SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Oracle Team USA remporte une première victoire face aux Kiwis

Emirates Team New Zealand mène 3 à 0

lundi 9 septembre 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Face à la menace kiwi, le defender américain a finalement signé sa première victoire à domicile au terme d’un quatrième duel très serré et disputé dans des conditions musclées ! Emirates Team New Zealand mène toujours le score de la finale de l’America’s Cup 3 à 0, grâce à une superbe victoire lors de la première manche du jour.

La deuxième journée de la finale de l’America’s Cup avait pourtant bien commencé pour ORACLE TEAM USA en tête durant toute la première moitié de course mais le defender s’est finalement incliné 28 secondes derrière Emirates Team New Zealand. Un véritable mano-a-mano (pas moins de 11 virements chacun sur le 3e bord de près !) s’était installé entre les deux finalistes de l’America’s Cup mais les Néo-Zélandais, impressionnants de maîtrise, ont fini par prendre les commandes pour les conserver jusqu’à l’arrivée.

Lors de la conférence de presse, Dean Barker (41 ans, NZL) a également insisté sur l’importance de leur position à la première marque pour le bon déroulement du reste de la course.

« Il est crucial d’enrouler la première bouée en pôle position afin de prendre le contrôle sur votre destin » commente Dean Barker. « Nous n’aimons évidemment pas perdre, mais une défaite peut s’avérée instructive en vue de la reprise des courses mardi ».

Près de 45 000 personnes ont visité l’America’s Cup Park, situé aux jetées 27/29, et à l’America’s Cup Village, à Marina Green hier samedi. Des milliers de spectateurs ont également assisté aux régates depuis les nombreux points de vue de la Baie, à quelques mètres des AC72 qui ont défilé sous leurs yeux à des vitesses extrêmes dépassant les 80km/h.

Huit petites secondes d’écart auront finalement eu raison de la machine néo-zélandaise lors du 4e match au cours duquel les Américains ont effectué une véritable démonstration de force avec les 22 nœuds qui balayaient alors la baie de San Francisco. A cause de la sanction du Jury International, le pénalisant de deux points, ORACLE TEAM USA n’inscrira aucun point au tableau de classement jusqu’à sa troisième victoire.

Le Defender conclut donc le week-end d’ouverture en meilleure posture qu’il ne l’avait commencé hier. Le skipper d’ORACLE TEAM USA Jimmy Spithill (34 ans, AUS) a expliqué qu’il avait travaillé tard la nuit dernière avec leur entraîneur français Philippe Presti pour tenter de rétablir le score.

« Gagner la 4e manche fut une énorme satisfaction » explique James Spithill. « C’est positif de voir l’équipe réagir à la pression forte, surtout après la première course où nous avions temporairement pris les commandes. Nous n’y serions probablement pas parvenu avec un équipage moins déterminé ».

« Ces bateaux sont de loin les plus exigeants en termes de conditions physiques sur lesquels nous avons navigué ». « A bord de ces deux AC72 similaires en performances, ce sont les équipages qui font la différence à l’arrivée » conclut-il.

Lundi, la journée est ‘off’ pour les équipes. Le prochain rendez-vous aura lieu mardi pour les 5e et 6e courses respectivement programmées à 13h15 et à 14h15, heure locale.



A la une