SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France à la Voile

Les amateurs normands gagnent la 4e étape de Dieppe à Saint-Quay-Portrieux

mardi 5 juillet 2011Information Tour Voile

La 4e étape de ralliement de Dieppe à Saint-Quay-Portrieux s’est achevée un peu avant 6h00 ce matin. Les 33 heures de navigation, qui comptent pour coefficient 3, ont été particulièrement éprouvantes pour les coureurs. Les éléments naturels ont constamment joué avec leurs nerfs en redistribuant les cartes et en bousculant le classement à plusieurs reprises. Tour à tour, les équipages ont été premiers et derniers et ont dû affronter les caprices du vent (petits airs et bascules incessantes), dans une zone où les courants prennent des allures de tapis roulant. C’est finalement Bred-La Normandie qui a fait retentir le coup de canon matinal sur la ligne d’arrivée, alors que Nantes Saint-Nazaire E. Leclerc avait dominé la course de manière écrasante depuis le départ.

A 10 milles de l’arrivée Corentin Douguet et ses équipiers affichaient 5 milles d’avance par rapport à leurs concurrents soit environ une heure ! Mais quand le vent tombe au crépuscule, l’étau se resserre. Premier à toucher la zone sans vent, il ne peut que regarder ses adversaires se reprocher inéluctablement de son tableau arrière. A la renverse du courant, les bateaux sont tous contraints de mouiller pour ne pas reculer. Regroupés à quelques milles de Saint Quay, c’est un nouveau départ qui se joue alors. La nuit s’annonce interminable ! Retournement de situation quand le vent vire au Sud : Bred-La Normandie, mené par Cédric Château, réussit à tirer son épingle du jeu dans ces petits airs instables et est le premier à franchir la ligne au petit matin. Une victoire à la saveur particulière pour un équipage composé majoritairement de jeunes issus du Collectif France Espoir Monotype. Parmi eux, certains n’avaient jamais navigué aussi longtemps au large ! Second à Saint-Quay-Portrieux, Courrier Dunkerque maintient Sud de France/Languedoc-Roussillon derrière lui.

De retour à terre, l’équipage de Daniel Souben arbore un large sourire malgré la fatigue. Et pour cause, il reprend la tête du classement général qu’il a déjà occupé 5 fois depuis le départ de Dunkerque. Mais pour combien de temps ? Sud de France/Languedoc Roussillon, à seulement deux points d’écart de l’équipage de Daniel Souben, est un prétendant sérieux au trône. Petite déception en revanche pour Nicolas Troussel. 5e de la course entre Dieppe et Saint Quay, il perd le leadership du général et se retrouve à la 3e place avec 6 points de retard sur Souben et 4 points sur Pacé.

A la tête du classement amateur et 7e au général, on trouve bien évidemment Bred-La Normandie, dont la victoire à Saint Quay. Toujours chez les amateurs, notons la contre-performance de Safran-Multiplast. Julien Villion et son équipage doivent se contenter de la dernière place après une mauvaise option prise dès la Baie de Seine. Ils sont 9es au général.

Ils ont dit :

Cédric Château, skipper sur BRED / La Normandie, vainqueur sur la 4e étape de ralliement

« Nous ne sommes pas partis très vite, nous avons un petit peu raté le départ et notre première nuit. Nous avons en effet chopé des algues et nous avons mis du temps à réagir en fin de nuit. On fait une arrivée sur la pointe du Cotentin en mauvaise posture… On doit être à ce moment-là dans les 12-13es. Sur la seconde partie du parcours, nous avons tous travaillé ensemble, en se relayant sur tous les postes. Nous avons fait avancer le bateau super vite, nous exploitons les deux-trois coups de Trafalgar qu’il y a sur le parcours plutôt de façon réfléchie… Et là nous réussissons à remonter au fur et à mesure un peu toute la flotte… Sur les deux dernières heures de course, nous reprenons en vitesse un petit peu tout le monde et on se retrouve premier. Puis juste sur les deux derniers milles, ça re-tamponne dans une accalmie et tout le monde revient…. A ce moment-là, nous sommes tous un peu stressés. Nous nous concentrons alors sur la vitesse du bateau et nous arrivons à nous ré-extraire de la molle et nous gagnons la manche… ! »

