SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Emirates Team New Zealand inflige 2 défaites au Defender en ouverture de la Coupe de l’America

dimanche 8 septembre 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Emirates Team New Zealand a fait carton plein lors de la journée d’ouverture de la finale de l’America’s Cup sur le mythique plan d’eau californien. L’équipage kiwi, mené par le skipper Dean Barker, a signé ses deux premières victoires en s’imposant successivement avec 36 puis 52 secondes d’avance.

« Il est bien trop tôt pour tirer des conclusions, mais je pense qu’on a tous vu des bateaux incroyablement similaires en termes de performance » explique Dean Barker, barreur de l’équipe néo-zélandaise depuis plus de 10 ans. « Les conditions étaient légères aujourd’hui et nous en testerons d’autres au cour de la série de régates à venir. Mais comme prédit, il n’y a effectivement que très peu de différences entre ces deux AC72 ».

La compétition s’est donc jouée à couteaux tirés entre les deux finalistes de l’America’s Cup notamment lorsqu’ORACLE TEAM USA a tenté de pousser Emirates Team New Zealand à la faute, à deux reprises sans succès lors des pré-départs qui étaient des plus intenses.

« Lors du premier duel, nous n’avons pas réussi à les marquer autant que nous aurions voulu » commente Jimmy Spithill (AUS), l’actuel détenteur de l’America’s Cup depuis 2010.

L’équipage américain a cependant et temporairement pris la tête à mi-parcours pour ensuite la rendre pour de bon aux Kiwis.

« Lors de la seconde manche, nous étions surpris de ne pas les avoir pénalisés. Puis nous n’avons pas été capables d’accélérer aussi rapidement qu’ils l’ont fait. Et à partir de là, c’est difficile de revenir lorsqu’on est mené et sous contrôle. D’autant plus qu’ils n’ont commis aucune erreur par la suite. Demain sera un autre jour » conclut-il.

La pression monte donc d’un cran ce soir pour l’actuel Defender de la 34e America’s Cup. « Ce n’est clairement pas le résultat espéré » a déclaré le skipper d’ORACLE TEAM USA Jimmy Spithill (AUS) à la conférence de presse d’après-match à la suite de leur double défaite.

En revanche, pour le régleur de l’aile d’Emirates Team New Zealand, Glenn Ashby (AUS) :

« Je suis persuadé que nous assisterons à de belles batailles la semaine prochaine. Le jeu est ouvert ». « Pour deux bateaux aussi différents en terme de conception et de construction, c’est fantastique de les voir régater aussi près, au contact l’un de l’autre » ajoute-t-il.



A la une