SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat AG2R 2002

Une vache volante traverse l’autoroute de Madère…

Le spi de Guérin & Cointo gonflé d’énergie

jeudi 18 avril 2002Information Transat AG2R

Si, cette année, le gros temps n’était pas au rendez-vous pour la traversée du golfe de Gascogne, les organismes des marins, comme les machines, ont souffert. Le Figaro-Bénéteau de Troussel & Le Cléac’h (Myrialis) a dû se retirer du match hier. Les autres navigateurs encore en course avouent aussi être fatigués, en avant, comme en arrière de la flotte.

A bord de Colbert Orco, Hervé Laurent a vécu un passage à vide la nuit dernière : "J’ai eu un problème : j’étais un peu fatigué et j’ai commencé à voir un iceberg au large du Portugal ! Comme pour moi, c’est une hantise en navigation, cela m’a fait un frisson dans le dos avant que je ne m’aperçoive que c’était une hallucination. Quand c’est pas des vaches qui traversent la route, c’est un iceberg !" L’ancien concurrent du Vendée Globe a pourtant peut-être bien vu une vache passer à l’horizon !

Les deux Ronan, qui ont fait le hold-up de la première place grâce à leur option Est, portent en effet un spinnaker plutôt surprenant. Leur voile ballon toute blanche est marquée d’une vache ailée qui porte des lunettes de soleil… Et la voile porte, porte ! En milieu de journée, Cointo & Guérin étaient les plus rapides de la flotte. Saint Nazaire Escal’ Atlantic était repéré par Argos à 8,25 noeuds de vitesse moyenne entre les deux derniers points. Au large des côtes portugaises, ils bénéficient d’un vent portant de 15 à 20 noeuds. Des conditions idéales qui font rêver leurs concurrents.

A l’autre bout de la flotte qui se déplace en ligne vers Madère, Éric Drouglazet et Vincent Riou (Jean Floc’h) sont repérés au même moment à 2,65 noeuds… Las, l’équipier de Drouglazet garde la tête froide : "C’est pas la déprime du tout. On regarde avec attention ce qui se passe. Éric et moi, on connaît bien ce genre d’épreuve. Il y a un côté météo sur lequel il faut être patient et quand ça ne réussit pas, ça ne réussit pas !" Entre ces deux extrêmes, plus on se rapproche de terre, plus les vitesses sont hautes. Cercle Vert de Morvan & Caudrelier-Bénac est à 4,65 noeuds. En embuscade, Marseille Entreprises de Mouren & Toulorge est à 6,4 noeuds.

Sur l’arrière de la flotte, la pétole sévit aussi. Le fautif est l’anticyclone des Açores qui s’est étalé jusque sur le golfe de Gascogne. Au centre de cette extension qui longe les plages du Portugal, le vent est quasi nul. Mais à l’ouest, il arrive du sud-ouest quand à l’est, il arrive du nord-ouest. Ronan Guérin et Ronan Cointo sont donc du bon côté de la quatre voies. Sur la route qui remonte vers la Bretagne, Drouglazet & Riou sont contraints d’attendre un changement providentiel : "On attend simplement que la dépression au milieu de l’Atlantique se rapproche de nous pour être sous son influence et redescendre au Sud" ajoute Vincent Riou. "L’idée est d’être au bord de la dorsale et d’avoir plus de vent que les autres. Si on est sixième, c’est que cela marche !" oppose Hervé Laurent, lui aussi près des côtes portugaises.

Au dernier pointage, les écarts se sont encore creusés. Saint Nazaire Escal’Atlantic compte 44 milles d’avance sur le groupe de l’ouest emmené par Philippe Vicariot et Erwan Tabarly (Thalès - Armor Lux). Hervé Laurent & Rodolphe Jacq ont gagné deux places. Jean-Christophe Caso & Daniel Vallancien à bord d’Affiches Parisiennes créent la surprise : ils occupent la troisième place provisoire. A 564 milles de Madère, l’anticyclone des Açores a été bien vache avec les partisans de l’option ouest…

 » Extrait des vacations

Jean-François Lédée (Avis Île de St Barthélemy) : "Cela marchait bien. On ne pensait pas tomber dans une aussi grosse molle. Le bateau est bien à plat. On prend le temps de manger, de prendre le petit déjeuner. Comme cela on sera calé quand le vent reviendra."

Hervé Laurent (Colbert Orco) : "Le temps qu’on a là est assez proche de ce qu’on avait il y a 4 ans à proximité du Portugal. C’est toujours intéressant de se projeter dans ce qui s’est déjà passé pour estimer ce qui nous attend. C’est l’expérience !"

Vincent Riou (Jean Floc’h) : "On va attendre les heures à venir. Pour le moment, c’est pas terrible du tout. Il va falloir s’armer de patience. Le problème c’est de quel côté de cette dorsale il faudra être pour arriver sur Madère. Est-ce que cela va passer par l’Est de ces hautes pressions ou est-ce que c’est la dépression qui va prendre le dessus ? Cela se verra sur la fin !"

