SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Les Espagnols s’imposent encore à Cape Town

samedi 10 décembre 2011Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Décidemment, l’Afrique du Sud sourit à Team Telefónica ! Déjà vainqueur de la première étape, l’équipage d’Iker Martínez remporte la course In-Port V&A Waterfront cet après-midi au Cap.

« Nous sommes très heureux, » confie un Martínez souriant et victorieux, juste après la ligne d’arrivée. « C’était important pour nous de bien marcher au Cap après avoir eu des difficultés à Alicante. »

Dernier de l’In-Port espagnole, Telefónica était revenu en force en remportant la première étape entre Alicante et Le Cap. Aujourd’hui, il renforce son avance au classement général en gagnant la deuxième course côtière de cette édition 2011-12, la course In-Port V&A Waterfront.

Le bateau bleu dessiné par Juan Kouyoumdjian s’est imposé dans 14 à 20 noeuds de vent de sud-est, des conditions idéales pour la flotte qui a fréquemment dépassé les 20 noeuds de vitesse.

Après 52 minutes et 55 secondes de course, Telefónica a coupé la ligne d’arrivée 400 mètres devant CAMPER with Emirates Team New Zealand.

PUMA Ocean Racing powered by BERG est troisième, suivi d’Abu Dhabi Ocean Racing, de Groupama sailing team et de Team Sanya.

Les Français de Groupama reprennent donc la même cinquième place qu’à Alicante - mais si le skipper Franck Cammas est plutôt déçu, il reste pondéré.

« On n’est évidemment pas contents de la cinquième place : la course était très serrée. On a fait de belles manoeuvres et pris quelques options, mais le résultat est surtout le résultat de notre départ. On a choisi de rester sous le vent de la flotte et ce n’était pas bon. Il y avait plus de vent à droite et ensuite, on n’a rien pu faire car nous étions dans des vents plus légers. »

Pour tous, une course serrée, une belle confrontation et de précieux points à gagner (six pour le vainqueur, cinq pour le deuxième, et ainsi de suite). Pour les trois bateaux contraints à l’abandon sur la première étape - Abu Dhabi, Sanya et PUMA -, c’était l’occasion de valider leurs réparations.

PUMA fait donc un beau troisième après son démâtage en plein Atlantique Sud et une opération de secours complexe ! Mar Mostro a même dépassé Telefónica et pris la tête dans les premiers bords, jusqu’à ce que les hommes de Ken Read explosent leur spinnaker à l’approche de la bouée sous le vent.

« Il y a eu une ouverture de la part d’Iker et j’ai mis trop de pression sur le spi - c’est à moi de lever la main pour cette erreur, » reconnait Read.

« C’était bon de courir de nouveau. Le bateau a joué son rôle aujourd’hui et je pense qu’on l’a déçu. On se battra une autre fois. Nous sommes sur le podium et avons hâte d’être à demain. »

Car tous les esprits sont déjà tournés vers le départ de la deuxième étape entre Le Cap et Abu Dhabi, demain à 13h00 UTC. Une étape particulière puisque la route a été redessinée pour contrer les risques de piraterie ; et une première nuit agitée avec 25 à 30 noeuds de vent attendus au large du Cap de Bonne Espérance.

Départ de la deuxième étape entre Le Cap et Abu Dhabi : dimanche 11 décembre à 13h00 UTC (14h00 heure française) - 
L’évènement sera retransmis en vidéo et en direct sur : www.volvooceanrace.com
 ; ou sur http://new.livestream.com/volvooceanrace


In-Port Race Results :

1. Team Telefónica (Iker Martínez), 52:55

2. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson) +0:43

3. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read) +0:52

4. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker) +1:19

5. Groupama sailing team (Franck Cammas) +1:49

6. Team Sanya (Mike Sanderson) +4:10

General rankings

Overall Cape Town Overall

  • 1 Team Telefónica 6 37
  • 2 CAMPER with Emirates Team NZ 5 34
  • 3 Groupama Sailing Team 2 24
  • 4 PUMA Ocean Racing by BERG 4 9
  • 5 Abu Dhabi Ocean Racing 3 9
  • 6 Team Sanya 1 4 Please note the corrected positions of PUMA Ocean Racing powered by BERG and Abu Dhabi Ocean Racing on the scoreboard


A la une