SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Extreme Sailing Series

10 teams et 9 événements confirmés pour 2011

"Un budget complet classique varie de 450 à 650 000 Euros par an"

mardi 14 décembre 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La veille du World Yacht Racing Forum à Estoril au Portugal, les Extreme Sailing Series™ ont présenté un excellent package pour la saison 2011 rassemblant villes d’accueil uniques et variées et skippers et équipiers professionnels de haut-niveau.

« Le circuit a fait du chemin depuis 2007 quand nous avions seulement 4 événements européens et 5 équipes » a commenté Mark Turner, Président Exécutif de la société organisatrice OC ThirdPole. « Nous continuons d’attirer de nouvelles équipes soutenues par des sponsors, des navigateurs de grand talent et, c’est très important, de nouvelles villes d’accueil où nous pouvons mettre en valeur le sport avec un terrain de jeu sous forme de « stade nautique » qui change la donne dans notre sport. Depuis fin 2009, notre équipe commerciale a focalisé son travail sur le choix des villes d’accueil pour 2011. Nous ne sommes désormais plus très loin du mélange parfait de villes emblématiques, de villes premium, de destinations traditionnelles de voile et de villes issues des marchés émergeants.

« Nous continuons de maintenir un savant équilibre entre l’intégrité sportive et le spectacle. Nous avons démontré que la voile côtière peut être intéressante à suivre autant pour un passionné de voile que pour un non connaisseur ! Partie intégrante du circuit depuis les tout débuts, la place de « 5e Homme » à bord reste l’un des concepts les plus attrayants dans notre sport, que ce soit pour les clients des sponsors, les médias, les caméramans, voire les heureux vainqueurs de tirages au sort parmi le grand public » a-t-il conclu.

Le circuit mondial 2011 qui sera inauguré à Muscat en Février 2011 et terminera à Singapour en Décembre, entre dans une nouvelle phase de développement avec une vision sur cinq ans, après une année 2010 exigeante mais réussie.

Mark Turner explique : « iShares a été racheté par BlackRock fin 2009 ce qui a signifié la fin du partenariat fondateur de l’événement. Sans partenaire principal, nous nous sommes tout de même engagés à organiser un circuit test en Asie et une nouvelle saison Européenne en 2010, tous deux très réussis. Ce fut un gros investissement pour notre société OC ThirdPole mais un investissement dans lequel nous croyions.

« Grâce à cela, nous avons maintenant des partenariats significatifs avec les villes d’accueil, des équipes de premier niveau et un business plan avec un financement en place nous permettant de continuer à développer les Extreme Sailing Series™ à tous les niveaux au cours des cinq prochaines années : sur l’eau, à terre, au niveau des animations grand public et de la plateforme de communication média. » a-t-il promis.

Un circuit couvrant l’Amérique du Nord, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie

Le coup d’envoi des Extreme Sailing Series™ 2011 sera donné dans le Sultanat d’Oman en Février et l’événement fera partie du Festival annuel de Muscat. Le circuit mettra ensuite le cap sur la Chine pour le deuxième acte (lieu à confirmer ultérieurement). Porte d’entrée entre l’Europe et l’Asie, et ville européenne du sport en 2012, Istanbul accueillera le troisième acte avant que la flotte des Extreme 40 ne parte pour les Etats-Unis pour la toute première fois, plus précisément à Boston juste à temps pour les festivités du 4 Juillet.

Cowes Week accueillera les Extreme 40 pour la cinquième année consécutive pour le cinquième acte avant un retour dans le port de Trapani pour la deuxième année consécutive. L’étape française aura lieu sur les eaux méditerranéennes de Nice avant que la flotte ne retrouve l’Andalousie et Almería en Espagne pour l’avant-dernier événement de la saison. Le vainqueur du circuit 2011 sera ensuite couronné à Singapour, mi-Décembre.

10 équipes représentant 8 pays avec des navigateurs de 12 nationalités différentes issus de disciplines très variées (Volvo Ocean Race, Coupe de l’America, Médaillés d’or Olympiques, World Match Racing Tour etc…)

La diversité et la qualité sont encore une fois la marque de fabrique du plateau des Extreme Sailing Series™.

