SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Windsurf #DéfiWind

Défi Wind Gruissan 2019 : Nicolas Warembourg et Delphine Cousin vainqueurs

lundi 3 juin 2019Redaction SSS [Source RP]

C’est sous un franc soleil que s’est clôturé le 19e Défi Wind de Gruissan en début d’après midi dimanche sur la plage des chalets. Les quatre jours de l’évènement se sont montrés toujours aussi intenses et forts émotionnellement pour l’ensemble de la grande famille du Défi Wind incluant coureurs et organisateurs. Quatre vingt kilomètres de course ont été parcourus en deux manches pour couronner Nicolas Warembourg et Delphine Cousin ! Au delà de ces magnifiques victoires, le windsurf est encore une fois sorti grandi de cette véritable célébration du plus beau sport du Monde. Voici ce que nous retenons à chaud de cette 19 ème édition.

Le plus gros et le meilleur évènement windsurf au Monde

Avec plus de mille inscrits depuis près de dix ans, le Défi Wind est incontestablement le plus gros rassemblement mondial de windsurfeurs. Avec près de 1200 inscrits (1176 exactement), l’édition 2019 n’a pas dénoté, bien au contraire ! Cinq continents, quarante-cinq pays ou encore soixante-dix-sept départements français étaient représentés cette année encore avec un plus jeune participant de 14 ans et 131 mineurs. Le participant le plus âgé, Farouk Siamer comptait 76 printemps ! Seule ombre au tableau, seules 76 filles étaient de la partie... Pour les 20 ans l’an prochain, venez plus nombreuses les filles !!! A noter aussi, dans les statistiques les 200 rideurs de plus de 50 ans qui prouvent, s’il en était besoin, que le windsurf conserve .... Autre chiffre, la répartition moitié / moitié des licences FFVoile annuelles et temporaires.

Deux manches et 80km de course en une après midi !

Il n’y a pas de challenge qui impressionne l’équipe du Défi Wind. Après en avoir relevé des centaines depuis désormais 19 éditions, la météo en a dressé un autre cette année devant l’équipe de Philippe Bru. Après avoir soufflé 7 week-ends consécutivement, seul jeudi, le jour de l’ouverture de l’évènement, semblait bénéficier de conditions de vent favorables. Et encore, la tendance météo se montrait faiblissante. L’idée était donc de ne pas trainer pour envoyer le premier départ. A la faveur d’un premier rendez-vous avancé d’une heure et d’un briefing limité à sa substantifique moelle, le premier départ a été lancé rapidement. Après une première manche de 40km avec des derniers arrivant après pas loins de 3h d’effort, une seconde manche sur le même format a été renvoyée dans la foulée.

Tram parfaite pour un record de finishers

Il faut dire que la Tramontane était divine. Soufflant autour de 25 noeuds, elle permettait à toute la flotte de planer et si la distance à parcourir n’était pas moins longue, par cette force de vent, le Défi Wind se montre tout de même plus accessible. La preuve, la manche N°1 a offert un nouveau record au Défi Wind avec la bagatelle de 900 "finishers" ! Jamais dans l’histoire du Défi Wind autant de windsurfeurs avaient réussi à boucler le parcours. Que demander de plus pour célébrer encore mieux notre passion commune.

Doublé de Nicolas Warembourg

Au niveau du classement, la course a été particulièrement animée sur la tête du peloton. Avec de nombreux top riders de la coupe du Monde au départ, dont certains comme Arnon Dagan ou Pascal Toselli ont même quitté l’épreuve PWA de Costa Brava pour venir se mesurer au Défi Wind, le niveau était aussi relevé qu’homogène. La bagarre a fait rage avec de nombreux rebondissements sur le parcours mais également par des faits de course. L’Israelien Arnon Dagan s’est par exemple vu disqualifié pour défaut d’émargement malgré sa victoire sur la seconde manche. Au final, Nicolas Warembourg remporte l’épreuve pour la seconde fois consécutive au terme d’une prestation particulièrement maitrisée. L’Autrichien Marco Lang venait pour la première fois à Gruissan et est monté sur la seconde marche du podium. Troisième l’an dernier, Kevin Grosjean a réédité son énorme performance en confirmant qu’il fallait compter sur lui parmi les spécialistes de l’épreuve. Kevin est le premier vrai amateur de ce Défi Wind et il symbolise tout le concept de cette épreuve où tout est remis à plat. Peu importe le palmarès, il faut aller vite avec la bonne trajectoire et surtout ne rien lâcher. C’est ce qui compte sur la ligne d’arrivée. Chapeau à Kevin Grosjean pour avoir mis tant de stars mondiales dans son sillage. Autre faits marquants : la très belle 8e place overall de Jimmy Thiémé, le vainqueur en catégorie 16-19. ça promet.

