Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Team Banque Populaire

Les dessous de l’éviction de Bidégorry

Le basque en MOD70 • Desjoyeaux pas signé • Le Cléac’h officialisé mardi ?

lundi 11 avril 2011Christophe Guigueno

Dans un communiqué lapidaire, le service de communication Communication #Communication du Team Banque Populaire s’est (enfin) exprimé sur le départ de Pascal Bidégorry, le skipper du trimaran Banque Populaire V. « Après 7 années d’une coopération fructueuse, le Team Banque Populaire et Pascal Bidégorry cessent leur collaboration à compter d’aujourd’hui (ndr : samedi 9 avril) en raison d’une divergence sur la stratégie sportive à venir de la marque Banque Populaire dans la voile. »

Ce communiqué intervient cinq jours après la diffusion d’un article publié dans SeaSailSurf.com s’interrogeant sur l’arrivée de Michel Desjoyeaux dans le team pour une pige pour le Trophée Jules Verne, en remplacement du skipper basque, et de l’arrivée d’Armel Le Cléac’h, en tant que skipper du 60 pieds ex-Foncia, afin de prendre part au Vendée Globe 2012. Il arrive encore deux jours après le second papier que vous avez pu lire ici expliquant que la « divergence sur la stratégie sportive à venir de la marque Banque Populaire dans la voile » viendrait du fait que Pascal Bidégorry voulait faire du MOD70 et pas du 60 pieds IMOCA Imoca #IMOCA .

La première information concernant le départ de Pascal Bidégorry du team des « bleus » (les « verts » ce sont les gars de chez Groupama en face) est donc confirmée. Celle concernant Armel Le Cléac’h devrait l’être mardi matin au siège de la Fédération Française de Voile. Samedi dernier (à 20h40 !), l’attachée de presse de l’équipe a invité par mail les journalistes pour un déjeuner de presse rue Bocquillon. Si cette invitation n’est pas arrivée à tous les journalistes (en en particulier à SeaSailSurf.com), il a été possible de se la procurer. Le thème de ce « petit-déjeuner de presse » est le suivant : « La Banque Populaire met le cap sur 2012 ». La prochaine tentative pour battre le Trophée Jules Verne étant programmée dès novembre 2011, il s’agit bien d’une annonce concernant le Vendée Globe et pas le géant Banque Populaire V.

Mais le Team Banque Populaire possède un 60 pieds ?

L’information circulait depuis quelques temps mais rien n’a été officialisé encore. Or, il s’avèrerait que le Team Banque Populaire aurait acheté l’ancien Foncia de Michel Desjoyeaux dès la mi-octobre 2010. Soit moins d’un mois après sa mise à l’eau et quelques semaines avant le départ de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum  ! Le secret de l’information aurait été imposé à l’équipe alors qu’elle circulait déjà. Mais il semblerait que ce soit habituel au sein du team. Mardi dernier, au lendemain du papier publié dans SeaSailSurf.com sur l’arrivée de Desjoyeaux et Le Cléac’h dans le team des bleus, une réunion aurait eu lieu dans les bureaux lorientais, sous la direction de Ronan Lucas, le directeur technique du « Bateau Banque Populaire ». En présence uniquement des salariés, Ronan Lucas aurait annoncé à son équipe qu’il n’y avait « rien à dire ! ». « Aucune info » n’avait à sortir de l’équipe alors que cela fusait de tous côtés.

Ronan Lucas, le boss du team

Pour savoir qui est Ronan Lucas, il faut d’abord lire son CV officiel présenté sur le site du team Banque Populaire (lire ici). « Fidèle complice de Pascal Bidégorry, il est le manager d’une équipe d’une vingtaine de personnes ». Cette vingtaine de personnes sont les salariés de la SARL « Bateau Banque Populaire » dont le gérant est Alain Giron. Filiale de la BPCE, le groupement des banques populaires régionales, cette société a été créée en 2004 pour gérer non pas un mais l’ensemble des bateaux du team à savoir : le D35 qui aurait été vendu au team Artemis ; le 60 ORMA mis au garage à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région.  ; le géant Banque Populaire V, désormais sans skipper ; le Figaro-Bénéteau, un bateau préparé par Pascal Bidégorry et en route pour la Martinique aux mains de Jeanne Grégoire ; et, enfin, le Banque Populaire VI (?), l’ex-Foncia.

Navigateur de haut niveau (il a participé à deux Cups), le Breton a été de tous les coups avec Bidégorry, à l’époque du trimaran ORMA, avant de mettre en place la construction du trimaran géant et de participer aux campagnes de record Record #sailingrecord en Atlantique puis autour du monde. Mais l’entente entre les deux hommes n’aurait plus été au beau fixe quand le monocoque a été acheté à Foncia alors que Bidégorry voyait plutôt « la stratégie sportive à venir de la marque Banque Populaire dans la voile » sur le circuit MOD70. Les 30 jours de mer de l’hiver dernier n’auraient pas arrangé les choses entre les deux hommes…

Quel avenir pour Bidégorry et les « bleus » ?

Alors que l’arrivée d’Armel Le Cléac’h devrait être officialisée mardi, il reste, entre autre, à savoir qui sera le skipper du trimaran géant. Banque Populaire V est au sec à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. devant la base où est stocké le 60 pieds. Il est inscrit à la Fastnet Race en juin. Michel Desjoyeaux qui a visité le bateau est sur la liste alors que son propre MOD 70 sera mis à l’eau en août. Le Professeur serait en train d’évaluer un équipage pour le tour du monde en novembre. S’ils étaient disponibles, un team de jeunes « anciens » de la Vallée des Fous avec Le Cam, Jourdain et Nélias aurait de la gueule. ;-) Reste à trouver un accord entre les banquiers et le double vainqueur de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . D’autres skippers auraient aussi été approchés. Thomas Coville aurait refusé. Quid de Lionel Lemonchois ? En tout cas, le skipper devra être désigné avant la fin du printemps pour prendre part à la Fastnet Race.

De son côté, Pascal Bidégorry aurait déjà navigué mardi dernier à bord de « Race For Water », le premier MOD70 barré par Stève Ravussin. Le skipper basque doit tenter de rebondir au plus tôt et il lui reste à trouver un nouveau partenaire pour s’engager sur ce circuit. Si on parle toujours de Fred Lepeutrec en tant que skipper du bateau marocain (ce sera annoncé bientôt) et que Sodébo a démenti son engagement sur le circuit international, il reste une place pour deux bateaux français (Veolia Environnement Environnement , Foncia et Gitana prennent trois des cinq places disponibles). Multiple vainqueur de grand-prix en ORMA, Bidégorry pourrait y rebondir. Il pourrait alors retrouver les banquiers sur ce circuit parce que, depuis la mise à l’eau du premier bateau, ils commenceraient désormais à s’intéresser à ce programme…

Christophe Guigueno



A la une