SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Équipe de France olympique

28 hommes et femmes, sur 10 séries olympiques, défendront les couleurs de la France en 2014

"En septembre prochain, à Santander, la moitié des places qualificatives pour les Jeux de Rio seront à pourvoir"

mercredi 29 janvier 2014Information FF Voile

Guillaume Chiellino, directeur de l’Equipe de France de Voile Olympique, révèle aujourd’hui la liste des sportifs intégrant le collectif pour cette nouvelle saison. Ce sont 28 hommes et femmes, sur 10 séries olympiques, qui défendront les couleurs de la France cette année. Une année importante avec un enjeu de taille, puisque de jolis coups sont à jouer : un test event à Rio… et des qualifications à Santander pour les Jeux 2016 !

Jonathan Lobert (FINN), Marie Riou et Billy Besson (NACRA 17) : des athlètes à surveiller

L’ensemble des sportifs qui composent l’Equipe de France, a montré un niveau remarquable sur les championnats du monde lors de la dernière saison, classant la France au 4e rang mondial des médailles.

Parmi eux, la présence de Jonathan Lobert, 27 ans, médaillé de bronze aux Jeux de Londres : « Véritable fer de lance de l’Equipe de France, Jonathan bénéfice d’un mental à toute épreuve et d’une rigueur incontestable dans le travail et sur le développement du matériel. Jonathan a marqué sa série avec une progression spectaculaire sur la préparation Olympique 2012. », explique Guillaume Chiellino.

Les champions du monde 2013 de Nacra 17 Marie Riou, 33 ans et Billy Besson, 32 ans, seront eux aussi à suivre : un duo talentueux, un feeling hors pair pour cet équipage dont les parcours nautiques sont très complets. « Marie, c’est toute la voile ! », s’amuse Guillaume Chiellino. « Elle a eu une grande expérience du 470, puis de l’Elliott et elle navigue aussi sur Décision 35. Billy, qui au-delà de la voile olympique a navigué en course au large sur le Maxi Trimaran Banque Populaire notamment, a quant à lui à une très grande maîtrise du catamaran : il a manqué de peu la qualification aux JO de 2008 en tornado, il est passé par la Formule 18 et le D35, il n’a donc eu aucun mal à se faire au Nacra 17. »



A la une