SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat AG2R La Mondiale

Gildas Morvan : "c’est une belle victoire"

Charlie Dalin : "C’est une victoire magnifique, la première de Gildas sur la Transat AG2R"

dimanche 13 mai 2012Redaction SSS [Source RP]

Gildas Morvan et Charlie Dalin viennent de remporter ce dimanche 13 mai la onzième Transat AG2R-La Mondiale en double, celle du 20e anniversaire de l’épreuve. Sous le soleil, au milieu de dizaines de bateaux suiveurs, Cercle Vert a coupé la ligne d’arrivée mouillée à l’entrée du port de Gustavia à 21h55’45’’ heure française (15h55 heure locale). Gildas et Charlie signent cette superbe victoire après 22 jours, 8 heures, 55 minutes et 45 secondes de mer.

C’est une forme de consécration pour Gildas Morvan que cette victoire à Saint Barth’, pour sa huitième participation. Car le skipper de Cercle Vert avait déjà connu les honneurs, en enchaînant des places de 4e, 3e et 2e sur cette course... mais jamais la victoire. Charlie Dalin, lui, ne pouvait rêver meilleur cadeau après avoir fêté son 28e anniversaire voilà trois jours en pleine mer. C’était au moment où Cercle Vert prenait une avance définitive sur Nacarat, avec qui le duel durait depuis... Concarneau. Les deux hommes succèdent à des tandems prestigieux au palmarès de cette course. Après Jacques Caraës et Michel Desjoyeaux en 92, Roland Jourdain et Jean Le Cam en 94, Alain Gautier et Jimmy Pahun en 96, Bruno Jourdren et Marc Guessard en 98, Karine Fauconnier et Lionel Lemonchois en 2000, Hervé Laurent et Rodolphe Jacq en 2002, Armel Le Cléac’h et Nicolas Troussel en 2004, Kito de Pavant et Pietro D’Ali en 2006, Laurent Pellecuer et Jean-Paul Mouren en 2008, Armel Le Cléac’h et Fabien Delahaye en 2010, il faut donc désormais inscrire sur les tablettes de l’histoire de la course au large les noms de Gildas Morvan et Charlie Dalin. Voici les réactions des deux hommes de Cercle Vert.

Gildas quel est ton premier sentiment, toi qui avais si souvent frôlé la victoire dans cette course ?

"Très heureux, très content, forcément ! Je crois que c’est une belle victoire, encore au terme d’un duel de tous les instants avec Erwan (Tabarly), un peu comme nous avions eu sur la Transat BPE en solitaire. Avec Charlie, nous avons le sentiment d’avoir bien navigué depuis le départ de Concarneau, d’avoir eu une belle trajectoire, toujours au moins dans le trio de tête, dès les Glénans. C’était une bataille rude, souvent très proche avec Nacarat. Il y a juste eu un petit bord pas très heureux à Madère qui nous a fait perdre 10 milles, mais tout le reste était bon. Nous avions une très bonne vitesse, nous étions en phase, on anticipait bien."


Voir en ligne : Info presse Mer & Média / Cercle Vert



A la une