SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Coupe de l’America

Greenpeace appelle à manifester contre "l’Atomic Warrior"

mardi 7 mai 2002

Greenpeace appelle ses adhérents et sympathisants de toute la région Grand Ouest à venir manifester le samedi 11 mai contre le partenariat entre la holding nucléaire française Areva [3] et le voilier français, qui concourra lors de la prochaine Coupe de l’America. Ce rassemblement, organisé par le réseau "Sortir du Nucléaire" dont fait partie l’association écologiste, se déroulera à Lorient [4] où se situe la " base " du Défi Areva.

Greenpeace, association écologiste résolument maritime qui lutte depuis 30 ans pour la protection des océans, estime inapproprié et inacceptable que le " fleuron " de l’industrie nucléaire française appose son nom au côté d’une compétition internationale aussi symbolique que la Coupe de l’America. " Areva est le nouveau nom d’une vieille industrie irrespectueuse de la mer. Cette industrie est responsable de la plus importante source de pollution radioactive maritime à travers ses activités d’extraction et d’utilisation du plutonium " explique Yannick Rousselet, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France, qui conclut " Ce partenariat contre-nature n’est qu’une vaste campagne de maquillage vert qu’il faut condamner ".

La manifestation publique constituera le point d’orgue des deux jours de présence à Lorient. Des stands d’information, des concerts, une exposition et une projection de documentaire seront proposés au public, du vendredi au samedi soir. La formation d’une flottille antinucléaire est également prévue en rade de Lorient. A cette occasion, Alain Connan et Claude Beaujard, deux anciens capitaines emblématiques de l’association écologiste, seront aux commandes du bateau affrété par Greenpeace.

Il y a quinze jours, l’association écologiste a livré au Défi Areva une bouteille de champagne remplie de rejets radioactifs collectés au large de l’usine Cogema, afin qu’elle soit utilisée lors du baptême du voilier. Greenpeace tient à rappeler qu’elle n’est absolument pas opposée au Défi Français et qu’elle n’a jamais eu recours à la violence lors de ces actions de protestation. " Les membres du Défi doivent comprendre qu’ils sont devenus le porte-drapeau d’une industrie qui se situe aux antipodes des valeurs du monde de la voile " déclare Frédéric Marillier, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France.

Information Greanpeace France


[1Areva émane du regroupement de la compagnie du commerce du plutonium Cogema, du constructeur de réacteurs nucléaires Framatome et du fabricant de composants électroniques FCI. Areva est la propriété à 78,96% du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et à 5,19% de l’Etat français.

[2Place Aristide Briand (Lorient) à 15 heures

[3Areva émane du regroupement de la compagnie du commerce du plutonium Cogema, du constructeur de réacteurs nucléaires Framatome et du fabricant de composants électroniques FCI. Areva est la propriété à 78,96% du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et à 5,19% de l’Etat français.

[4Place Aristide Briand (Lorient) à 15 heures



A la une