SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Class40 #RdR2018

Morgane Ursault-Poupon : "Mon Class40 portera les couleurs de Fleury Michon Bio"

jeudi 27 septembre 2018Redaction SSS [Source RP]

Aujourd’hui, 27 septembre 2018, c’est la conférence de presse de tous les skippers à Paris à la Maison de la Radio. Morgane Ursault Poupon dévoile à cette occasion, le nom de son partenaire titre et donc celui de son bateau : Fleury Michon Bio. Le partenariat a été conclu il y a une semaine.

Morgane Ursault Poupon : « Je suis très heureuse de naviguer aux côtés de Fleury Michon qui a longtemps été partenaire de mon père. Ensemble, ils ont écrit une très belle histoire du Rhum. J’espère en être digne. Aujourd’hui, c’est une autre génération qui est à la barre et qui m’accorde sa confiance, j’en suis fière. Mon Class40 portera les couleurs de Fleury Michon Bio et du « Manger Mieux ». Je suis particulièrement attachée à ce que nos modèles de production et de consommation s’inscrivent dans la nécessaire transition écologique. Les grands acteurs industriels en sont aussi des acteurs clés. »

Le compte à rebours a commencé pour les 40 ans de la Route du Rhum. Le 4 novembre 2018, une flotte de 125 voiliers s’élancera de Saint-Malo après avoir paradé 12 jours au cœur de la cité corsaire. Parmi eux, des Ultimes, ces formules 1 des mers, des Multi 50, des Imocas, des classes Rhum, bateaux « historiques » et 50 Class40. C’est cette classe très concurrentielle et sportive que Morgane a choisi pour faire ses preuves.

Ce sera la première participation à une course au large de celle dont le prénom signifie en breton qui vient de la mer ». Tout la prédestine à faire partie de ce club fermé de navigatrices qui ont osé s’attaquer à cette course mythique. Inconnue jusqu’à présent dans le monde de la course au large, cette bretonne navigue depuis toujours. En famille, en convoyage ou en tant que co-skipper d’un voilier de 20 mètres d’Uruguay à Ushuaia en passant par l’Antarctique, Morgane a déjà enquillé plus de 50 000 miles et passé 10 fois le Cap-Horn.

« La Route du Rhum, c’est un graal, un rêve, un symbole. Pour moi, c’est le début de ma grande aventure dans la course au large. Je suis passionnée et je fais tout pour y arriver »

Peu de femmes sur le Rhum

La Route du Rhum est née en 1978. Les femmes ont été peu nombreuses à tenter l’aventure, mais certaines ont laissé un profond sillage. Parmi elles, bien sûr, Florence Arthaud, la petite fiancée de l’Atlantique et la britannique Ellen MacArthur.

  • . 1978 : 36 concurrents, 24 classés dont 2 femmes : Florence Arthaud et Aline Marchand
  • . 1982 : 50 concurrents, 31 classés dont 1 femme : Florence Arthaud
  • . 1986 : 30 concurrents, 13 classés dont 1 femme : Florence Arthaud
  • . 1990 : 27 concurrents, 20 classés dont 1 femme vainqueur de l’édition : Florence Arthaud
  • . 1994 : 25 concurrents, 14 classés mais pas de femme.
  • . 1998 : 35 concurrents, 27 classés dont 2 femmes : Ellen MacArthur et Anne Caseneuve
  • . 2002 : 59 concurrents, 30 classés dont 3 femmes : Ellen MacArthur qui remporte la première place en Imoca, Miranda Merron et Anne Caseneuve 2e en Orma
  • . 2006 : 62 concurrents, 50 classés dont 4 femmes : Anne Liardet, Servane Escoffier arrivée 2e des Classe 2 monocoques, Aurélia Ditton arrivée 2e des Classe 3 monocoques, Cécile Poujol
  • . 2010 : 86 concurrents, 73 classés dont 2 femmes : Servane Escoffier et Anne Caseneuve
  • . 2014 : 91 concurrents, 65 classés dont 3 femmes : Miranda Merron, Juliette Petres et Anne Caseneuve qui remporte la victoire en Class Rhum.

Morgane, la fille du large aux 2 passions

Morgane Ursault-Poupon est née à Vannes en 1986, l’année où son père, Philippe Poupon remporte la Route du Rhum. Elle a grandi à La Trinité-sur-mer. Mais pas de concurrence, pas de favoritisme, cette Route du Rhum 2018, c’est la sienne, la plus célèbre des courses en solitaire. Morgane commence très tôt à sillonner les océans du globe. Dès 4 ans, elle navigue seule avec son père. La mer, elle en a fait depuis son métier. Double cursus et double passion pour cette jeune femme qui cumule une formation de marin et de développement durable. En 2006, Morgane est diplômée en Gestion et Maîtrise de l’eau spécialisée en développement durable.

« Le développement durable pour moi, c’est une nécessité. Concilier de plus en plus économie et respect des écosystèmes marins et terrestres est possible et je veux lutter pour cela. »

Entre l’expérience des régates de jeunesse, sa solide formation maritime et son quotidien de co-skipper d’un voilier de 20 mètres entre l’Uruguay et l’Antarctique, Morgane se sent prête à relever le défi.

Le large, elle connait, la navigation aussi. Elle veut rivaliser avec les meilleurs et continuer d’apprendre, toujours. Elle a l’esprit de compétition et se donne les moyens pour y arriver. Son but : être au maximum de son potentiel pour le départ.

Son bateau, Un Class40 bien rodé

Le bateau sur lequel Morgane s’engage a fait ses preuves. Le Class40 n°30 a été construit dans un des meilleurs chantiers au monde, le chantier CMI. Sa construction a été réalisée sous la supervision de Tanguy de Lamotte. Un bateau sain, une carène en avance sur son temps.

Fiche technique du bateau

  • Class40
  • Année de construction : 2007 Chantier CMI
  • Refit complet en 2015
  • Elaboration des plans par Tanguy de Lamotte au sein du cabinet d’architecture naval Simon Rogers.
  • Longueur de coque : 12.19 m
  • Largeur maximale : 4.50 m
  • Tirant d’eau : 3.00 m
  • Poids en lège : 4500 kg
  • Coque : sandwich verre époxy et âme mousse.
  • Gréement : carbone
  • Grand-voile neuve, jeu de voile en très bon état.

- Info presse Carole Le Bechec



A la une