SeaSailSurf®

From offshore to inshore: all the news abouts sea sports from 2000

Weymouth

Pierre Leboucher et Vincent Garos triomphent en 470 lors du Test Event

Friday 12 August 2011Information FF Voile

Cette fois ç’est fait : l’équipe de France a ouvert son compteur à médailles et de la plus belle façon qui soit puisqu’il s’agit de l’or. Comme lors de la Skandia Sail for Gold Regatta disputé déjà ici en juin et à Hyères pour la Semaine Olympique Française, ce sont aux mêmes que revient ce privilège : Pierre Leboucher et Vincent Garos en 470 hommes.

Décidément, cette année les Nantais ont passé la surmultipliée, sûrs de leur art au point de pouvoir assumer, sans fausse modestie, leur rôle de N°1 de la flotte. La preuve : les pourtant expérimentés Australiens Belcher et Page, vainqueurs du championnat d’Europe début juillet à Helsinki, sont relayés à 20 points. Hier, ils n’étaient qu’à 17 mais les français ont tenu à ponctuer leur semaine d’un point d’exclamation en remportant la Medal Race. Sur 11 manches, ils ont auront été 6 fois dans les trois premiers dont trois victoires, leur plus mauvais résultat étant 8ème… Autre série significative : c’est leur troisième victoire sur le plan d’eau des JO après avoir décroché la Skandia Sail for Gold en 2011 mais aussi en 2010. De quoi impressionner les adversaires. A 30 ans (Pierre, le barreur, les a et Vincent les atteindra l’an prochain) ces deux-là allient expérience, talent et une belle sérénité. Ils peuvent maintenant préparer les Mondiaux ISAF de décembre dans le rôle de favori incontestable même s’il faudra aller battre les Australiens chez eux.

Chez les féminines, Camille Lecointre et Mathilde Géron terminent 6ème à 8 points du podium. La série est remportée par les japonaises Ai Kondo et Wakato Tabata que l’on n’avait pas vu à ce niveau depuis bien longtemps. L’avant dernière journée en flotte disputée dans du vent de nord-ouest, perturbé sur ce plan d’‘eau pas les falaises, aura été fatal pour les françaises dans leur objectif de podium. Hors cet accroc, Camille et Mathilde se disent satisfaites de leur championnat, certaines que chez les filles la hiérarchie reste encore très mouvante et qu’au départ de chaque régate une dizaine de bateaux peut espérer l’emporter dont elles. Elles auront l’occasion de le prouver en décembre à Perth.

En Laser, Jean-Baptiste Bernaz aura également cœur à confirmer aux Mondiaux ISAF les progrès enregistrés ici. Après s’être qualifié pour le Test Event aux championnats d’Europe en terminant 12ème, le licencié du CN Ste Maxime a cette fois atteint la finale où sa 6ème position lui vaut de gagner une place au général pour finir 9ème. Progressivement, Jean-Baptiste remonte la hiérarchie mondiale après une année difficile où il a su se remettre en question et retrouver confiance. C’est de bon augure à un an des JO. La série a été très disputée puisque 5 points séparent les trois premiers. La victoire de Tom Slingsby confirme la montée en puissance des Australiens à quelques mois de « LEUR » championnat du monde.

Chez les féminines ce sont les filles de la Mer du nord qui dominent avec la victoire de la Hollandaise Merit Bouwmeester devant la championne d’Europe en titre, la Belge Evi Van Acker. Cinquième ce matin, Sophie de Turckheim termine finalement 7ème après avoir franchi en 9ème place la ligne d’arrivée de la Medal Race.

Le Test Event s’achève demain

En Star, la 10ème manche de qualification aura été fatale à notre duo Guillaume Florent et Pascal Rambeau. Leur 17ème place les sort du Top ten à la dernière manche. La victoire ne devrait pas échapper à l’inévitable Robert Scheidt épaulée par Bruno Prada. Pour la rentrée après blessure de son barreur, le duo Manu Dyen/ Stéphane Christidis terminent leur qualification à une méritoire 7ème place ce qui les qualifie pour la medal Race. Mais la chance d’une deuxième et dernière médaille française reposera sur les épaules du militaire Jonathan Lobert en Finn. Jonathan après sa 7ème place ici en juin, confirme qu’il aime le plan d’eau des JO. Si la première place ne peut échapper à Ben Ainslie, tout reste jouable pour les deux suivantes. Ce soir Jonathan est 3ème à 8 points du second le Hollandais Peter Jan Postma et avec 6 points d’avance sur le 4ème, l’Espagnol Trujillo et 7 sur le Croate Kljakopic Gaspic. Entre ce quatuor la bagarre risque d’être serrée. Parions que tout le camp français sera là pour soutenir Jonathan.

