SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro • étape 2

Jérémie Beyou : "C’est top de claquer une étape de Solitaire du Figaro"

mercredi 10 août 2011Redaction SSS [Source RP]

Jérémie Beyou a coupé en vainqueur la ligne d’arrivée de la 2è étape de la Solitaire du Figaro en Irlande, après 65 heures 25 minutes 16 secondes à la moyenne de 6,73 noeuds sur les 440 milles du parcours entre Caen et Dun Laoghaire.

Il a remporté la Solitaire du Figaro en 2005 et, après 3 années sur le circuit Imoca 60, il y est revenu en 2009. Il court cette édition 2011 pour la 3è année consécutive. Pour sa 12e participation, Jérémie Beyou remporte sa 4è victoire d’étape et se place leader au classement général provisoire.

Dès le départ de Caen, Jérémie était dans le tempo et maîtrisait parfaitement ses choix de route. Toujours aux avant-postes, Jérémie laissait transparaître une solidité inébranlable. Les leaders au classement général changeaient au gré des positions, Jérémie restait toujours à moins d’un mille du leader, n’étant jamais pointé au-delà de la 5è place.

L’étape fut rude. Après la traversée de la Manche au près, la flotte progressait au louvoyage le long des côtes britanniques. Il fallait manier la tactique avec aisance pour arriver à Land’s End, à la pointe britannique. A 7h13 mardi, Jérémie franchissait en tête la ligne virtuelle entre les îles Scilly et la pointe cornouaillaise et se positionnait pour aborder la fameuse zone de transition attendue. Dans l’après-midi, en mer celtique, la flotte s’étalait d’est en ouest. Jérémie menait le groupe situé au milieu, sur un axe idéal pour bénéficier de la rotation du vent au sud-ouest. A peine ralenti dans cette zone de transition, ce groupe lâchait alors les écoutes et filait sous spi dans 25 noeuds de vent, vers Dun Laoghaire. Le bateau enfin plus stabilisé sur une mer plus ordonnée, il fallait toutefois rester très vigilant pour tracer la meilleure trajectoire et surveiller le trafic maritime. Jérémie parvenait à conserver son avance sur son poursuivant immédiat, Thierry Chabagny (Gedimat) et à creuser l’écart en arrivant sur Dun Laoghaire. Il a franchi la ligne d’arrivée en grand vainqueur à 10h 14’ 16’’ devant Nicolas Lunven (Generali) qui franchissait la ligne 19 minutes et 54 secondes plus tard.

Au classement général provisoire après deux étapes et avant jury, Jérémie Beyou prend la tête, trente minutes et deux secondes devant Nicolas Lunven (Generali).

Jérémie Beyou à l’arrivée au ponton :

La course :

"Je me suis appliqué, pour arriver à être devant et à y rester, c’était pas facile ! Au départ de Ouistreham, il y avait des grains et à l’arrivée aussi ! A l’arrivée le vent était dans tous les sens, le spi, je l’ai mal traité et il a fini par éclater ...Fanch va avoir un peu de boulot le pauvre. Mais il fallait être devant et tout mettre durant la nuit. On a dormi la deuxième nuit et hier après-midi lorsque j’avais Erwan bien installé derrière moi, j’ai pu faire la sieste bien calé sur le pont."

La dernière ligne droite sous spi :

"J’étais devant et hier soir on grimpait comme des acharnés. Nous nous sommes retrouvé à trois avec Erwan Tabarly et Nicolas Lunven. Le soir, le vent tardait à rentrer, il y avait de petites bouffées. Il fallait border, j’ai réussi à partir par devant. Les autres ont cherché à se décaler dessous. Je voulais choisir le nord-ouest, j’avais vraiment ça en tête de faire cette route. (...) Je me suis dit "Allez Beyou, vas-y fonce, c’est ton moment" et c’était le bon moment, c’était sympa d’envoyer le spi. J’ai choisi la route directe, je les voyais derrière, je contrôlais, j’étais sûr de moi. Hier soir j’ai fait du bon boulot, on savait que ça rentrerait à 35 noeuds mais à l’arrivée j’étais persuadé qu’il n’y avait pas de vent et qu’il fallait changer de voile ! Il était temps que ça se termine."

A propos de la Solitaire du Figaro :

"C’est top de claquer une étape de Solitaire du Figaro. C’est magique, extraordinaire. Tout ce qu’il faut faire pour avoir ça !!"

Par rapport à l’étape de tempête qu’il a remportée en 2005 :

"Là c’était raide, j’ai eu quelques pépins techniques comme tout le monde d’ailleurs."

Le classement général :

"Ca va changer l’ordre dse choses mais les écarts on regardera ça aux Sables d’Olonne. Il faut se satisfaire du fait d’avoir bien navigué et reproduire, quand on reproduit cette façon de naviguer là, ça prend du temps mais au bout d’un moment ça paye."

Les victoires d’étapes :

" Ce sont des moments plein de saveurs !"

- Info presse Kaori / www.jeremie-beyou.com


Classement Etape 2 avant jury

  • 1 98 BEYOU Jérémie BPI Arrivé le 10/08/2011 à 10:14:16 en 65h25’16"
  • 2 9 LUNVEN Nicolas GENERALI + 19’54"
  • 3 32 HARDY Adrien AGIR Recouvrement + 37’46"
  • 4 190 ROUXEL Thomas BRETAGNE-CREDIT MUTUEL PERFORMANCE + 37’54"
  • 5 92 CHABAGNY Thierry GEDIMAT + 39’39"
  • 6 * 192 LAGRAVIERE Morgan VENDEE + 41’59"
  • 7 4 DELAHAYE Fabien PORT DE CAEN OUISTREHAM + 42’30"
  • 8 60 DUTHIL Frédéric SEPALUMIC + 45’09"
  • 9 3 TABARLY Erwan NACARAT + 45’20"
  • 10 5 GREGOIRE Jeanne BANQUE POPULAIRE + 45’33"

Classement général provisoire après deux étapes

  • 1 98 BEYOU Jérémie BPI Arrivé en 115h52’20"
  • 2 9 LUNVEN Nicolas GENERALI + 25’12"
  • 3 4 DELAHAYE Fabien PORT DE CAEN OUISTREHAM + 30’02"
  • 4 190 ROUXEL Thomas BRETAGNE-CREDIT MUTUEL PERFORMANCE + 39’45"
  • 5 68 NICOL Jean-Pierre BERNARD CONTROLS + 49’49"
  • 6 31 PELLECUER Laurent ATELIER D’ARCHITECTURE JEAN PIERRE MONIER + 53’11"
  • 7 3 TABARLY Erwan NACARAT + 55’53"
  • 8 5 GREGOIRE Jeanne BANQUE POPULAIRE + 58’29"
  • 9 2 MORVAN Gildas CERCLE VERT + 01h04’25"
  • 10 79 MEILHAT Paul MACIF 2011 + 01h10’15"


A la une