éviter tout risque de dévent. De son côté, le tandem de Nacarat n’a pas encore tranché. « Barbuda est en plein sur notre trajectoire. Nous allons devoir choisir comment la dépasser. Cela dépendra du vent, s’il adonne ou non. Comme elle n’est pas très haute, il n’y aura sans doute pas trop de perturbations mais il va falloir se décider » a commenté Erwan Tabarly. Derrière, Jeanne Grégoire (Banque Populaire) ne s’est pas non plus prononcée mais pour elle, il s’agit surtout de préserver un peu sa stratégie par rapport à Paul Meilhat et Fabien Delahaye. Pour l’heure, moins de deux milles séparent les deux bateaux. « On observe Skipper Macif. Actuellement, il se trouve dans une position plus favorable que la nôtre. Si nous restons devant, nous ferons au plus court, sinon, on verra » a t–elle indiqué, préoccupée par ailleurs par l’arrivée de nuages d’orage à son vent. « Difficile de savoir si ça va claquer ou pas, et si cela va modifier ou non la logique des choses » a détaillé la jeune femme. Vous l’avez compris, si les deux premiers abordent l’atterrissage sur Saint Barth relativement sereinement, derrière, la tension est à son comble et c’est certain, ce n’est pas dans les derniers milles, après la pointe Colombier, située au nord-est de Saint Barth, qu’elle va retomber. De fait, à cet endroit, le vent est souvent évanescent. La guerre des nerfs ne fait que commencer !

Ils ont dit :

Gildas Morvan (Cercle Vert) : « Hier, c’était vraiment le calvaire avec les algues. Pendant deux nuits complètes, nous avons passé notre temps les mains dans l’eau. Là, il y a beaucoup moins de Sargasse, c’est beaucoup plus agréable, on peut mettre le pilote pour vérifier qu’il n’y en a pas dans les appendices. Le vent a faibli entre 13-15 nœuds mais au final, c’est une nuit plutôt agréable. Les modèles nous mettaient entre 17-18 nœuds jusqu’à l’arrivée. Du vent un peu plus établi. Là, les derniers fichiers nous donnent plutôt du vent 14 nœuds… Il arrive qu’il tourne un petit plus à gauche, à l’est. On est quasiment en route sur la pointe nord-est de Saint Barth. La mer s’est aplatie également et c’est plutôt pas mal. On va passer au-dessus de Barbuda pour éviter les dévents. La mer est encore un peu hachée mais elle semble se calmer et c’est plutôt positif. On va passer par l’extérieur et faire le tour par l’est et faire le tour de Saint Barth. Il faudra juste faire attention au retour sous le vent de l’île. On aura un peu de près vers Gustavia, après la pointe des Colombiers. Hier, l’idée était de croiser la route de Nacarat pour se positionner dans son axe et d’être donc plus serein. Là, on est un peu plus décontracté, on reste concentré pour bien faire avancer le bateau et on essaye de dormir pour être en forme pour le passage des îles. »

Erwan Tabarly (Nacarat) : « Là, on est en route directe sur la ligne d’arrivée. On passera probablement en-dessous de Barbuda, on verra bien ça dépendra du vent. On devrait avoir 15 nœuds au portant. Le passage des îles devraient se faire vers 12 h TU (8h heure antillaise). Il faudra faire attention d’où notre choix de passer en-dessous et non au-dessus pour éviter le ressac. Le contournement de Saint Barth devrait se faire sans problème, il n’y a pas de gros pièges. A la pointe des Colombiers, il pourrait y avoir un peu moins de vent mais ça traverse bien en général ! Quelle joie de toucher enfin au but et de faire une arrivée de jour avec du monde sur l’eau et à terre. Cà va être fantastique ! Par contre qu’on se le dise, je ne me raserai pas mais on se fera beau. On envisage une ETA vers 14h-16h (heure antillaise). »

Jeanne Grégoire (Banque Populaire) : « On aimerait bien avoir un peu plus de vent et c’est la lutte avec Skipper Macif et c’est compliqué ! Pour l’instant il est dans une position assez favorable. On verra bien si on est devant on ira au plus court et si on derrière on tentera un truc. Voilà tout simplement ! Depuis que j’ai pris mon quart, Gérald cherche des étoiles filantes pour faire des vœux, je me dis que ça, au moins, ça ne mange pas de pain ! »


Voir en ligne : Info presse Transat AG2R La Mondiale / transat.ag2rlamondiale.fr


Dans la même rubrique

Kito DE PAVANT : "le parcours en solitaire servira à valider l’état de préparation du bonhomme en vue du Vendée Globe"

