SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup World Series

Victoire à Venise pour Loïck Peyron sur l’épreuve en flotte

Artemis Racing s’impose sur le Match Racing Championship

dimanche 20 mai 2012Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Dimanche, pour l’ultime journée des America’s Cup World Series de Venise, Loïck Peyron démontre une fois de plus la force d’Energy Team. Après avoir mené le classement général toute la semaine, les Français s’imposent sur la dernière grande régate en flotte du ‘Super Sunday’, devant James Spithill (ORACLE TEAM USA). Au cœur du Grand Canal et devant la place Saint-Marc, les tricolores gagnent avec panache ce Fleet Racing Championship de Venise. En peu plus tôt cet après-midi, Terry Hutchison (Atemis Racing) avait remporté son duel face à Chris Draper (Luna Rossa – Piranha) en finale du Match Racing Championship, s’offrant un second titre consécutif après celui de Naples mi-avril.

“Il y avait beaucoup de pression sur cette course,” confie Loïck Peyron, skipper d’Energy Team. “Nous avons pris un bon départ et creusé l’écart. Au portant, c’était difficile de nous défendre face à Jimmy (Spithill) et son équipage. Le stress était à son comble même si cela nous a aussi permis d’avoir un final encore plus passionnant. Jusqu’ici, les situations piégeuses dans de petits airs nous réussissent mieux que des conditions plus ventées. J’y suis aussi plus habitué et j’essaie alors d’être le plus détendu possible. Le ‘must’ évidemment est de prendre un bon départ puisque, le plus souvent, les bateaux qui partent bien, finissent par gagner. Nous sommes une petite équipe et nous débutons. Cette victoire est symbolique pour nous. »

En effet, après avoir eu jusqu’à 5’29" d’avance en milieu de parcours, les Français voient les Américains d’ORACLE TEAM USA Spithill revenir dangereusement au contact. Dans le dernier bord, les deux bateaux s’expliquent au cours d’une incroyable bataille d’empannages jusqu’en approche de la ligne l’arrivée.

L’équipage tricolore garde son sang-froid pour maintenir l’attaquant dans le tableau arrière de son catamaran noir. Dans un vent quasiment aux abonnés absents, chaque mouvement compte et, à la sortie du dernier empannage, les Français retrouvent le souffle salvateur pour couper la ligne d’arrivée en tête...à peine 8 secondes devant le bateau américain !

A la différence de ces deux leaders qui évoluent avec fluidité dans du vent frais, même si très faible (moins de 5 nds), les autres concurrents avancent au ralenti à quelques mètres les uns des autres, créant un véritable embouteillage au moment d’enrouler la marque sous le vent. Troy Tindill, équipier de Team Korea qui s’accroche alors à l’avant du bout-dehors du catamaran, glisse à l’eau en moins de temps qu’il faut pour le dire.

A proximité du rivage, chacun essaie de s’extirper de cette étonnante mêlée. Artemis sort en troisième position et Emirates Team New Zealand, en quatrième. Les Kiwis réussissent ensuite à reprendre l’avantage sur les Suédois et à accrocher le podium sur la ligne d’arrivée. Au même moment, le reste de la flotte est encore trop loin pour boucler le parcours dans le temps imparti. Cinq bateaux sont donc déclarés ‘did not finish’ et ne prennent pas de point aujourd’hui.

Deuxième victoire consécutive en Match Race pour Hutchinson

Plus tôt dans l’après-midi et comme à Naples mi-avril, la finale du Match Racing Championship a opposé Luna Rossa – Piranha à Artemis Racing. Et comme le moins dernier, les Suédois se sont imposés sur ce bras de fer face au bateau italien. Le jour de ses 44 ans, l’Américain Terry Hutchinson s’offre ainsi un beau cadeau en battant pour la seconde fois consécutive le jeune Chris Draper qui est pourtant resté au contact sur la première moitié du parcours.

« Nous avons obtenu un bon résultat à Naples et nous rééditons à Venise, » commente Hutchinson. « Le point positif de ces épreuves de Match Race réside dans notre capacité à dérouler notre propre jeu du début à la fin. Nous commençons réellement à ressentir les bénéfices du travail réalisé en entrainements. »

Spithill conforté en leader de la saison

Après ces résultats de Venise, ORACLE TEAM USA creuse son avance sur Emirates Team New Zealand au classement général de la saison 2011-2012 qui cumule les performances de chaque équipe sur les courses en flotte et en Match Race. A l’avenir, les Kiwis devront aussi regarder au-dessus de leurs épaules puisque Artemis Racing n’a plus que 9 points de retard.

« Nous sommes arrivés à Venise avec un point d’avance sur Emirates Team New Zealand et nous en avons trois de plus maintenant, » rappelle James Spithill. « Le plus important à un mois de la fin de saison est que je suis satisfait du comportement de l’équipe et que, même si nous avons encore beaucoup de travail, cela ne fait aucun doute que nous serons prêts pour le dénouement à Newport. »

L’ultime rendez-vous de la première saison du circuit des America’s Cup World Series 2011-2012 aura lieu du 26 juin au 1er juillet aux Etats-Unis, à Newport Rhode Island.


Classement général des America’s Cup World Series 2011-2012 (après 5 événements sur 6)

  1. ORACLE TEAM USA-Spithill…84 points
  2. Emirates Team New Zealand…80 points
  3. Artemis Racing…71 points
  4. Energy Team…65 points
  5. Team Korea…56 points
  6. ORACLE TEAM USA-Bundock…53 points
  7. Luna Rossa-Piranha…34 points
  8. China Team…31 points
  9. Luna Rossa-Swordfish…21 points

Classement final du Fleet Racing Championship – Venise

  • Energy Team…74 points
  • ORACLE TEAM USA Spithill…58 points
  • Emirates Team New Zealand…54 points
  • Artemis Racing…52 points
  • Luna Rossa Piranah…43 points
  • Luna Rossa Swordfish…43 points
  • Team Korea…37 points
  • ORACLE TEAM USA Bundock…22 points
  • China Team…18 points

Classement final du Match Racing Championship - Venise

  • Match final : Artemis Racing bat Luna Rossa – Piranha : 1-0
  • Artemis Racing
  • Luna Rossa-Piranha
  • ORACLE TEAM USA-Spithill
  • Energy Team
  • Emirates Team New Zealand
  • Team Korea
  • Luna Rossa Swordfish
  • ORACLE TEAM USA-Bundock
  • China Team


A la une