SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Suisse #Léman

5 Jours du Léman 2020 : Le duo mixte Monnin/Wagner remporte une édition historique

vendredi 31 juillet 2020Redaction SSS [Source RP]

Les 5 Jours du Léman 2020 resteront dans les annales : une 28e édition aux nombreux rebondissements, dans des conditions de cinéma pour les quarante bateaux ! C’est finalement l’équipage mixte de va… rhum9 ? Eric Monnin/Ute Wagner, du Lac de Zürich, qui remporte la course devant Mayer Opticien (Bruno Engel/Loïc Forestier) et Chinook (Daniel Bouwmeester/Gaetan Van Campenhoudt). Les vainqueurs ont réalisé cinq tours du lac et parcouru 769.8 kilomètres en 120 heures.

Des conditions magnifiques, une flotte groupée, un niveau élevé, une compétition permanente… Cette 28e édition des 5 Jours du Léman est sans doute l’une des plus belles de l’histoire Histoire #histoire de la régate, organisée par le Cercle de la Voile de Vidy.

40 équipes ont pris le départ dimanche dernier, pour cinq jours de navigation non stop en Surprise, en double, entre Vidy, Genève et le Bouveret. La flotte est restée longtemps groupée, les cartes ont été relancées de nombreuses fois pendant la course. La cartographie a montré presque autant de leaders que de participants pendant cette édition ! Dur pour les nerfs et pour la fatigue des concurrents qui n’ont que très peu dormi, malgré des conditions de navigation très clémentes : du vent presque en continu et du soleil. Seul un bateau a abandonné, Cust W, pour fatigue.

Un équipage a réussi à sortir son épingle du jeu Jeu #jeu  : va… rhum9 ? mené par le triple vainqueur des 5 Jours Eric Monnin et l’autrichienne Ute Wagner. Tous deux experts du Match Race, ils ont pris une bonne option mercredi soir à la côte française en direction du Bouveret avec Hypnautic (Kuster/Kuster). Les deux navigateurs du Lac de Zürich ont continué à creuser l’écart face à leurs concurrents et ont fait la différence jeudi, à la sortie du Petit-lac, en contrôlant leurs poursuivants et restant mi-lac. En tête jusqu’à la fin de la course, ils ont montré une maîtrise parfaite de la stratégie et du bateau. Les manoeuvres étaient réalisées avec finesse et justesse jusqu’au bout, malgré les 120 heures de navigation et la fatigue emmagasinée !

Derrière, la lutte a été intense jusqu’au bout. Les équipes ont navigué sur des raccourcis depuis vendredi 2 heures du matin, en enchaînant les manoeuvres pour passer devant les concurrents directs. A ce jeu Jeu #jeu -là, c’est Bruno Engel et Loïc Forestier (Mayer Opticien) qui s’en sortent le mieux et terminent deuxièmes. La troisième place s’est jouée sur le fil : CER Sofies (Nelson Mettraux/Max Haenssler) a passé la ligne troisièmes, mais écope de 15 minutes de pénalité pour avoir oublié d’envoyer un sms lors d’un passage de bouée (obligatoire à chaque passage). C’est donc Chinook (Daniel Bouwmeester/Gaetan Van Campenhoudt) qui monte sur la troisième marche du podium.

Clap de fin d’une 28e édition extraordinaire, grâce aux concurrents qui ont offert un spectacle inoubliable, mais surtout au travail du Comité d’organisation Organisation #organisation , des bénévoles et du soutien des sponsors. "C’était une édition exceptionnelle ! Des nouveaux départs chaque jour, la météo clémente, cinq tours, la flotte bien regroupée. Quarante équipes, que du bonheur ! A refaire", se réjouit le président du Comité d’organisation Organisation #organisation Pierre Fayet.

Eric Monnin rejoint maintenant Denis Girardet au record Record #sailingrecord du nombre de victoires aux 5 Jours du Léman, avec sa quatrième victoire cette année (après 1998, 2000 et 2017) en cinq participations seulement. Ute Wagner est quant à elle la deuxième femme à remporter les 5 Jours du Léman, après Kiny Parade en 1994.

Ils ont dit :

Ute Wagner (va… rhum9 ?) : J’aime beaucoup les régates longue distance mais je dois avouer que ce lac est un peu spécial ! C’était vraiment intense, il fallait se mettre dans le bon mode. L’inverse du Match Race ! Mais je n’ai pas regretté une seule fois d’être là, ce n’était que du plaisir.

Eric Monnin (va… rhum9 ?) : Nous n’avons clairement pas fait un sans faute, j’ai fait des erreurs au début. La journée de mercredi était incroyable, nous commencions à bien fonctionner avec Ute, et avons osé lâcher nos copains pour tenter une option risquée. C’était le moment décisif, cela a marché. J’ai mis trop de pression au début sur Ute qui ne connaissait pas le lac. Tout a finalement super bien roulé. Le niveau cette année était vraiment élevé, les conditions intenses ! C’était un festival de rassemblements, il fallait rester fort mentalement et Ute l’a été. Une bonne gestion du mental et un peu de chance nous a permis d’en arriver là !

Loïc Forestier (Mayer Opticien) : Nous sommes rôtis ! Encore plus fatigués que lors des autres éditions, nous avons dormi moins de dix heures chacun en cinq jours. Cette édition était beaucoup plus éprouvante que d’habitude, je crois que je n’ai jamais participé à aucune régate aussi intense, toute course confondue ! Après un mauvais départ qui nous a directement mis dans le rouge, nous avons réussi à remonter car nous n’avons rien lâché et avons attaqué !

Daniel Bouwmeester (Chinook) : Nous avons eu de la peine à nous mettre dedans mais avons appris à nous connaître et les derniers jours cela roulait bien. Nous avons réussi à gagner des places ce matin sur les parcours raccourcis, ce podium est la cerise sur le gâteau après une semaine de pur plaisir sur le Lac !

5 Jours du Léman 2020 - Top 5

  • 1. va… rhum9 ? (Monnin/Wagner)
  • 2. Mayer Opticien (Engel/Forestier)
  • 3. Chinook (Bouwmeester/Van Campenhoudt)
  • 4. CER Sofies (Mettraux/Haenssler)
  • 5. CER Ville de Genève (Casas/Cadei)

Voir en ligne : Info presse www.5jours.ch



A la une