Sea, Sail & Surf news

Du grand large à la plage : L’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class40 ‘Made in Midi’

Marion Mortefon : "Lorsqu’il m’a proposé de faire la Giraglia, j’ai trouvé ça trop bien"

vendredi 9 juin 2023Redaction SSS [Source RP]

Kito de Pavant embarque Marion Mortefon, double championne du monde de windsurf Windsurf #Windsurf sur le circuit PWA en Slalom, à bord de son Class40 Class40 #Class40 ‘Made in Midi’ pour la Rolex Giraglia. Une découverte du large et du monocoque de course pour la jeune championne, très enthousiaste à l’idée de cette nouvelle expérience en mer.

Créée en 1953, la Rolex Giraglia fête ses 70 ans ! Ce dimanche 11 juin, 184 voiliers venus du monde entier se présenteront sur la ligne de départ devant le port de Saint-Tropez. Trois jours de régates côtières sont au programme avant la grande course au large dont le départ sera donné mercredi 14 juin à 12h. 241 milles au large de la Méditerranée en direction de l’îlot de la Giraglia, au nord du cap Corse, avant de remonter vers Gênes en Italie pour l’arrivée.

« Je suis content de retourner à Saint-Tropez pour la Giraglia qui est toujours une belle fête de la voile, se réjouit Kito. Il va y avoir du monde pour ce 70e anniversaire, on va retrouver plein de gens qu’on aime bien, ça va être super ».

Toutes les générations à bord de Made in Midi

Avant de présenter son nouvel équipage pour l’occasion :

« cette année, on va avoir toutes les générations sur le bateau, dont deux petits nouveaux : Marion Mortefon (31 ans) qui est une grande championne de funboard et Julien Moutarde (21 ans) qui arrive de la Réunion, a fait pas mal de dériveur et se lance dans le coaching des Optimist à Port Camargue. Ils sont tous les deux très enthousiastes à l’idée de faire leur première course au large ».

Marion et Julien participeront aux courses inshore et à la grande course offshore aux côtés de Kito de Pavant et de Philippe Gros. Françoise Velland et Brice de Crisenoy seront présents pour les parcours côtiers.

Marion Mortefon : « la course au large me fait rêver depuis longtemps »

A 31 ans, l’Audoise double championne du monde de funboard (2021-2022) a des projets plein la tête. Après des années au plus haut niveau sur le circuit PWA, elle s’est lancée dans une préparation olympique en vue des JO de Paris 2024. En parallèle, elle a créé avec ses frères Pierre (champion du monde PWA 2019) et Paul, le club de glisse ‘Mortefon Watersports’ pour partager leur passion du windsurf Windsurf #Windsurf et du wing foil Foil #foil . Début mai, elle a décidé de mettre un terme au rêve olympique,

« parce qu’il ne faudrait faire que ça à 100% et j’aime bien faire plein de choses différentes. Je suis contente d’avoir pris cette décision parce que ça m’ouvre d’autres portes comme cette super opportunité de faire la Giraglia avec Kito. J’avais navigué avec lui en 2016 sur son IMOCA Imoca #IMOCA juste avant le Vendée Globe pour une RP avec Qair à Port La Nouvelle, puis un convoyage vers Marseille. C’était ma première expérience sur un bateau de course et là c’est la deuxième », se projette-t-elle avec une pointe de trac et beaucoup de motivation.

« J’ai appelé Kito au mois de mars pour lui dire que j’avais envie de découvrir le bateau et lui demander si je pouvais venir faire des entrainements avec lui. Lorsqu’il m’a proposé de faire la Giraglia j’ai trouvé ça trop bien, c’est super cool, et le fait que ce soit une course me donne encore plus envie ! »

Trop humble pour oser dire qu’elle pense à une éventuelle carrière en course au large, elle confie tout de même que cela lui fait très envie et la fait rêver depuis longtemps.

« C’est un monde qui est tellement éloigné de ce que je fais depuis toujours que l’idée est d’y aller ‘step by step’, en mode découverte pour voir si ça me plait vraiment », conclut-elle.

Réponse en fin de semaine prochaine ?

« C’est vraiment bien qu’après 20 ans de windsurf Windsurf #Windsurf , elle ait envie de s’intéresser à d’autres facettes de la voile, la félicite Kito. Elle a tout l’avenir devant elle et franchement ça va être sympa de commencer par la Giraglia parce qu’elle va en prendre plein les mirettes. Il y a quand même de jolis bateaux, beaucoup de monde, une belle ambiance. Je pense que pour démarrer c’est assez génial. »

Le Wally 100 Magic Carpet de Sir Lindsay Owen-Jones, vainqueur de l’édition 2022, sera de nouveau au départ, ainsi le 100’ Black Jack de l’Australien Peter Harbourg, détenteur du record Record #sailingrecord de la course, imbattu depuis 2012 (14h56m16s), sous le nom d’Esimit Europa 2.

Un bizutage coton pour Marion puis du petit temps pour la Giraglia

La windsurfeuse Marion Mortefon est entrée directement dans le vif du sujet ce vendredi en partant en duo avec Kito pour convoyer le Class40 Class40 #Class40 ‘Made in Midi’ entre Port Camargue et Saint-Tropez.

« L’apprentissage de Marion va être coton parce qu’on part avec du vent d’est fort et de la pluie, donc on va tirer des bords humides. Elle sera vite dans le bain comme ça », rigole Kito.

Les conditions attendues pour la semaine sont plutôt calmes « et pas forcément du beau temps. Ça fait trois semaines que ça dure, il y en a un peu marre mais on verra, on va s’adapter, » anticipe le skipper méditerranéen qui a suivi avec attention ce qu’il se passe pour la flotte Class40 Class40 #Class40 sur la Normandy Channel Race.

« C’était sympa à suivre mais je ne les envie pas, au près dans 35 nœuds de nord-est, ils ont dû se cailler ».

Cinq ou six Class40 vont participer à la Giraglia et il faudra attendre la Massilia Cup Offshore, au départ de Marseille le 26 juin, pour voir une flotte plus conséquence.

« Après la Paprec 600, la Massilia sera importante pour le Trophée Méditerranée Class40, parce qu’il y aura les Croates qu’il faudra arriver à battre. Puis tout devrait se jouer sur la Palermo-Montecarlo fin août. »



A la une