SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Les Français ont gagné la Volvo Ocean Race alors que les Néo-Zélandais gagnent la dernière étape

Franck Cammas : "C’est au-delà des rêves que j’avais il y a quelques années en m’inscrivant à cette course"

mardi 3 juillet 2012Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

En terminant deuxième de la 9e et dernière étape après moins de 38 heures de course entre Lorient et Galway, Groupama sailing team remporte définitivement la Volvo Ocean Race 2011-12 sans même avoir à compter sur les points de l’ultime épreuve de cette 11e édition qui se disputera samedi prochain, l’In-Port Race de Galway.

En finissant deuxième cette nuit derrière CAMPER, vainqueur de cette étape 9, et juste devant son plus dangereux challenger pour la victoire finale, PUMA Ocean Racing qui complète ce podium irlandais, Groupama sailing team signe une très impressionnante prestation pour une première participation.

En quittant Lorient, hier, à 13h02, il suffisait que Franck Cammas et son équipage international sécurisent une 4e place dans cette dernière offshore pour mathématiquement gagner la course sans même avoir à disputer la 19e et dernière manche de samedi.

Si une 3e victoire d’étape leur a échappé de quelques minutes ce soir, à Galway, c’est le classement général que visaient les tricolores. En terminant second, ils laissent non seulement Camper signer enfin sa première victoire d’étape, mais ils remportent le fameux trophée avec encore plus de marge et de panache.

Personne ne s’y trompe sur cette Volvo Ocean Race et dans le milieu de la course au large, c’est un véritable exploit que les Français viennent de signer ici à Galway cette nuit. Ils sont venus chasser la gloire sur le terrain de jeu de prédilection des anglo-saxons et ils les ont dominés de progressant régulièrement au fil des 9 mois de la course.

Cette victoire est aussi la triomphe de la mise en commun de talents et d’expériences variées, et surtout d’un catalyseur exceptionnel en la personne du skipper, le méditerranéen, breton d’adoption, Franck Cammas, l’un des skippers français les plus titrés de la voile en équipage et en solitaire.

C’est aussi la victoire d’un partenaire, Groupama, aux côtés de Franck Cammas depuis 14 ans, qui voit ce soir sa fidélité à un marin d’exception récompensée sur la scène nationale et internationale.

Galway a fêté deux victoires en une seule nuit, celle de l’étape pour Camper, et celle du général pour Groupama.

Comme en 2006, les quais étaient noirs de monde et pourtant il était 3h du mat et le crachin celtique était en embuscade …. Rien n’y a fait, Franck Cammas et ses hommes - dont l’Irlandais du bord, Damian Foxall - ont reçu, comme leurs adversaires, un accueil d’anthologie dans cee petit port du Connemara dont l’entrée est protégée par les îles d’Aran, si chères à Synge.

C’était la première participation de la France à la Volvo Ocean Race depuis La Poste d’Eric Tabarly en 1993-94 et la première victoire française après celle de Lionel Péan et de son équipage de l’Esprit d’Équipe en 1985-86.

Mais la victoire au général de Groupama, ne doit pas trop éclipser la première victoire hauturière de CAMPER with Emirates Team New Zealand. L’équipage de Chris Nicholson s’est en effet imposé sur les 550 milles de cette manche entre Lorient et Galway. En coupant la ligne en vainqueur à 2:42:13 HF, les Néo-Z consolident une deuxième place au général provisoire avec 226 points, mais restnt mathématiquement exposés à une dernière OPA des Américains de Puma sur la seconde marche du podium au cours de l’In-Port de Galway samedi.

A l’arrivée au ponton, Camas n’a pu s’empêcher de confesser : « Je ne pensais pas qu’on pouvait gagner. C’est mon rêve. This is my dream. » . Pour ses supportaires aussi….

Citations de Franck Cammas à l’arrivée à Galway :

« C’est un moment incroyable. C’est au-delà des rêves que j’avais il y a quelques années en m’inscrivant à cette course. J’étais déjà très heureux de pouvoir participer. On a travaillé pour faire au mieux et arriver en tête est bien au-delà de mes espérances. Je ne réalise pas beaucoup aujourd’hui, j’attends demain pour réaliser. On va faire une belle fête ce soir tous ensemble.

« C’est la course la plus difficile que j’ai pu faire, la plus longue, avec le plus haut niveau sportif, avec les concurrents les plus affutés qu’on puisse imaginer. Alors forcément, c’est celle que je retiens le plus aujourd’hui. C’était déjà un rêve de participer à cette course - la gagner, c’est au delà de toutes mes victoires. »


Etape 9 : Résultats - Ordres et heures d’arrivée - temps de course :

1 - CAMPER with Emirates Team New Zealand - 00:42:13 UTC 03/07/12 - 1j 13h 40’ 13" 2 - Groupama sailing team - 00:49:11 UTC 03/07/12 - 1j 13h 47’ 11" 3 - PUMA Ocean Racing - 00:55:01 UTC 03/07/12 - 1d 13h 53’ 01" 4 - Telefónica - 00:59:33 UTC 03/07/12 - 1d 13h 57’ 33" 5 - Team Sanya - 03:14:27 UTC 03/07/12 6 - Abu Dhabi Ocean Racing : 03:23:29 UTC

Point sur le classement provisoire de la Volvo Ocean Race 2011-12 après 18 épreuves :

Après 9 étapes océaniques et 9 régates « in-port » 1-Groupama sailing team (Franck Cammas) : 250 pts 2-Camper with Emirates team New Zealand (Chris Nicholson) : 226 pts 3-Puma Ocean Racing powered by BERG (Ken Read) : 220 pts 4-Telefonica (Iker Martinez) : 209 pts 5-Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker) : 129 pts 6-Sanya (Mike Sanderson) : 50 pts



A la une