SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Grand Prix Guyader

Sébastien Rogues, Loïc Féquet et Armel Le Cléac’h l’emportent à Douarnenez

lundi 6 mai 2013Redaction SSS [Source RP]

Le premier temps fort du Grand Prix Guyader s’est achevé aujourd’hui en baie de Douarnenez Douarnenez #Douarnenez avec une ultime parade des bateaux de la course au large. Ces quatre jours de spectacle, de sports et de fête ont été d’une grande richesse et d’une rare intensité.

Pour cette dernière journée de régate, l’ineffable Loïc Ponceau a lancé une seule course sur un parcours de 19 milles, le même pour tous, qui les a conduits devant Crozon avant de mettre le cap sur la pointe du Millet et revenir vers le Rosmeur où se jugeait l’arrivée. Dans du petit temps, 6 à 8 nœuds de sud est, les Class40 Class40 #Class40 ont ouvert le bal à 11 heures 50, GDF SUEZ prenait le meilleur départ à gauche de la flotte. Les Imoca Imoca #IMOCA ont suivi le mouvement 10 minutes plus tard, c’est Maître Coq qui s’est illustré sur ce départ tandis que Initiatives Cœur le volait. Tanguy de Lamotte qui fêtait ses 35 printemps aujourd’hui était peut être moins concentré que de coutume… Ce matin, avant de partir en mer, il nous confiait qu’après avoir célébré Noël et le nouvel an dans les 40es, il était ravi d’être au Grand Prix Guyader pour son anniversaire.

Donc, après les Imoca Imoca #IMOCA , ce sont les Multi50 Multi50 #multi50 qui ont pris le large avec un Loïc Fequet et son équipe de Malouins très en forme sur Maître Jacques, puis, les Maxi ont fermé le banc, Prince de Bretagne en chef de fil. C’était parti !

Si ce départ fût beau et fluide, la suite s’est avérée plus compliquée avec, notamment, un embouteillage à la première bouée entre les Class40 Class40 #Class40 , les Imoca et les Multi50 Multi50 #multi50 et des mistoufles, de-ci, de-là qui ont sérieusement perturbé le terrain de jeu Jeu #jeu . Et ce petit temps a d’ailleurs bien servi les affaires de certains concurrents. Ainsi, du haut de ses modestes 50 pieds et malgré ses 8 ans (c’est l’ancien Crêpes Whaou 2), Maître Jacques, s’est quand même payé le luxe de coiffer les 105 pieds de Banque Populaire ! « On a bien navigué, mais les conditions nous ont bien aidés, nos bateaux sont des mobylettes dans du petit temps comme ça, on ne met pas longtemps à relancer par rapport aux gros » expliquait Franck Yves Escoffier à l’arrivée au port du Rosmeur.

Il y a un autre skipper qui est très heureux, c’est Kito de Pavant qui, à la barre de son Imoca Groupe Bel, est le vainqueur de cette course et pas seulement, puisqu’il l’est aussi du classement général et du Défi Nautic. L’histoire Histoire #histoire de Kito et de Groupe Bel s’arrête fin juin et pour le Méditerranéen le Grand Prix Guyader revêtait un caractère particulier. En effet, il a souhaité en faire un moment de partage avec les gens du Groupe et ceux qui étaient proches du projet. « C’était un week-end très réussi, humainement et sportivement. Nous avons retrouvé un bateau comme neuf et nous avons navigué ‘propre’ au bon endroit dans des conditions pas toujours faciles. J’ai pu partager tout cela et c’était beau et émouvant ».

En Class40, sans surprise, Sébastien Rogues gagne le Grand Prix Guyader sur GDF SUEZ, la surprise vient plutôt du côté d’un certain Victorien Erussard (Solidaires en peloton) qui, après avoir remporté les deux courses d’hier a également été le premier à franchir la ligne aujourd’hui. Manifestement, le Malouin qui découvrait à la fois Douarnenez Douarnenez #Douarnenez et le Class40 y a pris ses aises rapidement et se classe deuxième au général.

Les Omanais de Sidney Gavignet sur Musandam ont été les plus rapides de toute la flotte aujourd’hui, comme sur le Défi Nautic. Une performance qui ne permet pourtant pas à ce beau Maxi de 70 pieds de remporter le Grand Prix Guyader, en effet, au classement général c’est Armel Le Cléac’h et son équipe de champions (dont François Gabard) qui sont les grands vainqueurs. Des champions il y en avait beaucoup ces jours-ci à Douarnenez Douarnenez #Douarnenez et nous laisserons à Bilou (Rolland Jourdain sur Virbac Paprec qui se classe 2e au général) le soin de conclure cette belle dernière journée de régates : « Aujourd’hui ? C’était le cauchemar du tacticien ! ». C’était donc très intéressant…


Voir en ligne : Info presse www.grandprix-douarnenez.com



A la une