SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class 40

Jörg Riechers et Pierre Brasseur remportent la Normandy Channel Race

jeudi 18 avril 2013Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Jörg Riechers et Pierre Brasseur, à bord du Class 40 « Mare », remportent la quatrième édition de la Normandy Channel Race. Le duo germano – picard a coupé la ligne d’arrivée de l’épreuve à minuit 57 minutes et 30 secondes en trois jours sept heures 57 minutes et 30 secondes et une moyenne de 8,08 noeuds. Il devance de 56 minutes et 20 secondes les normands du voilier « Made in Normandie » skippé par le Granvillais Nicolas Jossier et le Cherbourgeois Alexandre Toulorge.

Une Normandy Channel Race musclée

L’édition 2013 de l’épreuve, organisée par Sirius Evénements, s’est jouée cette année, dans des conditions de vent médium à fort. Le vent orienté quasiment toute la course au Sud-Ouest n’a jamais vraiment molli sauf quelques heures après le départ au passage des îles Saint-Marcouf.

Partie dimanche à 17h00, la compétition calvadocienne a tenu, d’entrée de jeu Jeu #jeu , ses promesses. Le spectacle était au rendez-vous sur l’eau. Sous un grand soleil, les 20 Class 40 avaient fière allure au passage de la ligne de départ. Depuis la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2010, jamais autant de Class 40 n’avait pris le départ d’une course à la voile au large.

Le véloce « Mare », le Class 40 de Jorg Riechers faisait, tout de suite, sensation, en prenant les commandes dès la bouée au vent du parcours de dégagement. L’autre Mach 40, « GDF SUEZ » impressionnait également malgré les attaques de « Campagne de France » skippé par Halvard Mabire et Miranda Merron et les compétences de « Red » piloté par les allemands Boris Herrmann et Mathias Blumencron, ancien rédacteur en chef de « Der Spiegel ».

Au près, dans un vent soufflant à 15 nœuds, la flotte de la NCR se dirigeait vers les îles Saint-Marcouf. Certains décidaient de prendre le large avant ce passage obligatoire, d’autres jouaient à la côte. En début de nuit, « Phoenix Europe - Carac » mené par Louis Duc, le cherbourgeois et la Rochelaise Stéphanie Alran, était le premier à débuter la traversée de la Manche grâce à une option judicieuse le long du littoral à l’abri du courant. « Made in Normandie » suivait alors que les ténors s’embourbaient. Au portant, le vent montait. En restant légèrement à l’Ouest de l’orthodromie, Alexandre Toulorge, également de Cherbourg, et Nicolas Jossier, Granvillais, prenaient les commandes. A bord de leur Kiwi 40, ces deux-là frappaient forts pour leur première épreuve, en Class 40 et sur la Normandy Channel Race.

Lundi au petit matin, « Made In Normandie » abordait le Solent avec facilité et, au près, et s’en sortait assez rapidement. Derrière, « GDF SUEZ » de Sébastien Rogues et Ludovic Aglaor, « Groupe Picoty » de Jean-Christophe Caso et Aymeric Chappellier revenaient peu à peu sur les leaders en allant flirter dangereusement avec les bancs de sables des Needles. « Norma Concept – Le Pal » skippé par Bruno Jourdren et Thomas Ruyant, toujours dans les bons coups depuis dimanche, montaient sur la deuxième marche du podium. De face, Eole était de plus en plus puissant pour la navigation le long des côtes sud de l’Angleterre.

Dans un « froid de canard », le plateau évoluait à bonne vitesse Vitesse #speedsailing en baie de Pool, au large de Start Point. Dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs concurrents connaissaient des problèmes techniques. Mardi matin, huit concurrents avaient abandonné la NCR, « GDF SUEZ » et « Norma Concept – Le Pal, préférant faire route pour Plymouth afin de ne pas abîmer leurs Class 40 tout neuf. Un front dépressionnaire situé au dessus de l’Irlande inquiétait les coureurs. Le comité et la direction de course prenaient la lourde décision de ne pas envoyer les navigateurs dans la mer difficile d’Irlande. Un way point virtuel était alors à contourner 50 milles après Land’s End. « Made in Normandie » tirait sur sa barre en premier. Surf Surf #Surf au programme !

Mardi soir, les quatre premiers « Made In Normandie », « Mare », « Campagne de France » et « Geodis » étaient déjà sur la route du retour. Au reaching, tout schuss pour la transmanche, « Mare » faisait parler la poudre et chipait la vedette aux normands. 35 nœuds de vent sur zone, grosse fatigue pour la plupart des marins, la Normandy Channel Race ne dérogeait pas à sa réputation…

Dernière ligne droite mercredi après-midi, au près puis au portant, les deux acteurs majeurs de la Normandy Channel Race s’engouffraient dans les raz Blanchard avec la « power ». C’est à Barfleur que la renverse arrivait. « Mare » creusait l’écart et remportait la course avec classe !


Voir en ligne : Info presse TB Press / www.normandy-race.com



A la une