Pierre Peccoud (Pilote) : "On a mangé la fondue hier soir ! J’avais dit qu’on le ferait dès qu’on passerait le cap Finisterre ! Sérieux, on a fait la fondue ! Coïncidence, on était trois bateaux côte à côte avec BDS à moins de 200 mètres. Il a enroulé son spi et comme il n’y avait pas de vent, on l’a regardé manoeuvrer en mangeant la fondue. On les aurait bien invités mais ils étaient un peu loin. Dans le bateau, cela sentait mauvais ! Comme dans un vieux chalet d’alpages ! Il est confort notre Pilot. Il ne manque que la cheminée et un peu de bois et ce serait super !"

Hacène Abbar (BDS) : "Qui nous a dénoncés ? Effectivement on a merdé à l’empannage… Nous on est dans la pétole totale ! On n’avance pas d’un poil : on est à 0,3 noeuds… On a vu une baleine tout à l’heure qui est passé à trois mètres du bateau. C’était super mais trop tard pour prendre une photo !"


classement Argos du : 18-avr-2002 : 11h59 TU

Position Bateau Latitude Longitude Dist.au but

- 1 ESCAL’ ATLANTIC SAINT - NAZAIRE Ronan GUERIN Ronan COINTO 40 29 N 010 43 W 565
- 2 MARSEILLE ENTREPRISES Jean-Paul MOUREN Alexandre TOULORGE 41 37 N 011 19 W 589
- 3 AFFICHES PARISIENNES Jean-Christophe CASO Daniel VALLANCIEN 40 49 N 010 02 W 599
- 4 COLBERT ORCO Hervé LAURENT Rodolphe JACQ 40 41 N 009 32 W 604
- 5 THALES - ARMOR LUX Erwan TABARLY Philippe VICARIOT 41 54 N 011 50 W 609
- 6 GAME BOY ADVANCE Bruno JOURDREN Jérémie BEYOU 42 04 N 011 33 W 610
- 7 CERCLE VERT Gildas MORVAN Charles CAUDRELIER -BENAC 41 57 N 011 53 W 610
- 8 HAPPYCALOPSE Philippe CARDIS Alexandre SCHNEITER 41 25 N 010 33 W 613
- 9 VAR MEDITERRANEE - EJO Gérard NAVARIN Pierre-Laurent GARNERO 41 45 N 011 01 W 620
- 10 ST BARTH ASSURANCES Markku HÄRMÄLÄ Richard LEDEE 42 06 N 011 49 W 620
- 11 "TRES" ROYAN Alexandre PERAUD William KOSTYRA 41 53 N 011 10 W 623
- 12 SAIL FAST - MARFRET - Evénements Nautiques Denis LEMAITRE Yann GREGOIRE 42 05 N 011 36 W 624
- 13 ENTREPRENDRE AU PAYS DE LORIENT Yannig LIVORY Laurent MASSOT 42 09 N 011 31 W 629
- 14 PETIT NAVIRE LE BON GOUT DU LARGE Thierry CHABAGNY Corentin DOUGUET 42 12 N 011 35 W 630
- 15 DEPARTEMENT DE L’AISNE Jeanne GREGOIRE Arnaud BOISSIERES 42 10 N 011 25 W 632
- 16 JEAN FLOC’H Eric DROUGLAZET Vincent RIOU 42 35 N 012 19 W 638
- 17 PILOT Antoine CANOVAS Pierre PECCOUD 42 30 N 011 41 W 644
- 18 D & J Demellier & Joulia Christophe BOUVET Olivier SERVETTAZ 42 14 N 011 00 W 644
- 19 UHARTZ - ABSOLUT(E) Amaiur ALFARO Vincent LAUMAILLE 42 27 N 011 32 W 645
- 20 BDS Hacène ABBAR Jean-Claude HERVY 42 44 N 011 50 W 654
- 21 POLIMMO François GUIFFANT Guillaume VOIZARD 42 34 N 011 15 W 657
- 22 AVIS - ILE DE ST BARTHELEMY Luc POUPON Jean-François LEDEE 42 55 N 011 41 W 666
- 23 ONLY Thierry LUNVEN Thierry FOURNIER FOCH 42 56 N 011 42 W 667
- 24 SOS ENFANCE EN DANGER Alain d’EUDEVILLE Loïc MERLIN 43 01 N 011 56 W 668
- 25 MYRIALIS Nicolas TROUSSEL Armel LE CLEAC’H 47 01 N 005 31 W 1023


Dans la même rubrique

Transat AG2R 2002 : Les deux Ronan s’échappent à terre

image 300 x 158Cointo à la barre, Guérin aux réglages. Photo : F.Mousis

Transat AG2R 2002 : Troussel & Le Cléac’h font route vers Port-La-Forêt

image 300 x 158Photo : F.Mousis

Transat AG2R : Le Cléac’h & Troussel font demi tour !

image 300 x 158Photo : F.Mousis

Transat AG2R 2002 : Au pied du col de l’étape Lorient - Madère


A la une