SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France à la Voile

Ville de Genève Carrefour Prévention remporte le dernier parcours de ralliement

mardi 24 juillet 2012Information Tour Voile

Des rotations un peu surprenantes et puis des petites risées, des plus conséquentes, du refus et de l’ado’... Tous les termes y sont passés pour décrire ce ralliement de 122 milles entre Gruissan et La Seyne/mer – Toulon Provence Méditerranée, dernière étape du Tour de France à la Voile 2012. Au départ, rien d’incroyable, c’est presque conservateur : une ligne, 14 bateaux et aucun rappel. A bord, on sait qu’il ne faut pas rater cette phase importante de la régate. Les bateaux filent tranquillement en direction de l’Île Planier, à quelques 90 milles de là. Le vent se maintient bien plus longtemps que prévu, c’était inespéré. Le soleil se couche sur une flotte encore relativement compacte, la lumière est superbe et la mer calme.

Une oreille sur les pontons

Elodie Jane Mettraux – Co-skipper, Ville de Genève Carrefour Prévention

« C’est magnifique ! Ça fait super plaisir ! Je crois que nous avons réalisé en coupant la ligne. C’était tellement tendu à la fin, l’arrivée dans cette baie. Déjà, nous avons pris un bon départ, et puis la nuit nous avons bien navigué, je pense que nous avions une bonne vitesse Vitesse #speedsailing dans la pétole sous spi, nous avons fait les bons changements de voile au bon moment. Nous avons essayé d’être performants tout le long tout en étant très calme et serein sur le bateau, il y avait vraiment une super ambiance à bord. C’était comme une arrivée des cinq jours du Léman ! C’est hyper chaud, tu t’es battu tout le long et à la fin tu peux tout perdre, ça l’a fait pour nous cette fois, on a été récompensé. C’est cool qu’il n’y ait pas eu quelqu’un pour faire un hold up à la fin ! C’est une super récompense pour tout notre travail, pour cette belle équipe qui a super bien bossé pendant un mois, là c’est vraiment génial. »

Erwan Israel – Tacticien, TPM Coych

« Une étape compliquée, une étape de Méditerranée. Nous avons eu la chance de partir tout de suite en tête, ça nous a permis de faire ce que l’on voulait. Notre stratégie a été la bonne. Toute l’équipe a fait du super boulot pour faire avancer le bateau, et puis nous jetions un œil sur Dunkerque qui était derrière. Ils étaient un petit peu en manque de réussite donc tout se passait très bien. Puis il y a eu cette arrivée incroyable, où on arrive dans la baie, il n’y a plus de vent, Ile de France, les pauvres qui étaient arrivés en tête et qui s’écroulent. Nous ne pouvions pas nous empêcher de regarder Dunkerque et de le voir revenir, c’était le stress, mais nous sommes restés calmes. Nous avions tellement bien navigué depuis le début qu’il n’y avait pas de raison que cela ne continue pas, nous sommes allés chercher la bonne risée à la fin et voilà. Je tenais à faire ce Tour de France à la Voile, avec mes potes ! Après la Volvo, c’était un rythme différent et je tenais à le faire. Je suis à l’origine du projet, premier tour en 2001, c’est mon 12e tour de France et il y en aura d’autres ! »

Sophie Riou – piano, BRED / La Normandie

« Notre meilleure étape ! Nous sommes contents de terminer 3e, ça n’était pas facile. On s’est battu jusqu’au bout, jusqu’à la ligne d’arrivée où nous ne savions pas si on passerait premiers ou cinquièmes, c’était vraiment chaud. L’étape a quand même été assez agréable par rapport aux étapes de la Manche. Nous nous sommes bien battus. Nous avons pris des options tactiques un peu différentes qui auraient pu nous mettre dans le rouge mais au final, elles nous ont permis d’être troisièmes. La grosse différence avec tout le monde, c’est quand toute la flotte a affalé son spi en début de nuit. Nous, l’avons gardé et nous avons glissé sous eux. Nous avions plus de vitesse Vitesse #speedsailing et du coup, nous anticipions les transitions. »

Fabien Henry – skipper, TPM Coych

« C’était difficile et d’ailleurs le leader de l’étape Île de France a payé les pots cassés. Jimmy méritait mieux que ça. Je ne sais pas pourquoi Dunkerque a voulu prendre des risques. En tout cas, ça n’a pas payé pour eux. Parfois, être raisonnable paye dans des conditions difficiles. Daniel nous a déjà salués par VHF et on va aller le voir sur le ponton. Ils ont été d’excellents adversaires, c’est une équipe redoutable.


Rappel des classements

Classement général provisoire après 31 courses :

1 - TOULON PROVENCE MEDITERRANEE –COYCH (FRA 07) - Fabien Henry / Tugdual Becquemie, 854 pts - SPI BLEU 2 - COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) - Daniel Souben, 834 pts 3 - BRETAGNE - CREDIT MUTUEL ELITE (FRA 18) - Nicolas Troussel, 793 pts 4 - BAE SYSTEMS (OMA 4) - Cédric Pouligny, 793 pts 5 -VILLE DE GENEVE – CARREFOUR PREVENTION (SUI 19) - Jérôme Clerc / Elodie Mettraux, 784 pts

Classement amateur après 31 courses :

1 - Ville de Genève - Carrefour Prévention, Elodie Jane Mettraux / Jérôme Clerc, 784 pts- SPI ROSE 2 - BRED / La Normandie, Arthur Herreman / Baptiste Choquenet, 671 pts 3 - Côtes d’Armor Bretagne, Josselin Le Moine, 619 pts ...

Classement au large après 7 courses :

1 - Toulon Provence Méditerranée - COYCH, Fabien Henry, 412 pts 2 - COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) - Daniel Souben / 378 pts SPI VERT 3 - Ville de Genève - Carrefour Prévention, Elodie Jane Mettraux / Jérôme Clerc, 374 pts ...

Classement technique après 24 courses :

1 - COURRIER DUNKERQUE 3 (FRA 08) - Daniel Souben / 541 pts 2 - TOULON PROVENCE MEDITERRANEE –COYCH (FRA 07) - Fabien Henry / Tugdual Becquemie, 522 pts 3 - BAE SYSTEMS (OMA 4) - Cédric Pouligny, 510 ptsSPI ROUGE



A la une