Groupe Edmond de Rothschild deux fois dauphin du circuit revient (le nom de son skipper sera dévoilé prochainement) ; les nouveaux-venus de Luna Rossa s’offrent les services du skipper vainqueur de l’an dernier Paul Campbell-James qui sera à la barre du bateau skippé par un vainqueur de l’America’s Cup, Max Sirena. Oman Air Masirah revient skippé par un français habitué de la Volvo Ocean Race, Sidney Gavignet et le double médaillé d’or olympique Roman Hagara attaque sa deuxième saison avec son équipe Red Bull Extreme Sailing.

Le Britannique Ian Williams, deux fois vainqueur du World Match Racing Tour rejoint Team GAC Pindar ; une nouvelle inscription italienne, Team Nice sera mené par Alberto Barovier et les vainqueurs 2010, The Wave, Muscat reviennent pour défendre leur titre, cette fois avec la star émergente Torvar Mirsky comme skipper.

Alinghi rejoint la flotte après sa victoire en 2008 et sera skippé par l’expérimenté tacticien d’Extreme 40 Tanguy Cariou ; l’équipe Artemis Racing de Paul Cayard sera menée par l’Américain Terry Hutchinson et enfin, nouveau sur le circuit 2011 Emirates Team New Zealand sera skippé par le Néo-zélandais vainqueur de la Coupe de l’America Dean Barker qui a goûté pour la toute première fois aux Extreme 40 à Almeria cette année.

Format de l’événement et nouvelles règles de classe

En 2011, chaque Acte consistera en règle générale en cinq jours de course contrairement aux quatre jours de 2010 et aux trois jours de 2009. Chaque Acte respectera les objectifs essentiels et la philosophie des Extreme Sailing Series™, qui mélange les courses en parcours ouverts et les parcours au sein de « stades nautiques » devant le public, avec tous les formats divers et variés que ce soit des courses en flotte, du match race, des duels en ligne droite et des défis chrono. Un fort investissement concernera à nouveau l’arbitrage sur l’eau, essentiel pour permettre aux fans de connaître les résultats instantanément en suivant les courses, au lieu d’avoir à attendre les réclamations d’après course.

Mark Turner a confirmé : « Nous nous engageons à conserver la plus haute intégrité sportive comme nous l’avons fait depuis 2007. Reprendre les rênes de la classe Extreme 40 après son créateur TornadoSport, nous a permis de développer les règles de l’événement et des bateaux à l’unisson, afin de donner à tous une égalité de chances de gagner, et de réduire les coûts pour les équipes. Nous avons limité les voiles (et baissé leurs prix), diminué les coûts d’assistance avec une équipe et zone technique centrales et nous gérons toute la logistique de transport de façon centralisée ainsi que toute une liste de petits changements qui non seulement augmentent le retour sur investissement des sponsors des bateaux, mais garantit aussi une égalité de chances quelque que soit la taille du budget. »

Les nouvelles règles de classe sont publiées cette semaine. Un budget complet classique pour un projet compétitif varie de 450 à 650 000 Euros par an, en plus du bateau à environ 100 000 Euros par an (location ou achat déprécié sur 4 ans).

En développant le côté public des événements, l’organisateur s’engage à offrir un programme d’animations de huit heures lors des journées de « courses devant le public ». Sur l’eau, un bon nombre d’animations annexes notamment avec des bateaux de la classe Olympique 49er, des démonstrations de planche à voile et kitesurf chaufferont le public avant l’entrée en scène des Extreme 40. Des projets a vocation sociale et caritative seront développés à chaque étape notamment pour permettre à des enfants de naviguer sur l’eau tous les matins. Axé autour de la compétition sportive, un programme complet d’animations à terre au sein du village de la course sera proposé, comprenant des attractions interactives, une offre musicale, des bars et lieux de restauration. Des actes musicaux prendront le devant de la scène à l’occasion d’un certain nombre d’événements sous la bannière Extreme Sailing Series « Sailing Remixed™ ».

