SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Alain Colas

Thomas Coville : "Pour moi, le terrain de jeu de la voile moderne, c’est la planète"

Le solitaire a pris le départ pour un nouveau tour du monde à bord du trimaran Sodebo

mardi 12 novembre 2013Redaction SSS [Source RP]

Le maxi-trimaran Sodebo a franchi la ligne de départ du record Record #sailingrecord autour du monde à la voile en solitaire en multicoque à 14h33’08’’ (heure française) ce mardi 12 novembre 2013. Avec deux ris dans la grand-voile et petit gennaker, Thomas Coville s’est élancé devant le phare du Créac’h (Ouessant) dans 25 nœuds de vent de Nord et avec un courant favorable. Pour battre le record Record #sailingrecord détenu par Francis Joyon à bord d’Idec depuis le 20 janvier 2008 en 57 jours, 13 heures, 34 minutes et 6 secondes, le skipper de Sodebo dont c’est la quatrième tentative, doit revenir couper la ligne à Ouessant avant le 9 janvier 2014 à 4h06’14’’ (heure française).

Thomas Coville avant son départ : « Je fais partie des gens pugnaces ! »

L’état d’esprit avant le départ :

« C’est un mélange d’impatience et forcément de beaucoup d’émotion. Celle de laisser ses proches et de quitter la terre pour entrer dans un autre monde. Une fois dans le goulet de Brest Brest #brest , et surtout à Ouessant, je suis dans mon univers. Il faut savoir s’extraire rapidement et se concentrer mais la mer vous l’impose vite ! »

La fenêtre :

« On a une fenêtre intéressante pour rejoindre l’équateur en sept jours. C’est la nature qui nous offre la fenêtre et pas l’inverse. C’est ça qui est beau. Nous sommes assez tôt en saison, ce qui est optimal en terme de climatologie pour l’hémisphère sud. D’après les études statistiques, du 10 novembre jusqu’au 15 décembre, nous sommes dans la période idéale. C’est donc un timing excellent et de bon augure pour la suite. »

NB/ En 2007, Francis Joyon détenteur actuel du record Record #sailingrecord autour du monde en solitaire et en multicoque en 57 jours et 13 heures, était parti de Brest Brest #brest le 22 novembre.

Les premières heures :

« Je vais avoir 48 heures difficiles et très physiques pour quitter le Golfe de Gascogne. Je n’ai pas été le seul à attendre que la météo se calme. Comme nous l’avons vu sur la Mini Transat et la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 , beaucoup de dépressions sont passées et la mer résiduelle reste forte. Après les Canaries, c’est un peu plus mou, mais d’un fichier à l’autre les prévisions évoluent. Nous n’avons pas voulu nous arrêter à ça. La fenêtre idéale n’existe pas ».

L’épreuve :

« Je sais à quoi je m’attends. Même si tu t’es préparé pendant des mois, il faut être un caméléon. La première qualité du solitaire est de savoir s’adapter à l’imprévisible. Même si on essaie de réduire l’aventure Aventure , elle persistera toujours dans ce genre de projet ».

Y retourner :

« Je fais partie des gens pugnaces. J’aime aller au bout des choses et j’ai du plaisir à naviguer sur ce parcours. (NB/ Thomas Coville a déjà fait 7 fois le tour du monde à la voile dont trois fois en solitaire). Pour moi, le terrain de jeu Jeu #jeu de la voile moderne, c’est la planète. Le multicoque, c’est ce qui reste le plus engagé et ce que j’aime. J’y retourne avec plaisir et avec un bateau que je connais par cœur. Je me sens extrêmement privilégié car il existe peu de challenges de ce type ».

Où gagner encore du temps sur le parcours ?

« Sur la remontée du début de l’Atlantique Sud où Francis Joyon avait un peu ralenti,. Il était aussi monté dans le mât au niveau des Açores mais il y a peu d’endroits où l’on peut vraiment grappiller »


Voir en ligne : Info presse www.sodebo.fr/voile


Record à battre Françis Joyon - 2008 57J 13H 34M 6S

Stand-by à Brest depuis le 18 octobre 2013

4e tentative pour Thomas Coville.



A la une