SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France à la Voile

Victoire des Bretons à Marseille qui reprennent la 3e place au général

jeudi 21 juillet 2011Information Tour Voile

Hier soir, les 15 M34 ont quitté Port-Camargue à 21h. Le vent de Nord-Ouest a soufflé entre 15 et 20 noeuds sur une mer encore houleuse. Les monotypes ont avalé les 60 milles au portant et sous les étoiles à une vitesse moyenne de 10 noeuds.

Pour cet avant-dernier ralliement, la tension est à son comble pour l’équipage de Courrier Dunkerque, second au général en quittant Port-Camargue. Avec 11 points d’écart derrière Sud de France/Languedoc Roussillon, Daniel Souben sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Après plusieurs points perdus sur la première banane disputée hier à Port Camargue, il a conscience qu’il ne doit absolument pas laisser filer sa chance de revenir au contact grâce à cette course de coefficient 2. Courrier Dunkerque démarre donc l’étape sur les chapeaux de roue et passe la bouée de dégagement en 2nde position. Mais le M34 de Daniel Souben cède rapidement du terrain, Il perd d’abord deux places suite à la casse d’une poulie de spi. Le problème est très vite résolu mais c’est la vitesse du bateau qui va plomber le moral des Dunkerquois pendant toute cette course jusqu’à Marseille. Pas assez rapide sous spi, ils voient une partie de la flotte les dépasser dont leurs principaux rivaux. A l’arrivée, le barreur, Pierre-Antoine Morvan, parle d’une étape « longue et pénible » où l’équipage est resté impuissant face aux assauts des concurrents.

Pour Bretagne Crédit Mutuel Elite, la course est bien différente. La vitesse est là et les Bretons comptent bien rebondir après des parcours bananes en deçà de leur niveau à Gruissan et Port Camargue. Nicolas Troussel et ses hommes s’envolent en tête de la flotte. A 15 milles de l’arrivée, ils ont déjà une belle avance. Epaulés par le marseillais Dimitri Deruelle à la tactique, les Bretons remportent à 3h38 leur premier parcours de ralliement ! Grosse satisfaction pour Nicolas, frustré ces derniers jours de voir filer les points.

Les jeunes du Collectif France Espoir Monotype, guidés par Benoît Charon sur Bred / La Normandie, montent quant à eux sur la 2nde marche du podium de l’étape. Chapeau bas pour les amateurs qui laissent dans leur sillage le leader Sud de France/Languedoc-Roussillon, 3e à Marseille !

Un bilan cependant satisfaisant pour les équipiers de Bertrand Pacé, dont l’unique objectif était de continuer à creuser l’écart au classement général devant Courrier Dunkerque. « L’important sur cette manche était clairement de terminer devant Courrier Dunkerque. Deux points nous auraient suffi. Là, on prend 8 points d’un coup. C’est super, ça vaut toute la peine qu’on y a mis » résumait, tout sourire, Bertrand Pacé à l’arrivée dans le Vieux Port.

7es à Marseille, les Dunkerquois ont actuellement 18 points de retard sur le leader. A l’arrivée, Daniel Souben confie qu’au vu du nombre de régates qu’il reste à courir, ses chances de gagner le Tour de France à la Voile 2011 s’amenuisent sérieusement...

Alors que les dés sont presque jetés pour les 2 premières places du général, il est aujourd’hui impossible de savoir qui portera la médaille de bronze. Hier soir, BAE Systems était 3e devant Bretagne Crédit Mutuel Elite. Mais avec seulement 5 points d’avance, Cédric Pouligny considérait que cet écart n’était pas significatif pour tirer des conclusions hâtives. Effectivement la 6e place des Omanais à Marseille n’a pas suffi à les maintenir à la 3e place au général. L’équipage de Nicolas Troussel remonte sur la 3e marche du podium. Un équilibre néanmoins précaire puisque les Bretons n’ont qu’une maigre avance de 2 points (146 pts). Toujours 5e au général, Toulon Provence Méditerranée voit son moral remonter. 4e à l’issue de cette étape, l’équipage de Fabien Henry est satisfait de recoller au peloton de tête, après un début difficile en Méditerranée. Benoît Charon peut aussi féliciter son équipe. Grâce à leur 2nde place à Marseille, les jeunes du Collectif France Espoir Monotype volent le leadership du classement amateur à Safran-Multiplast. Mais les Normands n’auront pas le loisir de s’endormir sur leurs lauriers car seul un tout petit point les sépare de leur poursuivant. Et les Trinitains, beaucoup plus à l’aise sur les parcours banane pourront dès demain, relancer le match pour cette première place du classement amateur. Plusieurs parcours banane seront disputés à partir de 11h. Une journée fondamentale pour tous les équipages qui n’ont plus que 3 jours de course pour se départager !

