SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class 40

Perfect day pour le départ de la Normandy Channel Race

Jorg Riechers et Pierre Brasseur en tête pour les premiers milles

dimanche 14 avril 2013Redaction SSS [Source RP]

La Normandy Channel Race 2013 a pris son envol, aujourd’hui, à 17h00 pétantes, au large d’Hermanville-sur-Mer. 20 Class 40 et leurs tandems embarqués sont partis pour une semaine de navigation, 1000 milles. Après un parcours de dégagement de 7 milles entre Luc-sur-Mer et Ouistreham, les concurrents se dirigent actuellement vers les îles Saint-Marcouf, archipel de la baie de Seine. C’est « Mare » skippé par l’allemand Jorg Riechers et le picard Pierre Brasseur qui mène la danse suivi de prés par « Norma Concept – Le Pal » de Bruno Jourdren et Thomas Ruyant.

Ils ont dit avant le départ :

Philippa Hutton-Squire, skipper du Class 40 « Phesheya-Racing » : « C’est notre première participation à la Normandy Channel Race. Nous partons pour apprendre sur ce parcours. Nous sommes contentes car nous n’allons pas être cueillies à froid les premières heures de course. Les températures seront élevées et le vent sera médium. Je connais bien mon bateau, j’ai un Tour du Monde à mon actif, si nous rencontrons 40 nœuds en mer d’Irlande, je vais savoir m’en sortir ».

Pierre Brasseur, co-skipper du Class 40 « Mare » : « 20 nœuds en moyenne sur l’ensemble du parcours avec une incertitude entre Tuskar Rock en Irlande et le rocher du Fastnet, cette Normandy Channel Race va se courir dans des conditions météos plutôt musclées, cela tombe bien, nous aimons ça à bord de « Mare ».

Bruno Jourdren, skipper du Class 40 « Norma Concept – Le Pal » : « Il y aura pas de surprises pour les premières heures de course. La météo semble fiable mais il est impératif, à mon avis, d’être dans le paquet de tête car, avec le courant contre à Saint-Marcouf, cela va partir par l’avant. Ensuite, lors de la traversée du channel, il y aura un premier front à négocier, le positionnement tactique par rapport au reste de la flotte sera important. On abordera demain matin le Solent avec, à nouveau, du courant contre notre étrave et un nouveau front dépressionnaire actif. C’est à partir de Land’s End que les choses vont se corser avec du vent fort voire très fort. La direction de course aura alors la possibilité de réduire le parcours ».

Louis Duc, skipper du Class 40 « Phoenix » : « A priori, on aura plus de vent que prévu pour la traversée de la Manche cette nuit avec au moins 25 nœuds. Il va falloir faire attention aux matériels et ne pas casser tout de suite. Dès le départ et même si on aura le courant avec nous, nous allons commencer à jouer tactiquement ».

Halvard Mabire, skipper du Class 40 « Campagne de France » : « La mise en jambe va être agréable. Nous allons nous reposer rapidement après le départ car dès minuit et après Saint-Marcouf, le vent va forcir en Manche. Notre navigation le long des côtes Sud de l’Angleterre sera difficile avec un front et pas moins de 25 nœuds au près. Nous nous préparons également à des conditions musclées en Irlande ».


Voir en ligne : Info presse www.normandy-race.com



A la une