Seule et unique épreuve en flotte de cette ampleur pour les concurrents du Vendée Globe avant l’échéance du mois de novembre, l’Europa Warm’Up marque un grand coup d’accélérateur dans la préparation du tour du monde. Un plateau de sept concurrents, parmi les meilleurs du moment, est réuni pour  (...)
Lire la suite →

LOICK PEYRON : "je serai au guidon et Yann sera avec nous au début, pour apporter son regard extérieur"

La prochaine édition des America’s Cup World Series se déroulera à Venise du 15 au 20 mai prochains devant la sérénissime place San Marco. A bord du monotype français, les rôles seront inversés entre Yann Guichard et Loïck Peyron qui reprend la barre de l’AC45 Energy Team. Arrivé mardi dans la  (...)
Lire la suite →

KRYS OCEAN RACE : Les cinq équipages de six hommes sont composés

NEW YORK CITY, 7 juillet 2012, 11.00 am (17h en France), les trente conquérants embarqués à bord des MOD70 - Race For Water, Foncia, Groupe Edmond de Rothschild, Spindrift racing et Oman Sail - en lice sur la KRYS OCEAN RACE, s’élanceront aux pieds de la Statue de la Liberté, pour un  (...)
Lire la suite →

18e CATAGLENN : Quatre courses programmées autour et dans l’archipel des Glénan les 12 et 13 mai

La CataGlenn est l’une des épreuves les plus décalées du circuit des catamarans de sport. Cette année pour la dix-huitième édition, qui se déroulera les 12 et 13 mai prochain, le Centre nautique de Fouesnant Cornouaille reprend à sa charge l’organisation de cette régate d’exception.
La course,  (...)
Lire la suite →

Thomas NORMAND : "Cette course a exactement le format d’une étape de la solitaire"

Ce jeudi, le Figaro FINANCIERE DE L’ECHIQUIER prendra le départ de la Solo Concarneau qui sera donné à 15h en baie de la Forêt-Fouesnant. Cette course tactique de 340 milles entre Concarneau, Ouessant et l’Ile d’Yeu est une épreuve qualificative à la Solitaire du Figaro pour  (...)
Lire la suite →

A la une

Vendée Globe : Le “crazy kiwi" Conrad Colman se classe seizième

Le Néo-Zélandais Conrad Colman a rajouté une nouvelle page à la légende de l’Everest des mers, lorsqu’il a franchi la ligne d’arrivée de cette huitième édition sous gréement de fortune, le 24 février 2017, à 15 heures 00 minutes et 41 secondes (heure française) . Conrad Colman (Foresight-Natural Energy) prend la seizième place du Vendée Globe, qu’il a parcouru en 110 jours 1 heure 58 minutes et 41 secondes, à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 10,57 noeuds pour 27 929 milles.
Lire la suite →

Jean Galfione : « Le chantier d’hiver suit son cours »

Modifier le gréement pour le passer sur emmagasineur, reprendre les peintures de la carène, revoir légèrement les réservoirs de fioul, effectuer un peu de stratification ici et là : voilà, dans les grandes lignes, ce qui figurait sur la job-list de Jean Galfione pour son chantier d’hiver. Un chantier a pour but de faire gagner son Class40 en performance pour la saison à venir mais aussi et surtout de l’adapter à sa façon de fonctionner. Pour l’heure, celui-ci suit son cours dans les temps impartis, chez PL Yachting, à Port-la-Forêt. Cela devrait donc permettre au skipper de Serenis Consulting de remettre, comme prévu, son bateau à l’eau à la mi-mars, puis de reprendre les entraînements dans la foulée avant de se présenter au départ de sa première course – le Grand Prix Guyader - fin avril.
Lire la suite →

Photo à la une : Première navigation du 17, le catamaran à foils américain

Le catamaran de 15 mètres de type "America’s Cup America's Cup #AmericasCup Class boat" du Defender a tiré ses premiers bords aux Bemudes, là où il va défendre la Coupe de l’America dans quelques semaines. "Les premières impressions sont bonnes" a déclaré Jimmy Spithill son barreur.
Lire la suite →

Med Cup Windsurf en Provence : Lucie Belbeoch, Luca di Tomassi et Jérôme Pasquette vainqueurs en RS:X

Pari réussi pour cette 13e édition qui, vu le chiffre grandissant de compétiteurs s’est courue pour la 1re fois sur deux ronds distincts. Résultat : 65 courses lancées en trois jours, un record Record #sailingrecord battu grâce aux conditions très clémentes et aux deux comités de course au top.
Lire la suite →

EFG Sailing Arabia – The Tour : EFG Bank Monaco conforte son avance en remportant la 3e étape

Les champions en titre de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, EFG Bank Monaco (MON), menés par leur skipper Thierry Douillard, ont consolidé leur avance au classement général avec une victoire dans la troisième étape de large de la course autour du Golfe Arabique.
Lire la suite →