Ils ont dit :

Nicolas Troussel, skipper de Bretagne Crédit Mutuel, vainqueur de la course et 3e du classement général provisoire :

« Nous avons eu de bonnes conditions, entre 15 et un peu plus de 20 nœuds. Après la bouée de dégagement, il y a eu un petit bord de largue serré où il fallait déjà faire le bon choix de spi tout de suite. Nous étions dans le bon paquet avec Toulon Provence Méditerranée, Sud de France / Languedoc-Roussillon et BRED-La Normandie. Après, c’était 40 milles de portant où il fallait faire les empannages au bon endroit. On s’est mis à chaque fois à l’extérieur. Du coup, on stoppe un peu l’hémorragie, c’est important car on fait de mauvaises journées de bananes à Gruissan et Port Camargue. Cela fait du bien de faire une bonne manche, c’est bien pour le classement et c’est bien aussi pour tout le monde. C’était dur de faire ces mauvaises manches qui n’étaient pas méritées je pense. Cette nuit, tout s’est bien passé donc c’est vraiment super ! »

Bertrand Pacé, skipper de Sud de France / Languedoc Roussillon, 3e de la course et leader au classement général provisoire :

« Nous avons envoyé le spi de suite et on a été tout de suite 4e. Après l’Espiguette, nous nous sommes aperçus que ceux qui étaient au large gagnaient énormément. Le dernier coup, nous n’y sommes pas allés car Courrier Dunkerque n’y allait pas et on voulait bétonner avec eux. Bien nous en a pris car on passe 2e à la marque. L’important sur cette manche était clairement de terminer devant Courrier Dunkerque. Deux points nous auraient suffi. Là, on prend 8 points d’un coup. C’est super, ça vaut toute la peine qu’on y a mis. »

Dimitri Deruelle, tacticien à bord de Bretagne Crédit Mutuel Elite, vainqueur de la course et 3e du classement général provisoire :

« Nous avons bien fonctionné, on avait établi un plan stratégique et on l’a appliqué à la lettre. Nous savions que la large allait payer. Il fallait simplement déclencher le premier l’empannage pour que tout le monde suive. On a été assez malin sur ce coup là même si au début, nous avons un peu perdu, après on a regagné beaucoup. Ensuite, c’était un peu les chevaux de bois, il a aussi fallu gérer l’atterrissage au Frioul qui est toujours un peu délicat. L’an dernier, TPM m’avait appelé juste pour cette étape et on l’avait gagnée, j’étais super content. Mais je préfère surtout l’étape d’après qui va vers la Seyne. Je connais mieux ce parcours, il y a beaucoup à jouer avec tous les caps à passer. Mais je suis vraiment content de la prendre cette victoire d’autant qu’on avait un peu perdu confiance en nous suite aux bananes. Je reste convaincu que le bateau va bien, l’équipage est super. Après, tactiquement, je n’ai pas été bon pour les bananes à Port Camargue. J’ai un rôle important, des fois cela fait gagner et des fois ça fait beaucoup perdre. L’équipe est solidaire autour de moi et de Nico. On a été patients, on a toujours une bonne ambiance à bord malgré les difficultés dans les bananes. »

Fabien Henry, skipper de TPM, 4e de la course et 5e du classement général provisoire :

« J‘ai vu Dimitri avant de partir. Je lui ai dit vu : « tu étais avec nous l’an dernier, nous avions gagné ensemble, ce sera toi ou nous cette fois ! ». Bon c’est eux (rires) ! Ils ont bien navigué Crédit Mutuel. Ceux qui ont osé se décaler à chaque fois au large, ont gagné. Il nous a fallu vraiment pas grand-chose à la marque d’eaux saines pour que l’on passe 2nd. On a un peu buté dans les dévents de Côtes d’Armor et BRED alors que Crédit Mutuel a réussi à passer devant. Mais on est content, on s’est fait plaisir, c’était une belle manche ! Après les débuts un peu difficiles pour nous en Med, on voulait prendre du plaisir et je crois que c’est ce que l’on a fait. »

Pierre-Antoine Morvan, barreur de Courrier Dunkerque, 7e de la course et 2e du classement général provisoire :

« Très dur ! On a fait un bon bord de près puis après on a cassé une poulie de spi. Après avoir réparé, on était 4e ou 5e. Après on n’avait pas eu du tout la vitesse sous grand spi, on a regardé les autres passer. C’était dur et long. Là, c’est quasiment fini. On va avoir du mal à revenir sur Sud de France sauf gros pépin matériel… ».


Classement général provisoire après 30 courses :

  • 1 Sud de France / Languedoc Roussillon / Bertrand Pacé / 100pts
  • 2 Courrier Dunkerque / Daniel Souben / 118pts
  • 3 Bretagne-Crédit Mutuel Elite / Nicolas Troussel / 146pts
  • 4 BAE Systems / Cédric Pouligny / 148pts
  • 5 Toulon Provence Méditerranée / Fabien Henry / 162pts
  • 6 Nantes Saint Nazaire E. Leclerc/ Corentin Douguet / 221pts
  • 7 BRED - La Normandie / Benoît Charon / 242pts
  • 8 Safran - Multiplast / Julien Villion / 243pts
  • 9 Côtes d’Armor Bretagne / Stéphane Letertre / 253pts
  • 10 Ile de France / Jimmy Pahun / 255pts
  • 11 Batistyl Ville de Pornic / Cyrille Le Gloahec / 298pts
  • 12 Ile de La Réunion - Ville du Port / Gabriel Jean-Albert / 362pts
  • 13 Région de Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest / Courbière / Casaux / Ammeux / Michel / 397pts
  • 14 Iskareen / Soenke Bruhns / 400pts
  • 15 Martinique-Centrale Paris-HEC / Mathieu Mourès / 425pts


A la une