SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat AG2R 2002

Les premières options se dessinent

Morvan & Caudrelier-Bénac en tête sur la route directe

lundi 15 avril 2002Information Transat AG2R

L’anticyclone centré sur le Pays Basque a transformé le golfe de Gascogne en lac géant. Mais une profonde dépression qui glisse vers l’Irlande, génère une forte houle. Si les surfers en profitent sur les spots de la côte atlantique, les barreurs de Figaro-Bénéteau avancent péniblement, les spinnakers à peine gonflés par un léger vent de nord-est.

Ce midi, les concurrents appelés lors de la vacation de la mi-journée sont unanimes pour décrire les conditions de navigation. "La météo n’évolue pas tout a fait comme prévu. On verra bien comment cela se passe. On se bat avec des grains assez violents et des calmes. Cela demande pas mal de travail !", synthétise Hervé Laurent, le skipper de Colbert Orco. "Le vent a bien molli, il change en direction. Avec cette houle, le bateau n’avance pas des masses ! On marche à 3,2 noeuds" , confirme Jérémie Béyou depuis le bord de Game Boy Advance.

Si le vent est faible, les voiliers peuvent quand même faire route directe vers le cap Finisterre. Les écarts sont encore faibles (7 milles en latéral), mais certains navigateurs ont choisi de prendre leurs distances avec la route directe. Au vent de la flotte, et donc parmi les plus à l’ouest, Éric Drouglazet (Jean Floc’h) prépare l’arrivée d’un front qui devrait faire basculer l’axe du vent de son côté dans la journée de mercredi. "Ce sont des conditions de mois d’août ! C’est mou comme prévu en raison des conditions anticycloniques sur le golfe, avant la dépression que l’on doit attraper dans les prochaines 24-48 heures. Aujourd’hui, on a fait beaucoup d’ouest, donc on s’est éloigné de la route. On va essayer de garder cette position dans l’ouest."

Au centre et en avant de la flotte, on retrouve le groupe des leaders du parcours de départ devant Groix. "Plus à l’ouest de nous, on apercevait ce matin 4 bateaux. Il y a un 5e là. Cercle Vert, Thales - Armor Lux, Game Boy Advance et Jean Floc’h. Juste derrière il y avait un jaune qui doit être Marseille." A bord de Myrialis, Nicolas Troussel joue placé avec son complice du centre d’entraînement de Port-La-Forêt, Armel Le Cléac’h. De ce côté du plan d’eau, les navigateurs poursuivent la régate à vue. Comme l’explique Corentin Douguet (Petit Navire), cela permet de prendre des repères de vitesse à l’issue d’une première journée façon ’tour de chauffe’ ou ’round d’observation’ : "pour l’instant, on gère au mieux avec ce que l’on a et on a de bons repères de vitesse avec les ténors de la série qui sont autour de nous."

Son coéquipier, Thierry Chabagny, a fait la rencontre du jour ce matin. Alors qu’il était à la barre, un souffle impressionnant a retenu son attention : "J’ai entendu un gros bruit, un gros souffle et, juste une longueur devant l’étrave, il y avait un gros cachalot ! J’ai appelé Corentin, mais la bête avait déjà disparu. C’est la première fois que j’en voit un d’aussi prêt. Cela n’a duré que 5-6 secondes."

 » Extrait des vacations du jour

Nicolas Troussel (Myrialis) : "Tout va bien à bord. On a eu une nuit tranquille, on a fait un peu de spi. Le vent était un peu changeant en direction et en force. Fallait être vigilant, manoeuvrer. Beau temps, belle mer !

Luc Poupon (Avis - île de St Barthélemy) : "Ça va bien, ce n’est pas la tempête, il faut beau, il y a du soleil et plein de dauphins qui jouent autour de nous. On est content d’être en mer, c’est notre métier.

Hervé Laurent (Colbert Orco) : "On était arrivé tribord amure sur la ligne de départ, du côté de la bouée et on a vu une barrière de bateaux non prioritaires nous couper la route... On en a pris un de plein fouet sans pouvoir rien faire ! On en croyait pas nos yeux."

Eric Drouglazet (Jean Floc’h) : "On a pris un bon départ. Après on s’est fait un peu enfermer par deux-trois bateaux. On était un peu en retrait, alors on s’est bagarré pour revenir dans le match. Avec une météo pareille, il peut y avoir de gros écarts. On n’est pas dans le paquet et on verra cela dans les prochaines heures."

Corentin Douguet (Petit Navire) : "Sur le départ, on a oublié une bouée bêtement. On est passé du mauvais côté, alors que l’on était en tête. C’est Jérémie Béyou qui nous a appelé à la VHF… on a fait demi tour et on s’est retrouvé dernier."


Classement interpollé à 12h00 TU (14h00 heure française)

- 1 AVIS - ILE DE SAINT BARTH L.Poupon 29 F961 46 19 N 006 04 W 105/1200
- 2 CERCLE VERT G.Morvan 4 F961 46 20 N 006 11 W 105/1400
- 3 GAME BOY ADVANCE B.Jourdren 3 F962 46 19 N 006 08 W 105/1400
- 4 MARSEILLE ENTREPRISESJ-P.Mouren97 F962 46 13 N 006 02 W 105/1400
- 5 THALES - ARMOR LUXE.Tabarly 7 F963 46 18 N 006 09 W 105/1400
- 6 MYRIALIS N.Troussel 6 F963 46 11 N 005 59 W 105/1400
- 7 PETIT NAVIRE LE BON GOUTT.Chabagny147 F963 46 22 N 006 10 W 105/1400
- 8 JEAN FLOC’H E.Drouglazet 1 F967 46 25 N 006 17 W 105/1401
- 9 ST BART ASSURANCESM.Harmala 38 F970 46 22 N 005 59 W 105/1400
- 10HAPPYCALOPSEP.Cardis 17 F970 46 31 N 006 18 W 105/1400
- 11AFFICHES PARISIENNES J-C.Caso 24 F971 46 19 N 005 38 W 105/1200
- 12 TRES ROYANA.PERAUD39 F971 46 16 N 005 41 W 105/1400
- 13SOS ENFANCE EN DANGERA.D’Eudeville 134 F972 46 16 N 005 41 W 105/1400
- 14VAR MEDITERRANNEE EJOG.Navarin 16 F972 46 29 N 006 05 W 105/1401
- 15DEPARTEMENT DE L’AISNE J.Gregoire18 F973 46 33 N 006 17 W 105/1400
- 16SAIL FAST - E. NAUTIQUESD.Lemaitre33 F973 46 27 N 006 03 W 105/1400
- 17COLBERT ORCOH.Laurent 28 F974 46 15 N 005 39 W 105/1400
- 18ESCAL’ATLANTIC ST NAZAIRE R.Guerin150F974 46 35 N 006 17 W 105/1400
- 19BDSH.ABBAR210 F974 46 26 N 005 59 W 105/1400
- 20ONLY T.Lunven 50 F974 46 34 N 006 18 W 105/1400
- 21POLIMMO F.Guiffant46 F975 46 33 N 006 14 W 105/1400
- 22UHARTZ - ABSOLUT (E) A.Alfaro 99F975 46 26 N 005 57 W 105/1400
- 23ENTRE. AU PAYS DE LORIENT Y.Livory 59 F975 46 28 N 006 01 W 105/1400
- 24DEMELLIER ET JOULIA C.Bouvet 61 F976 46 34 N 006 13 W 105/1401
- 25PILOT A.Canovas 123 F980 46 15 N 005 26 W 105/1400



A la une