SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route des Princes

Yann Guichard et Yves Le Blévec bons princes à Dun Laoghaire

mercredi 19 juin 2013Redaction SSS [Source RP]

Le MOD70 Spindrift a coupé la ligne d’arrivée au petit matin à 06h37 mn et 48 secondes (heure française) à peine 6 minutes devant Edmond de Rothschild et Oman Air - Musandam. En Multi50 Multi50 #multi50 , Actual sort grand vainqueur d’un duel aux couteaux de 1 100 milles avec son rival FenêtréA-Cardinal. Cinq petites minutes les séparent ! Rincés, fatigués, les équipages ont vécu cette deuxième étape de la Route des Princes comme un jeu Jeu #jeu passionnant sur le grand échiquier de l’Atlantique.

Ils ont dit :

  • Yann Guichard (Spindrift) : « C’était serré, comme d’habitude. Durant toute l’étape, nous avons navigué à vue avec tous les bateaux et c’est vrai que la dernière remontée le long des côtes Irlandaises a été assez éprouvante pour tout le monde parce que ça s’est joué à rien. On est ravi de cette première place parce qu’on a tenu jusqu’au bout. C’est une belle victoire et je pense qu’elle va être importante pour le moral de l’équipage pour la suite. J’ai réussi à dormir une demi heure 20 milles avant l’arrivée, comme ça j’étais en forme pour le finish, mais c’est vrai que ce n’était pas facile, le rythme était soutenu. Il y a eu beaucoup de virements de bord puisqu’on a contrôlé Oman Air-Musandam et Edmond de Rothschild. On a enchaîné les manœuvres toute la nuit. Du coup, on est assez fatigué mais vraiment très heureux d’être arrivé en tête. »
  • Lionel Lemonchois (Maxi80 Prince de Bretagne) : « Nous sommes contents, car plus ça va, plus on apprend le bateau, et plus on est dans le tempo. Au près, on constate que l’on va systématiquement mieux qu’eux ! Cette deuxième étape était un peu à l’image de la première. C’était très intense. Tous les bateaux sont au contact, il y a du jeu Jeu #jeu . Un coup, nous sommes devant, un coup nous nous retrouvons derrière. Personne ne lâche rien, et c’est ce qui rend la course belle. Pour nous, ça se passe de mieux en mieux, à part cette histoire Histoire #histoire de gennaker qui nous a un peu pénalisé. Il a explosé car la mer était dure, et puis il faut dire aussi qu’on tire dessus, on a du mal à lever le pied… »
  • Yves Le Blévec (Actual) : « C’était assez incroyable cette régate avec FenêtréA-Cardinal. On ne s’est pas lâché du début à la fin, à part au cap Finisterre où on est chacun passé d’un côte du DST mais on s’est retrouvé ensuite. On a passé le raz de Sein à quelques longueurs l’un de l’autre et on s’est encore retrouvé ensemble au Fastnet où là, c’est lui qui était devant. Par contre, on lui a remis un peu dans la nuit et on est revenu au contact au petit matin. Nerveusement, c’était un peu épuisant. Il ne fallait surtout pas faire de bêtises mais être lucides dans nos décisions. Ca s’est bien passé mais c’était dur parce qu’il y avait vraiment de la molle dans le sud de l’Irlande. En tous les cas, cette victoire est une belle revanche après la première étape et si on sort notre calculette, au classement général, c’est une super bonne opération. Il y a de quoi être satisfait. »

Voir en ligne : Info presse www.routedesprinces.fr



A la une