Ils ont dit

- Pierre Leboucher : « C’est top : il s’agit de notre troisième victoire d’affilée sur ce plan d‘eau après la Sail for Gold 2010 et 2011. D’autant que nous gagnons plus largement que les deux premières fois. On a tenu à bien finir en remportant la Medal Race : on a bien marqué les Australiens en les menant à la faute et ensuite on a été tranquilles. Chaque victoire a un goût particulier, cette fois nous avons été en tête dès la première journée et on a creusé sans cesse l’écart. C’est vrai que cette année est un peu meilleure que les autres. On nous avait demandé d’être présents sur les trois épreuves de sélection et on l’a été (3 victoires, ndr). Nous avons progressé un peu dans tous les domaines. Sans doute que 30 ans c’est le bon âge : encore jeune mais avec de l’expérience dans un sport qui en réclame beaucoup. On aime le plan d’eau des JO. On court un peu comme chez nous en Atlantique : même système dépressionnaire, mêmes courant et houle, même type de thermique quand il fait beau. Les Australiens sont la bête noire de tout le monde mais nous on a les toujours battus cette année. Oui je crois qu’on peut dire qu’en ce moment nous sommes N°1. On l’assume. Maintenant on va se reposer avant de reprendre l’entrainement en juin avec les Américains qui nous ont invités à naviguer avec eux puis ce sera le Mondial ».

- Camille Lecointre : « Notre championnat n’a pas été si mal. On s’estimait au départ dans les huit à dix équipages capables de l’emporter et si nous n’avions pas eu une journée « sans » en milieu de championnat nous étions capables d’accrocher le podium. On sait ce que nous devons travailler ici : quand le vent souffle de nord-ouest, comme ce jour-là, il est très perturbé par les falaises. Dans ce cas il faut limiter à tout prix les dégâts : on peut faire une manche moyenne mais pas une mauvaise. C’est une série où entre les dix meilleures la hiérarchie n’est pas stable et si on est régulière dans les 5 premières on peut gagner la régate. Le point positif c’est que nous avons maintenu notre bonne vitesse dans la brise. Il y a longtemps que les Japonaises n’avaient pas fait un tel résultat, c’est un peu la régate de leur vie. La 2ème place des Anglaises n’est pas surprenante et les Hollandaises revenaient de blessure donc on ne savait pas trop où elles en étaient. Pour la Medal race on n’avait rien à perdre : on termine 5ème sur un site assez compliqué juste derrière les digues. On va maintenant se reposer un peu car la saison est longue »

- Jean-Baptiste Bernaz : « C’est bien, cela va dans le même sens et c’est dans la lignée du championnat d’Europe. Il faut que je continue à garder mes points forts – la polyvalence – et améliorer mes points plus faibles : la brise et les départs. En 2010 j’étais toujours dans les dix meilleurs et cette année 2011 j’espérais gagner encore un cran. Je suis passé à côté et il a fallu reprendre confiance car côté technique je pense que je suis bien. Je vais poursuivre sur cette voie en régatant beaucoup d’ici les mondiaux. Je pense disputer à l’automne les Nationaux Allemands, Croates et Français. Il faut que j’accumule de la confiance dans les compétitions. L’objectif est de remonter encore d’un cran dans la hiérarchie aux mondiaux»


Résultats 470 Hommes :

  • 1- Pierre LEBOUCHER / Vincent GAROS (FRA) 34pts
  • 2- Mathew BLECHER / Malcolm PAGE (AUS) 54 pts
  • 3- Gideon KLIGER / Eran SELA (ISR) 72 pts

Classement Laser

  • 1er Tom Slingsby (Australie) : 53 points
  • 2ème Rulger Van Schaardenburg : 56 points
  • 3ème Paul Goodison (GBR) : 58 points
  • 9ème Jean-Baptiste Bernaz (CN Ste Maxime) : 110 points

Laser Radial

  • 1ère Merit Bouwmeester (Ned) : 33 points
  • 2ème Evi Van Acker (Belgique) : 53 points
  • 3ème Page Railkey (USA) : 64 points
  • 7ème Sophie de Turckheim (YC Antibes – Equipe de France militaire) : 100 points

Résultats 470 Filles:

  • 1- Ai KONDO / Wakako TABATA (JPN) 42 pts
  • 2- Hannah MILLS / Saaskia CLARK (GBR) 45 pts
  • 3- Lisa WESTERHOF / Lobke BERHOUT (NED) 67 pts
  • 6- Camille LECOINTRE / Mathilde GERON (FRA) 72 pts


Head news