Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat en solitaire | St Malo - Pointe à Pitre

Route du Rhum 2022 : Catherine Chabaud, 2e des Rhum Mono avec le Cigare Rouge

lundi 28 novembre 2022Information Route du Rhum

En franchissant la ligne d’arrivée de la 12e édition de La Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum – Destination Guadeloupe, ce lundi 28 novembre à 19h33 43’ heure locale (00h33 43’ le mardi 29 novembre, heure de Paris), Catherine Chabaud s’adjuge la deuxième place de l’édition 2022 de la célèbre transatlantique. La navigatrice de Formatives ESI Business School Pour Ocean As Common termine 2 jours 20h 20 minutes et 52 secondes après le vainqueur de la catégorie Rhum Mono, Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée - Ville de Nice). Son temps de course est de 19 jours 10 heures 18 minutes et 43 secondes. L’unique femme en lice dans la catégorie Rhum a effectué les 3.542 milles du parcours entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre à la vitesse Vitesse #speedsailing de 7,60 nœuds sur l’orthodromie (la route directe). Une véritable consécration pour Catherine Chabaud, qui a en réalité parcouru 4272,49 milles à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 9,16 nœuds.

Après un long break loin des pontons, Catherine Chabaud (Formatives ESI Business School Pour Ocean As Common) a signé son grand retour dans la course au large cette année, en s’alignant au départ de La Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum – Destination Guadeloupe, à bord du Cigare Rouge… celui-là même sur lequel elle avait bouclé le Vendée Globe 1996/97. Si son objectif premier était de profiter de l’exposition Exposition #Exposition médiatique de la course pour défendre la cause de l’Océan, bien commun de l’humanité, la parlementaire a vite retrouvé son âme de compétitrice.

Une course aux avant-postes

Dès le début de cette 12e édition de La Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum - Destination Guadeloupe, Catherine Chabaud a montré qu’il fallait toujours compter sur elle malgré de nombreuses années loin des pontons. La navigatrice, qui avait à cœur de terminer après son abandon en 1998, a en effet fait l’intégralité de la course aux avant-postes. Routée par Eric Mas, elle a choisi de progresser à l’avant du front, plus au sud que Wilfrid Clerton (Cap au Cap Location) pour descendre au cap Finisterre. A l’approche des Açores, elle a ensuite opté pour un positionnement un peu plus sud que celui de Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée – Ville de Nice), qui avait privilégié une route plus directe, proche de la dorsale anticyclonique.

Portée par un alizé plus soutenu, la navigatrice, deuxième au classement provisoire une grande partie de la course, n’a jamais réussi à combler son retard sur le skipper niçois, qui a remporté la semaine dernière sa première grande course océanique en solitaire. En réussissant à conserver son avance sur Wilfrid Clerton, elle s’adjuge la deuxième place de la catégorie Rhum Mono. Une belle performance pour Catherine Chabaud à bord de son plan Philippe Harlé de 1990. « J’ai un peu abandonné l’idée de battre le record Record #sailingrecord du bateau puisqu’il aurait fallu que j’arrive aujourd’hui. Je gère mon physique. La fille est fatiguée mais j’ai un super moral. Je suis contente d’être là. Je profite des moments. Je pense à cette traversée, à tout ce que ça m’apprend et c’est absolument formidable », déclarait-elle dimanche, la veille de son arrivée à Pointe-à-Pitre. « Je suis absolument horrifiée de traverser des champs de sargasses. Il y en a vraiment partout, un peu moins aujourd’hui, mais ces derniers jours, c’était vraiment hallucinant. Quand on pense que tout ça va aller s’échouer sur les plages des Antilles ou des Caraïbes, ça fait vraiment peur. Et on aimerait bien savoir pourquoi ça prolifère à ce point, surtout aussi loin dans l’Atlantique », ajoutait celle qui fêtera demain son 60e anniversaire.


Voir en ligne : Cartographie

Portfolio



A la une