SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

La saga autour du monde de Franck Cammas et son équipage

vendredi 6 juillet 2012Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Après la victoire de Groupama 4 pour sa première participation à la Volvo Ocean Race et avant même l’ultime régate « In-Port » de samedi, retour sur ce tour du monde à rebondissements depuis le départ d’Alicante jusqu’à l’arrivée à Galway. Une longue saga qui marque la progression constante de Franck Cammas et ses hommes au fil des 39 000 milles parcourus en huit mois…

Avant la première régate « In-Port » d’Alicante le 29 octobre 2011, personne ne sait exactement ce qui attend les six équipages sur les dix manches courtes et les neuf étapes océaniques qui parsèment ce long périple autour du globe. Les seules petites confrontations ont eu lieu en août avec la Fastnet Race puis lors des manches d’entraînement en Espagne. Trois bateaux sont dessinés par le même architecte mais divergent sur certains détails (Puma, Telefonica, Groupama 4), les néo-Zélandais ont une machine qu’on dit très à l’aise dans la brise, les Émiratis ont le plus gros budget et les Chinois s’alignent avec un bateau de la précédente génération… Il y a des spécialistes de la Volvo Ocean Race sur tous les voiliers et Franck Cammas et ses hommes font figure de novices face aux grands favoris que sont Camper, Abu Dhabi et Puma.

Une entame surprenante

La première régate « In-Port » n’apporte pas d’enseignements : le vent est tellement tordu en s’écroulant totalement à la fin que la victoire de Abu Dhabi n’est pas révélatrice des forces en présence. Groupama 4 termine 5e devant les Espagnols alors que le vent est annoncé puissant pour la première étape entre Alicante et Cape Town… Et de fait, la brise met fin dès le premier soir aux espoirs émiratis suite à un démâtage, puis à ceux des Chinois qui voient leur bateau se délaminer : ils rejoindront l’Afrique du Sud par cargo. A la sortie de Gibraltar, les routes divergent avec les Français qui suivent les côtes marocaines quand les trois autres équipages piquent vers l’Ouest. La première option s’avère une impasse car les alizés ne veulent pas s’installer et la deuxième touche une bonne dépression pour descendre vers l’équateur. Le match semble se jouer entre les Espagnols et les Américains lorsque ceux-ci démâtent au large de Tristan da Cunha. Après 24 jours de mer, Groupama 4 finit troisième à Cape Town sans avoir pu réellement se confronter à ses concurrents.

Franck Cammas : « Finalement, nous sommes plus forts aujourd’hui qu’au départ d’Alicante, et c’est ça le plus important. Et nous finissons troisièmes, sur le podium avec toutes nos chances pour la suite… Et puis nous arrivons avec un bateau à 100% de son potentiel et quand on voit ce qui s’est passé, c’est un atout important ! »

Le tiercé à Cape Town 1-Telefonica (Iker Martinez) 1+30 = 31 points 2-Camper with Emirates Team NZ (Chris Nicholson) 4+25 = 29 points 3-Groupama 4 (Franck Cammas) 2+20 = 22 points


Voir en ligne : Info presse www.cammas-groupama.com/fr/



A la une