SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Louis Vuitton Cup

6 - 1 : Emirates Team New Zealand à 1 point de la victoire

Nouveau record de vitesse avec 47.18 nœuds pour les Kiwis

dimanche 25 août 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Emirates Team New Zealand a remporté le 7e duel en finale de la Louis Vuitton Cup aujourd’hui en s’imposant 1 minute et 58 secondes face à Luna Rossa Challenge. Les Kiwis mènent 6-1 et seul un point les sépare désormais de la consécration dans la régate de sélection des Challengers de l’America’s Cup.

La course 7 a été disputée dans les conditions les plus musclées depuis le début de la compétition. La vitesse moyenne du vent était de 18 nœuds avec une pointe à 21.4 nœuds. Emirates Team New Zealand en a profité pour établir un nouveau record de vitesse en atteignant 47.18 nœuds, au passage de la troisième marque. Soit 87.38km/h ou 24m/sec, soit 2 mètres de plus que l’AC72 lui-même long de 22 mètres ! Le précédent record des Kiwis était de 44.15 noeuds.

« Nous avions déjà dépassé cette vitesse en entraînement. Nous commençons à nous y habituer » déclare le numéro 1 kiwi Adam Beashel. « Quel dommage que nous n’ayons pas atteint la barre des 50 nœuds. Ce serait formidable d’être les premiers à y parvenir. Nous allons y travailler et tenter de le faire avant la fin de la compétition ».

Le skipper kiwi Dean Barker explique : « Lorsque la vitesse augmente, la marge d’erreur à la barre et au réglage se réduit considérablement. Vous devez tout faire pour maintenir le bateau en équilibre ». « Régater à bord des AC72 est vraiment fantastique. C’est le top du top ! Aujourd’hui, les conditions étaient idéales avec un plan d’eau assez plat et une brise bien établie. On ne peut pas demander mieux ».

A l’instar de l’unique manche d’hier, Emirates Team New Zealand a franchi la ligne de départ légèrement en tête et au vent de Luna Rossa. Les Kiwis disposaient de 4 secondes d’avance à la première marque, de 27 secondes à la deuxième, de 1:53 à la troisième et 1:51 à la quatrième.

Luna Rossa a également battu son record personnel en atteignant 43.46 nœuds. Le tacticien Francesco Bruni a expliqué qu’il aurait préféré être au vent des Kiwis, au moment du départ, mais qu’ils n’y sont pas parvenus :

« Nous étions cependant plus performants aujourd’hui qu’hier dans ces conditions plus soutenues » ajoute-t-il.

Chris Draper de Luna Rossa Challenge a déclaré que « les sensations et l’adrénaline ressenties à bord des AC72 sont indescriptibles au public », première fois barreur pour l’America’s Cup.

« Je pensais déjà que mon Moth (un dériveur équipé de foils) était un sacré bolide mais ces bateaux sont encore plus déments. La plupart du temps, les choses sont sous contrôle mais il y a tellement d’indicateurs que vous devez maîtriser en permanence ».

En tant que nation, la Nouvelle-Zélande pourrait donc remporter la Louis Vuitton Cup dès demain pour la 3e fois (en 1995 à bord de ‘Black Magic’ et en 2007 à bord d’‘ETNZ’) et en tant qu’équipe ce serait la seconde fois pour Emirates Team New Zealand qui deviendrait le premier double vainqueur de la Louis Vuitton Cup, en 30 ans d’histoire de la prestigieuse compétition. Les départs des courses 8 et 9 sont prévus à 13h10 et 14h10, heure locale.



A la une