SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Figaro-Bénéteau

Jérémie Beyou : "Cette Solo Maître CoQ fut une très belle course d’entraînement !"

Jérémie devance Gildas Mahé et Thierry Chabagny aux Sables d’Olonne

samedi 15 mars 2014Redaction SSS [Source RP]

Elle fut aussi intense et complexe qu’une belle étape de La Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire  ! Cette Solo Maître CoQ s’est jouée au coude à coude tout au long de ces presque deux jours de course. Sans vent et dans la brise, au portant comme au près, Jérémie Beyou (Maître CoQ) a bataillé sans relâche et sans dormir pour finalement l’emporter ce samedi matin à 7h01, aux Sables d’Olonne : une belle victoire et un joli clin d’œil pour son partenaire Maître Volailler.

Jérémie Beyou, skipper Maître CoQ : « Cette Solo Maître CoQ fut une très belle course d’entraînement ! Nous avons eu des conditions météo très variées avec de la « pétole » (absence de vent) le premier jour et jusqu’à 23 nœuds, sous spi, cette nuit. Ça a été vraiment intense d’un bout à l’autre ! Nous étions un petit groupe de quatre bateaux avec Yann Eliès (Groupe Quéguiner) , Thierry Chabagny (Gedimat) , Gérald Veniard et Jeanne Grégoire (Garage David – Scutum) , en double, à batailler du début à la fin.

Yann a pas mal dominé la course, il méritait de gagner, mais, au dernier passage de l’île d’ Yeu , il a choisi de se placer un peu au large pour empanner , au-delà du dévent de l’île… j’ai réussi à me glisser entre lui et la côte. Au final, c’est une jolie victoire ! Tout le monde a très bien navigué. »

Justement, c’était pour toi plutôt une course de travail ?

Jérémie Beyou : « C’était parfait pour se remettre dans le rythme et se comparer aux autres en vitesse Vitesse #speedsailing . C’est important de voir qui va vite sur la durée ... Deux jours et deux nuits sans dormir, des transitions à gérer en permanence, c’est idéal pour savoir si l’on a retrouvé ses repères, en positionnement, en intensité. Le bilan est positif.

Il me manque un petit peu de vitesse Vitesse #speedsailing au portant, mais je sais ce qu’il faut travailler à ce niveau-là donc ce sera réglé pour la prochaine course. L’objectif était d’observer et de faire le point par rapport aux autres : le contrat est rempli ! »

La victoire du skipper Maître CoQ sur la Solo Maître CoQ , c’est la cerise… ?

Jérémie Beyou : « Ce n’est pas truqué (rires) ! J’avais effectivement un peu de pression au départ, il ne fallait surtout pas que je rate ma course, mais je n’envisageais pas de gagner ! C’est un joli clin d’œil. »


Voir en ligne : Info presse www.maitrecoq.fr/voile/


Ordre d’arrivée (avant jury) des dix premiers de la Solo Maître CoQ

  • 1. Maître CoQ - Jérémie Beyou
  • 2. Interface Concept - Gildas Mahé
  • 3. Gedimat - Thierry Chabagny
  • 4. Yann Eliès - Groupe Quéguiner
  • 5. Generali - Éric Peron
  • 6. Normandy élite Team - Charlie Dalin
  • 7. Macif 2012 - Fabien Delahaye
  • 8. Groupe FIVA - Alexis Loison
  • 9. Bretagne Crédit Mutuel Espoir - Corentin Horeau
  • 10. Un maillot pour la vie - Corentin Douguet


A la une