SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#RSXsailing

Mondial RS:X : Pierre Le Coq décroche le bronze • "à un an des Jeux, c’est un truc génial !"

samedi 28 septembre 2019Information FF Voile

3 ans après sa médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Rio, et 4 ans après son titre mondial, le véliplanchiste français de 30 ans, Pierre Le Coq décroche ce samedi une nouvelle médaille de bronze au championnat du monde à la Torbole en Italie. Thomas Goyard termine à la 6e place, Louis Giard est 18e, et Lucie Belbeoch 13e.

Depuis mardi, 236 planchistes (RS :X) de 47 nations du monde participaient au championnat du monde de RS :X à la Torbole, sur le lac de Garde, en Italie. A quelques mois des Jeux de Tokyo, ce championnat du monde a tenu ses promesses avec un niveau international très relevé. Avec 11 courses courues, Pierre Le Coq s’est montré régulier en restant aux avant-postes toute la semaine. La course finale s’est déroulée ce samedi après-midi, dans un vent léger (8-11 nœuds) après une longue journée d’attente. Finalement, Pierre s’inscrit 3e au classement général derrière les Hollandais Kiran Badloe et Dorian van Rijsselberghe.

Pierre Le Coq, médaille de bronze :

« Une médaille sur un mondial à un an des Jeux, c’est un truc génial ! Et si l’on compte les points, je suis le plus régulier de la semaine avec aucune mauvaise manche. J’ai fait le job ! Ce championnat était très particulier avec beaucoup de monde ce qui ne pardonne pas la moindre erreur. Être sur le podium mondial c’est top ! Cela valide beaucoup, beaucoup, de travail effectué cette année. Je n’ai jamais été à ce niveau-là, mais les hollandais sont redoutables. Il me reste un an avant pour travailler encore et les battre. »

Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France :

« Pierre a fait un très très beau championnat du monde dans des conditions où il n’est pas forcément le plus à l’aise. Avec sa régularité il a montré qu’il était parmi les meilleurs mondiaux, bravo à lui pour cette superbe semaine. Thomas, a également fait un très beau championnat, c’est sa 2e meilleure performance mondiale. Ils étaient tous les deux très en forme. De son côté, Louis, après avoir décroché l’or sur la dernière étape de coupe du monde au Japon il y a quelques semaines, a eu du mal à trouver ses marques ici. Mais c’est un très grand champion et il va savoir rebondir et être au rendez-vous du prochain championnat du monde en février prochain. Je tiens également à féliciter leur entraineur, Stéphane Jaouen, pour le super travail qu’il réalisé toute l’année. Ce n’est pas facile d’aller chercher des podiums et d’encadrer des grands champions.

Du côté des femmes, Lucie a également fait un très beau championnat et ne passe pas loin de la medal race. C’est de bon augure pour la suite. Après une saison intense, l’heure est maintenant au repos, puis chacun d’entre eux aura comme objectif d’être au rendez-vous du prochain championnat du monde en février 2020, avant les Jeux Olympiques ».



A la une