Corentin Douguet, skipper de Nantes Saint-Nazaire E.Leclerc :

« Nous sommes rentrés les premiers dans la zone sans vent, à l’entrée de la Baie de Saint-Brieuc. Quand la pétole arrive, il faut juste prier pour avoir mouillé au bon endroit quand le vent se relèvera. Ce qui n’a pas été le cas pour nous. Ce matin, nous sommes vraiment dégoûtés. Nous avons dominé pendant plus des ¾ de l’étape. Mais nous ne lâcheront rien sur la suite du Tour de France à la Voile. Il y aura d’autres étapes et nous allons tout donner sur celle qui nous mènera à Vannes. Maintenant, nous savons que nous pouvons être vraiment rapides, nous pouvons donc avoir confiance en nous. »

Hervé Gautier, tacticien sur Sud de France / Languedoc Roussillon, 3e de la course et 2e au classement général :

« La traversée de la Baie de Seine a été rapide. Les premiers sous spis, sous la flotte, étaient les premiers à hauteur de Cherbourg. Nous, on avait plutôt choisi d’aller au large donc on était à peu près 6/7 à ce moment-là. Au passage du Raz, il n’y avait plus de vent juste une petite bouffée qui poussait vers les Iles Anglo-Normandes. Les premiers ont préféré ne pas prendre cette bouffée et faire route directe. Durant cette course, la redistribution des cartes a été permanente. A 200 mètres près, à plusieurs reprises, tu partais ou pas… Tout ça pour finir au mouillage dans de tous petits airs et une mer plate. Jusqu’au dernier moment, il y a eu des bascules de vent de 50°. Vraiment c’était une régate où rien n’était jamais gagné ! »

Daniel Souben, bateau Courrier Dunkerque, 2e de la course et 1er au classement général :

« C’était long ! Il y a eu beaucoup de rebondissements, de changements de situations dans cette étape. C’était une situation un peu dure pour les nerfs. Tu passes par tous les états. On a tous fait la queue de peloton comme la tête du classement. Nous sommes contents pour plusieurs raisons. D’abord parce que nous avons bien navigué et que ça a payé. Ensuite, parce que nous terminons devant nos concurrents directs au général. Bien sûr, il y a toujours une part de réussite sur des étapes comme celle-ci et nous en avons eu. Tout cela est plutôt satisfaisant pour nous ! »


Classement général provisoire après 14 courses :

  • 1 Courrier Dunkerque / Daniel Souben : 55 pts
  • 2 Sud de France / Languedoc Roussillon / Bertrand Pacé : 57 pts
  • 3 Bretagne-Crédit Mutuel Elite / Nicolas Troussel : 61 pts
  • 4 Toulon Provence Méditerranée / Fabien Henry : 86 pts
  • 5 BAE Systems / Cédric Pouligny : 87 pts
  • 6 Nantes Saint Nazaire E. Leclerc / Corentin Douguet : 108 pts
  • 7 BRED - La Normandie / Benoît Charon : 110 pts
  • 8 Ile de France / Jimmy Pahun : 116 pts
  • 9 Safran - Multiplast / Julien Villion : 127 pts
  • 10 Côtes d’Armor Bretagne / Stéphane Letertre : 127 pts
  • 11 Ile de La Réunion - Ville du Port / Gabriel Jean-Albert : 151 pts
  • 12 Batistyl Ville de Pornic / Cyrille Le Gloahec : 152 pts
  • 13 Iskareen / Soenke Bruhns : 164 pts
  • 14 Région de Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest / Courbière / Casaux / Ammeux / Michel : 189 pts
  • 15 Martinique-Centrale Paris-HEC / Mathieu Mourès : 214 pts

Dans la même rubrique

Tour de France à la Voile : Cyrille Le Gloahec 1er aux pieds des falaises dieppoises

Tour de France à la Voile : Ile de France éblouissant de nuit de Blankenberge et Calais

Tour de France à la Voile : Victoire belge pour les Parisiens de Jimmy Pahun

Tour de France à la Voile : Nicolas Troussel prend le prologue à Dunkerque


A la une