Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

The Famous Project

Alexia Barrier vise désormais "un Trophée Jules Verne en équipage féminin"

jeudi 13 janvier 2022Redaction SSS [Source RP]

Alexia Barrier, navigatrice, et finisher du Vendée Globe 2020, s’engage sur un nouveau projet : The Famous Project. Un équipage international, des femmes de 18 à 50 ans, pour un défi planétaire, pur et ultime : le Trophée Jules Verne. Alexis Barrier : « La question n’est pas qui va nous laisser y aller, mais plutôt qui va essayer de nous arrêter. »

En 1992, Florence Arthaud et Titouan Lamazou décident de créer un nouveau record Record #sailingrecord suivant l’idée originale d’Yves le Cornec dit Mickey : le tour du monde à la voile en moins de 80 jours. Le Trophée Jules Verne est né, une épreuve ouverte à tout voilier, sans limite de taille et de nombre d’équipiers

En 1998, Tracy Edwards s’engage sur le Trophée Jules Verne avec Royal Sun Alliance, le multicoque de 92 pieds ex-Enza New Zealand de Peter Blake avec un équipage 100% féminin, dont Sam Davies, Emma Westmacott, Miranda Merron, Emma Richards, Mikela von Kuskell, Helena Dardevid. Dans les temps du record Record #sailingrecord , elles sont contraintes d’abandonner à cause d’un démâtage survenu dans l’océan Pacifique, au point Némo.

Depuis cette tentative, il y a 24 ans, aucun équipage féminin ne s’est engagé sur le record.

Changement de cap

Alexia Barrier, finisher du Vendée Globe 2020 a décidé de relever un challenge jusque-là réservé aux hommes ou presque :

« En rentrant du Vendée Globe, le 1er mars 2020, lendemain de mon arrivée, je convoque mon équipe et commence à expliquer mon envie de sauter une classe, de passer chez les Ultime. Puis cette idée s’efface au fil des discussions. Et je décide de repartir sur le Vendée Globe, celui de 2024. Un premier Vendée Globe pour voir et un autre pour gagner ! Sauf que je ne suis pas 100% alignée avec cette idée.

Alors que je suis en course, en novembre 2021, sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 à bord de Groupe Sétin – 4myplanet, je sais et je décide de suivre mon instinct. De nouveau heureuse et en accord avec ce que je veux être, je lance « The Famous Project ». Un Trophée Jules Verne en équipage féminin.

Dans la vie, il y a les commentateurs et les acteurs, je fais partie de la deuxième catégorie. »

Des pionnières créent un sillage : inspiration et empowerment

Dans la course au large, un des rares sports où la mixité existe, hommes et femmes sont classés sur la même feuille de match. A haut niveau, les femmes représentent 5% des skippers. En multicoque la gente féminine n’est pas représentée.

Seule une femme, Dona Bertarelli, dans un équipage masculin avec Spindrift, a tenté ce record.

L’un des fondements des engagements d’Alexia : se donner les moyens de réaliser ses rêves et surtout de montrer aux filles, jeunes femmes et aux femmes, qu’elles peuvent elles aussi aller au bout de leurs rêves. Et pour Alexia, le Trophée Jules Verne est

« un défi planétaire unique et extraordinaire qui défie les idées préconçues sur les possibilités humaines. Une occasion révolutionnaire d’ouvrir les portes aux générations futures, en s’engageant à encourager les femmes, à soutenir la science et à améliorer l’éducation. »

Le cinq majeur : "Quand les femmes se soutiennent, des choses incroyables arrivent."

Comme l’explique Alexia Barrier :

« Un équipage, qui navigue sur ces oiseaux des mers volant à plus de 30 nœuds de vitesse Vitesse #speedsailing (autour des 60 km/h), ce sont des virtuoses qui coopèrent sur un navire où le niveau d’intensité est extrême. C’est du pilotage à très grande vitesse Vitesse #speedsailing . ».

Alexia est alors allée à la rencontre de celles qui naviguent.

Et alors que “The Famous Project » était en création, des skippers de renommées internationale étaient enthousiasmées à l’idée de faire partie du projet, comme les Françaises Marie Riou et Marie Tabarly, Joan Mulloy, la première Irlandaise à avoir participé à la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , Sarah Hastreiter, l’Américaine aux sept sommets et sept océans, et l’Anglaise Dee Caffari la seule femme à avoir bouclé le tour du monde à la voile dans les deux sens. 10 femmes feront partie de l’équipe navigante.

« Les filles ont toutes des programmes à côté du projet. De la navigation pour les Marie et Dee, un tout nouveau rôle de maman pour Joan, un diplôme à Harvard en cours pour Sarah… Pouvoir vivre des challenges personnels en parallèle de The Famous Project est important pour garder de la fraîcheur et de l’envie. Nous allons voyager et courir à travers le monde pendant les trois prochaines années. Il ne s’agit pas de s’essouffler », explique Alexia.

Un programme sportif, social et environnemental

“Nous avons les meilleurs experts de la discipline (Paul Larson, Brian Thompson, Giovanni Soldini, Jonny Malbon, Sidney Gavinet) à nos côtés pour les deux premières années du programme qui se fera sur un MOD70 (multicoque de 21 mètres) pour ensuite passer à l’Ultime début 2024 en vue d’une tentative de record fin 2024.”, raconte Alexia.

La première phase est la construction de l’équipe, qui se fera lors de la saison 2022 avec un programme sportif comprenant Les Voiles de St Barth, puis un enchaînement de courses et de records en Méditerranée, en Atlantique et dans le Pacifique.

Outre le programme sportif, Alexia souhaite que « The Famous Project » soit aussi un projet engagé :

  • Scientifique : avec un travail en étroite collaboration avec l’association 4myplanet, créée par Alexia Barrier, partenaire de l’UNESCO pour laquelle Alexia est Ambassadrice. 4myplanet, depuis déjà 10 ans, est un leader dans le soutien des scientifiques et collecte des données inestimables sur les océans à travers le monde,
  • Educatif : chaque année, 4myplanet réalise un kit pédagogique qui est distribué à plus de 100 000 enfants de tous les horizons.

“Nous allons inviter à chaque escale du programme des enfants défavorisés et des femmes pour des runs à bord de notre bateau. Et lorsque cela sera possible nous embarquerons une femme pour un record ou une course, par exemple une Sud Africaine et une Brésilienne sur Cap To Rio race, puis une Japonaise pour le record Yokohama- San Francisco en 2023.”

Un projet à la recherche de partenaires

"Nous recherchons un budget de 8 millions d’euros sur 4 ans. Soit deux fois moins qu’un budget pour un projet gagnant sur le Vendée Globe. Des retombées internationales et une histoire Histoire #histoire authentique et inclusive à proposer à nos partenaires. De 1 million d’euros à 50 000 euros par an, vous pouvez faire partie du Famous Project, il y a même une place dédiée pour notre Time Keeper ! ”

- Communiqué Anne Millet



A la une