Delphine Cousin impressionnante !

Chez les filles, la bagarre a également été intense avec un niveau qui ne cesse de progresser. Championne du Monde en titre, Delphine Cousin ne s’est pas laissée impressionner par la masse et a assumé son statut pour dominer sa copine locale également habituée des podiums mondiaux. Marion Mortefon voulait gagner dans son jardin mais se satisfait au final d’une belle seconde place devant l’Ukrainienne Anna Sagulenko dont c’était le premier défi. A noter que Delphine (79è) comme Marion (103è) ont toutes les deux mis plus de 1000 défieurs masculins dans leur sillage ! Et comme annoncé à la remise des prix, elles ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin !

Le come back de Dunky !

L’an dernier Björn Dunkerbeck était présent sur l’évènement mais il n’avait pu participer aux courses. Il sortait d’une opération pour lui poser une prothèse de hanche. Cette année, alors qu’il s’apprête à fêter ses 50 ans, il s’est offert une très belle 6 ème place à l’overall derrière Guadagnino et Cucchi en signant une 3e place très solide sur la seconde manche.

Les visites d’Albeau et Mortefon

Bloqués sur une coupe du Monde se déroulant en paralèlle à quelques kilomètres côté espagnol (no comment), Antoine Albeau et Pierre Mortefon rongeaient leur frein de ne pas avoir pu participer. Les deux anciens vainqueurs se sont pourtant déplacés pour partager un moment avec les défieurs, des moments particulièrement sympas ! A noter également parmi les pros participants à l’épreuve des waverideurs tels Boujmaa Guilloul, Francisco Goya, Jules Denel ou Marc Paré, toujours heureux de rider aux côtés d’autres passionnés.

Le plus grand salon de windsurf au Monde avec pas mal de nouveautés En paralèlle de la partie sportive du Défi Wind qui se déroule lorsque la Tramontane se montre, le village de l’évènement propose aussi de plus en plus d’exposants. Cette année, l’ensemble des marques importantes du marché avaient fait le déplacement pour présenter leurs produits. De très nombreuses nouveautés ont été présentées en avant première mondiale sur le Défi Wind, sans compter que les lots et goodies ont été distribués en pagaille grâce aux marques, mais aussi grâce aux destinations ou évènements satellites tels Bonaire ou le Défi Wind Japan qui feront voyager plusieurs heureux défieurs dans les mois qui viennent !

Soirées bondées

Comment résumer le Défi Wind sans aborder le thème des soirées... Véritable Woodstock du windsurf, le Défi Wind a encore une fois fait danser Gruissan aux rythmes endiablés de ses concerts. L’Ambiance windsurf a vraisemblablement séduit les habitants qui ont déferlé en masse devant la scène chaque soir. Le Défi Wind a distribué de bonnes ondes autour de l’ambiance windsurf et cela représente aussi beaucoup.

Remise des prix en présence de Dani Pedrosa

Après quatre jours d’évènement, la remise des prix avancée a permis de mettre en valeur l’ensemble des rideurs s’étant distingués dans les nombreuses catégories d’âge de l’épreuve. Pour finir en apothéose, le quadruple champion du Monde de moto Dani Pedrosa est venu faire un clin d’oeil à son ami Björn Dunkerbeck et aux défieurs. Windsurfeur lui même il a promis de venir participer à la 20 ème édition du Défi Wind l’an prochain à la condition que son planning chargé le lui permette. Le rendez-vous est pris du 20 au 24 mai 2020 pour un 20 ème anniversaire de folie !!!



A la une