SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Ian Walker a pris le meilleur départ de Cape Town

dimanche 11 décembre 2011Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Abu Dhabi en route pour Abu Dhabi - et ça leur sourit ! L’équipage de Ian Walker a pris les devants de la flotte dès le départ de la deuxième étape entre Le Cap et les Émirats, à 13h00 UTC aujourd’hui. Avec, dans les 24 prochaines heures, des conditions difficiles à négocier pour les six Volvo Open 70 concurrents.

13h00 UTC : c’est parti ! La flotte s’est élancée dans 5 à 10 noeuds de vent, entre les dévents de la montagne de la Table et la brise sud-africaine. Un parcours côtier de 11 milles mené dès le début par Abu Dhabi Ocean Racing.

À la dernière marque, Azzam menait de 92 secondes le deuxième, CAMPER with Emirates Team New Zealand. PUMA Ocean Racing powered by BERG, démâté comme l’équipage de l’Émirat pendant la première étape, était troisième, suivi de Groupama sailing team, Sanya et Telefónica.

Puis, toujours très proches, ils sont partis vers le large. À venir, le cap de Bonne Espérance, le cap Agulhas, 30 noeuds de vent et une situation météo inhabituelle.

« Cette fois, il n’y a pas d’itinéraire évident, » expliquait Ken Read, le skipper de PUMA, avant le départ. « D’habitude, c’est le cas sur cette étape : tu pars au sud, tu traverses et tu fais cap au nord en un gros carré. Pas cette fois. C’est clairement quelque chose que les navigateurs et les skippers vont devoir gérer sur le tas. »

Franck Cammas, le skipper français, s’avouait heureux de repartir se bagarrer, et de repartir au complet après les avaries de trois bateaux sur l’étape précédente.

« On a envie de régater et de se battre sur l’eau. Nous sommes excités de partir tous ensemble. C’est très bien que toute la flotte soit de nouveau là et que la dimension de la Volvo Ocean Race retrouve son éclat !

« Les premières nuits sont compliquées, on l’a vu à Alicante. On essaye de mettre le curseur au bon endroit, entre l’attaque et la prudence. On fait donc vraiment toujours attention au matériel. Mais d’un autre côté, c’est jamais bon de perdre des milles la première nuit car après, les options se feront en fonction du classement de demain matin. On va essayer d’être dans le bon groupe et on poussera Groupama 4 comme il faut ! »

Pour contrer les risques de piraterie, la flotte sera transportée par cargo armé depuis un port secret dans l’océan Indien et la course reprendra le long de la côte Sharjah, au nord des Émirats, à un jour de mer de l’arrivée de la deuxième étape à Abu Dhabi.


Classement général provisoire après 3 manches :

1 - Team Telefónica, 37 points

2 - CAMPER with Emirates Team New Zealand, 34 points

3 - Groupama sailing team, 24 points

4 - PUMA Ocean Racing powered by BERG, 9 points

5 - Abu Dhabi Ocean Racing, 9 points

6 - Team Sanya, 4 points



A la une