SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

Transatlantique

Transquadra - Martinique : Alexandre Ozon reste leader depuis Madère, en solitaire Atlantique

vendredi 16 février 2018Redaction SSS [Source RP]

5e jour de course pour la flotte de la Transquadra Transquadra #Transquadra - Martinique et la tête de flotte a déjà parcouru 1200 milles, soit une petite moitié de cette deuxième étape entre Quinta do Lorde (Madère) et Le Marin (Martinique) !

Depuis hier, un anticyclone perturbe l’alizé avec, pour conséquence directe, de casser, un peu, le bel élan de cette flotte d’amateurs éclairés, tous au taquet sur leurs fichiers météo et leurs réglages, mais vivant leur course avec humour et épicurisme, comme le racontent les nombreux messages reçus du large. Cette transat pas comme les autres est une véritable aventure Aventure en 3 dimensions : sportive (physique, technique, mentale), terriblement humaine et, surtout, très personnelle où chacun déguste une tranche de sa vie, unique...


En tête des solitaires Atlantique* (et de l’ensemble de la flotte) depuis le départ, Alexandre Ozon (Team 2 Choc) bénéfice toujours ce vendredi d’une confortable avance de 75 milles (140km) sur Jean-Pierre Kelbert (Léon) et de plus de 100 milles sur le top 5. Ses poursuivants sont cependant sur une route un peu plus sud que lui et, pour la première fois depuis Madère, sont 1 nœud plus rapides que lui ce matin...

Ces 15 milles (pour Jean-Pierre Kelbert) à 30 milles (pour Frédéric Couture (Be Happy), 3e) de décalage pourraient-ils leur permettre de revenir sur la fusée rose ?

A surveiller également, la route très sud, depuis le début, du doyen rochelais de la course (73 ans) Patrick Roséo (Safran Rouge), actuellement 5e.

Régate Atlantique chez les doubles

Regroupement hier chez les doubles Atlantique : 8 duos se tiennent en 17 milles ! La paire Valraud/Peponnet (Bouznik) mène (de 5 milles) un groupe de 5 bateaux qui naviguent à vue : Follin/Debard (Give me Five), Carluer/Roth (Agence Directe 3,9%), Girardin/Thomas (Jataka), Labedan/Lemaire (Magellimo), Burgaud/Lagadec (LS RESA). 5 milles derrière, la paire Barathon/Grassi (O Calm) n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Et, en tête en début de course, le duo Monin/Belloir (Yuzu) a choisi de se décaler à 15 milles dans le sud de ce groupe. Ils sont aujourd’hui 7e à 10 milles en distance au but.

Bref, une véritable régate au cœur de l’Atlantique !

« Nous avons l’impression d’être en baie de Quiberon à se battre comme des chiens, nous sommes au milieu de l’Atlantique et nous cherchons la bouée sous le vent !!! », s’amusait hier Olivier Burgaud sur LS RESA.

Marquages ou camaraderies méditerranéennes ?

Les deux solitaires méditerranéens, malheureusement privés de leur camarade de transat Eric Thomas (Big Z) sont aujourd’hui distants d’une centaine de milles. Frédéric Ponsenard (Coco) adepte d’une route nord, est venu se recaler dans le sud pour contrôler Bertrand Gassier (Pleine Lune) qui, en bon sudiste, a choisi une option très marquée.

Chez les doubles, c’est le Sormiou 29 Voiles2Vent de Frédéric Bonnet et Olivier Poullain qui mène cette flotte depuis trois jours à la faveur d’une belle trajectoire sud-ouest. Sur une route médiane, Gilles Caminade et Sébastien Novara (Chenapan - Airtelis) sont 2e à 30 milles presque au coude à coude avec le duo corse de Jubilations (Arnaud Vuillemin et Grégoire Bezie) 3e. Marquage ou camaraderie, ou les deux ? Les Méditerranéens ont en effet tendance à naviguer groupés : plus au nord on retrouve un trio qui bataille pour le top 5 : Géroul, Twnil Banque d’affaires et Flash.

