SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Louis Vuitton Cup

2-1 : Emirates Team New Zealand a repris la tête du classement face à Luna Rossa Challenge

mardi 20 août 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Emirates Team New Zealand a aujourd’hui repris la tête du classement de la finale de la Louis Vuitton Cup face à Luna Rossa Challenge. Les Italiens ont été stoppés net sur le troisième bord du parcours en raison d’un blocage au niveau du bras de contrôle de leur aile rigide haute de 131 pieds (40 m).

Cet incident est intervenu alors que la compétition était plus intense que jamais entre les deux challengers, bien décidés à prendre l’avantage dès le pré-départ de l’unique manche du jour. Le second duel a été reporté à mercredi pour cause de vents trop forts dépassant la limite maximale fixée à 19.4 nœuds par la Direction de course.

Le barreur de Luna Rossa, Chris Draper (GBR), a signé l’un de ses plus beaux départs en franchissant la ligne de départ en tête avec une seconde d’avance et au vent d’Emirates Team New Zealand barré par Dean Barker.

Mais alors que Luna Rossa faisait route au portant à moins d’une longueur d’Aotearoa, tous deux lancés à 34-38 nœuds de vitesse, vers la première marque, l’AC72 italien est subitement redescendu de ses foils juste avant d’enrouler la première bouée. Ce regrettable ralentissement a permis à Emirates Team New Zealand de se frayer un chemin et de prendre la tête au passage de la troisième marque.

Bien que les vitesses étaient similaires sur le bord de portant, Emirates Team New Zealand était plus rapide avec 35 nœuds comparé à Luna Rossa qui affichait seulement 33.83 nœuds. Cette meilleure performance a permis aux Kiwis de disposer de 20 secondes d’avance en arrivant à la porte sous le vent.

Les deux équipes ont ensuite choisi d’enrouler la porte du côté bâbord (gauche). Après ce passage, Luna Rossa a viré sur tribord puis quelques équipiers sont allés inspecter le bras de contrôle de l’aile visiblement bloqué tandis que les Néo-Zélandais se sont dirigés tout droit seuls vers l’arrivée, sous les yeux des nombreux spectateurs de l’America’s Cup Park.

Demain mardi c’est jour ‘off’ pour les équipes qui consacreront probablement cette journée à effectuer de la maintenance. Comme le Président du comité de course, John Craig (CAN), l’a expliqué lundi matin lors du point presse, le calendrier des courses est désormais décalé.

« Je pense que prévoir deux courses par jour sollicite plus les équipages que les bateaux » explique John Craig, originaire de la Baie de San Francisco. « Je pense qu’avec des courants plus favorables et des vents plus faibles en septembre, les équipes auront mis au point leurs AC72 ».



A la une