SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Multicoques

Un MOD70 à super-foils pour la Route du Rhum ?

Des trimarans qui décollent pour le grand large à l’étude en Bretagne Sud

lundi 1er avril 2013Christophe Guigueno

Que faire lorsque l’on est skipper d’un MOD70 privé de circuit et que l’on a envie de briller sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2014 mais que son trimaran de 70 pieds sera trop petit pour viser la victoire ? Seule solution : le transformer. En faisant comme Prince de Bretagne et Gitana XI, deux ex-ORMA poussés à 80 pieds ? Ou bien, autre solution pour aller chercher la performance : mettre des foils sous la coque centrale…

Le foiler, cela marche. En plan d’eau plat. L’Hydroptère, le descendant du Paul Ricard d’Eric Tabarly, n’a jamais fait mieux que 17 milles au large - son record Record #sailingrecord de la traversée de la Manche. Quant aux AC72 AC72 #AC72 , quand le catamaran américain s’est risqué à proximité du Golden Gate, il a chaviré ! Mettre des foils sous les coques d’un multicoque de course au large pour le faire naviguer au-dessus de l’eau pendant une traversée océanique n’est donc pas une mission aisée. Ce serait pourtant le cœur des études d’un team basé dans la Vallée des Fous.

D’après un document confidentiel présenté à la rédaction de www.seasailsurf.com, cette équipe s’appuie sur son bureau d’étude, son chantier associé et le cabinet d’architecture navale Architecture navale #Architecturenavale qui a justement conçu les MOD70 et le foiler d’Alain Thébault. Afin de faire décoller le trimaran de 70 pieds, un foil Foil #foil en T inversé, voire en V, serait à l’étude. Les problèmes qu’auraient rencontrés les chercheurs concernent la stabilité du vol par mer formée. Dans ce cas, le foil Foil #foil en V semblerait permettre de passer dans une mer formée alors que le foil en T, façon Moth à foil, apporter un vol plus stable en assiette. Autour de ce foil, les trois safrans seraient équipés d’ailettes pour la stabilité arrière.

Du côté des deux flotteurs, seraient à l’étude : des foils en L, plus classiques, à la façon de deux qui font voler les catamarans de la Coupe de l’America, ou des foils en S. Le L a le défaut de ne pouvoir être retiré dans le petit temps alors que le S peut être relevé afin de diminuer la trainée. La navigation dans le petit temps est d’ailleurs un problème majeur de l’ajout de foils de vol sous les coques de trimarans océanique. Comment vont-ils résoudre le problème de la traînée du foil central ? Le foil en V serait mis en concurrence avec un foil en U proche de la forme de la coque au niveau du puis de dérive.

D’ici la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2014, il reste encore de longs mois de recherche. Pourtant, la course contre la montre est déjà lancée. Si aucun projet de construction n’est lancé dans le domaine des multicoques de course au large, des refit et changements de propriétaires sont propices à la mise en œuvre de ces solutions. En plus de ce MOD 70, architectes, calculateurs et constructeurs Constructeurs #Constructeurs auraient aussi été interrogés par un team suisse qui vient de racheter un trimaran de 40 mètres et un team vendéen qui a eu l’idée folle de racheter un vieux trimaran pour n’en garder que les bras et les flotteurs… Ce serait alors l’occasion de concevoir une coque centrale adaptée à l’usage d’un foil en V ou en U pour des vols de longue distance…



A la une