Les deux couples (Ma Fabrique Essentielle et Kimbe Red) sont à 115 et 140 milles, et le duo d’Asta la Vista ferme la marche à 400 milles, ils s’accrochent avec courage même si la solitude est difficile à vivre : « Nous sommes seuls depuis que nous avons quitté Funchal : Alone, Nada, Degun, pas rencontré âme qui vive ni un bout de plastique qui flotte. A l’horizon, on croit encore deviner la Corse ou la Sardaigne ou bien quelques endroits de bien de chez nous, du Sud, de la Côte d’Azur. Ce n’est qu’illusion... ». Un coup de blues bien compréhensible, qui sera vite oublié.

Petits plaisirs du bord et les grandes joies du large

Mais la Transquadra Transquadra #Transquadra - Martinique, ce n’est de loin pas que le sel de la compétition. Les petits plaisirs du bord et les grandes joies du large font, eux, tout le miel de cette aventure Aventure humaine hors normes.

Lorsqu’ils ne sont pas aimantés par leurs fichiers météo ou passionnés par leurs réglages, les quadrasailors savent déguster les instants magiques qu’ils sont venus chercher si loin...

Alexandre Ozon (Team 2 Choc) : « Hier, je me suis mis les pieds dans l’eau par mon tableau arrière... gros flashback lorsque je traversais en famille lorsque j’avais 6 - 7 ans avec mon frère, on adorait avoir quelque chose dans l’eau, pieds ou bout de ficelle ou truc que trouve des gamins de cet âge-là... »

Jacques Amedeo et Brice Tailliandier (Sephora Marine Marine Marine nationale Pool) : « La vie est belle à bord et nous prenons conscience de la beauté et de l’immensité de la mer. C’est magique ! »

Frédéric Ponsenard (Coco) : « Niveau plaisir de navigation, c’est le top ! 10 15 nœuds de vent, très peu de mer, il fait chaud, mais pas trop... »

Patrick Roséo (Safran Rouge) : « Ce jour, c’est repos, petit bœuf bourguignon, musique, recharge batterie grâce à l’hydro et relax... On profite du beau temps ! »

La tête de flotte de la Transquadra Transquadra #Transquadra - Martinique devrait atteindre la mi-parcours cette fin de semaine, soit après 7 jours de course : une jolie moyenne pour cette régate océanique qui n’a de loin pas livré son verdict !


Voir en ligne : Info presse transquadra.com


- Cartographie : http://transquadra.com/positions.php


L’édition 2017 de la Transquadra - Martinique en chiffres

  • 94 bateaux - 162 marins dont 6 femmes
  • 26 solitaires - 68 doubles (presque 1/3 de solitaires)
  • 14 marins étrangers : 7 duos (3 Suisses, 2 Allemands, 1 Espagnol et 1 Belge)
  • 80 au départ de Lorient - 14 de Barcelone
  • Lorient : 23 solitaires - 57 doubles (137 marins)
  • Barcelone : 3 solitaires - 11 doubles (25 marins)

La Transquadra Martinique

  • Transat dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans
  • 9e édition (créée en 1993)
  • 3800 milles de course
  • 2 étapes : Lorient ou Barcelone / Madère - Madère / Martinique
  • 2 départs : juillet 2017 et février 2018
  • 1 arrivée en mars 2018, au Marin

Les grandes dates de la Transquadra Martinique

  • 12 juillet 2017 - Barcelone > Départ étape 1 de la flotte méditerranéenne
  • 15 juillet 2017 - Lorient > Prologue
  • 16 juillet 2017 - Lorient > Départ étape 1 de la flotte atlantique
  • 27 juillet 2017 - Madère > Soirée des équipages
  • 10 février 2018 - Madère > Départ étape 2
  • 2 mars 2018 - Le Marin > Remise des prix

Portfolio



A la une