Sea, Sail & Surf news

Du grand large à la plage : L’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca Macif Santé Prévoyance

Charlie Dalin : "ce sera ma 1re participation à The Transat, je suis très impatient !"

mardi 26 mars 2024Redaction SSS [Source RP]

Après trois mois de chantier au sein de l’écurie MerConcept, l’Imoca Imoca #IMOCA MACIF Santé Prévoyance de Charlie Dalin a été remis à l’eau ce vendredi 22 mars à Concarneau. Absents de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 et du Retour à la Base en fin d’année dernière, le skipper et son monocoque sont désormais fins prêts à attaquer cette saison 2024 qui s’annonce des plus chargées ! Deux transatlantiques en solitaire sont au programme du début de saison de Charlie Dalin, The Transat The Transat #thetransat #ostar CIC et la New York - Vendée ; des épreuves majeures pour le skipper de MACIF Santé Prévoyance en vue de sa préparation et de sa qualification au Vendée Globe.

L’équipe technique a été à pied d’œuvre pendant tout l’hiver sur ce premier chantier de l’Imoca Imoca #IMOCA MACIF Santé Prévoyance. Mis à l’eau en juin 2023 et après 7 000 milles nautiques parcourus, les enseignements des premières navigations ont permis à Charlie Dalin et son équipe d’identifier des axes de travail pour gagner en performance et en fiabilité. Guillaume Combescure, directeur technique, détaille les modifications apportées : « Nous avons tout d’abord mis en place une nouvelle paire de foils. Ces nouveaux appendices vont permettre au bateau d’être plus rapide à certaines allures, mais surtout d’améliorer son comportement dans la mer. Nous avons surtout profité de ce chantier pour renforcer la structure globale du bateau. C’est une démarche assez collective au sein de la classe IMOCA Imoca #IMOCA à la suite d’avaries cet automne. Les bateaux sont de plus en plus rapides et les chocs plus violents et la moindre faiblesse dans la structure peut coûter très cher. »

En complément des modifications techniques apportées au bateau, un soin tout particulier a été donné à l’évolution de l’ergonomie intérieure, adaptée à la navigation en solitaire, comme l’explique Charlie : « j’ai hâte de pouvoir tester mon aménagement intérieur sur une course longue. Cette nouvelle configuration de l’intérieur de l’Imoca MACIF Santé Prévoyance va me permettre de mieux me reposer, d’être mieux installé pour analyser la météo et préparer mes repas, tout en limitant au maximum mes déplacements et éviter les chocs. » Charlie Dalin et son directeur technique saluent tout le travail réalisé par l’équipe technique et par les équipes de MerConcept au sens large. « Ils ont réalisé un incroyable travail et le bateau est magnifique ! Tout est très soigné et j’ai la chance d’avoir une équipe très compétente autour de moi. Nous avons tous hâte désormais de retourner naviguer et de tester toutes les modifications apportées » confiait le skipper.

La première en solitaire de Charlie Dalin sur l’Imoca MACIF Santé Prévoyance

Le 28 avril prochain, Charlie Dalin s’élancera sur The Transat The Transat #thetransat #ostar CIC entre Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. et New York, et s’alignera pour la première fois en solitaire à la barre de son Imoca MACIF Santé Prévoyance. « Nous entrons dans une nouvelle phase. Ma dernière navigation en solitaire remonte à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , il y a plus de 18 mois, et sur un autre bateau ! Ça va être la découverte, car ce sera aussi ma première participation à The Transat The Transat #thetransat #ostar , mais je suis très impatient ! Je souhaite retrouver mon rythme en solitaire et, même si je sais que cette transatlantique d’ouest en est va être très exigeante, je suis pressé d’y être ! »

Cette traversée de la France vers les Etats-Unis est en effet réputée pour être particulièrement rude pour les marins. Les bateaux essuient de nombreuses dépressions et naviguent dans des conditions difficiles : face au vent et aux courants dominants. « Elle est paradoxalement plus courte qu’une Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , mais nettement plus difficile pour l’organisme et les manœuvres à effectuer » explique Charlie, qui aborde cette compétition différemment qu’à l’accoutumé : « Il va falloir trouver le bon compromis entre la performance, l’apprentissage et la validation de ma qualification au Vendée Globe en franchissant la ligne d’arrivée à New York. L’objectif est donc surtout de terminer cette course et d’être dans de bonnes conditions avec des objectifs sportifs plus identifiés sur la transatlantique retour, entre New York et la Vendée. »


- Communiqué Agence disobey / Macif



A la une