Un tel événement international a une empreinte écologique non négligeable. L’audit environnemental de la saison 2010 est presque terminé et il sera utilisé comme point de repère pour améliorer l’empreinte de l’événement d’un point de vue énergétique, de l’utilisation de l’eau et du traitement des déchets du circuit à l’avenir. Les initiatives de 2010 comme la limitation du nombre de bouteilles d’eau utilisées sont analysées et évolueront à nouveau pour 2011. Ce défi ne présente pas de vraie ligne d’arrivée, mais la course est pourtant bien lancée.

Quant aux fans qui ne pourront pas se déplacer sur les événements, les commentaires en direct et les sons en provenance des bateaux seront diffusés en streaming sur internet, et la possibilité de diffusion d’images TV en direct sur certaines étapes est en cours d’étude. Une nouvelle application iPhone sera également lancée lors du second trimestre 2011, venant agrémenter un large éventail de moyens de communication utilisés par l’événement. Les vidéos en ligne resteront un point fort via YouTube et ses réseaux de distribution, en particulier pour les courts clips d’action qui font la renommée de l’événement. Les programmes télévisuels actuels continueront d’être développés et seront à présent également disponibles en format HD.

En 2010, les Extreme Sailing Series ont obtenu des retombées médiatiques dans plus de 120 pays dans 13 langues, notamment sur CNN (International), la chaîne hertzienne britannique Channel 4, Bloomberg (International), Sky Sports (Grande-Bretagne et Nouvelle-Zélande), Fox Sport (Australie), Sport + (France) et ESPN (Brésil) avec plus de 60 heures de diffusion pour chacun des cinq programmes de la série TV.

- Info presse OC ThirdPole / www.extremesailingseries.com


Calendrier et villes d’accueil 2011

  • Acte 1 : 22-24 Février, Muscat, Oman (20-21 courses en « parcours ouvert » *
  • 
Acte 2 : 15-17 Avril, Chine (13-14 courses en « parcours ouvert »)
  • Acte 3 : 27-29 Mai, Istanbul, Turquie (25-26 courses en « parcours ouvert »)
  • 
Acte 4 : 30 Juin – 4 Juillet, Boston, USA (tous les jours en parcours « devant le grand public »)

  • Acte 5 : 6-12 Août, Cowes, UK (courses en « parcours ouvert »)

  • Acte 6 : 16-18 Septembre, Trapani, Italie (14-15 courses en « parcours ouvert »)

  • Acte 7 : 30 Septembre – 2 Octobre, Nice, France (28-29 courses en « parcours ouvert »)

  • Acte 8 : 12-16 Octobre, Almeria, Espagne (tous les jours en parcours « devant le grand public »)
  • 
Acte 9 : 9-11 Décembre, Singapour (7-8, courses en « parcours ouvert »)

* Les courses en « parcours ouvert » signifient que le directeur de course peut décider de lancer les courses sur la partie du plan d’eau qui est la plus favorable à la régate. Une fois que le village public est ouvert, les courses se dérouleront au plus proche des spectateurs.

Skippers & équipes confirmées 2011 :

Nom de l’équipe (Nationalité) Skipper (Nationalité)

  • Alinghi/ SUI - Tanguy Cariou (FRA)
  • Artemis Racing/ SWE - Terry Hutchinson (USA)
  • Emirates Team New Zealand/ NZL - Dean Barker (NZL)
  • Groupe Edmond de Rothschild/ FRA (As Yet Unknown)
  • Luna Rossa/ ITA - Max Sirena (ITA)
  • Oman Air Masirah/ OMA - Sidney Gavignet (FRA)
  • Red Bull Extreme Sailing/ AUT - Roman Hagara (AUT)
  • Team GAC Pindar/ GBR - Ian Williams (GBR)
  • Team Nice/ ITA - Alberto Barovier (ITA)
  • The Wave, Muscat/ OMA - Torvar Mirsky (AUS)


A la une