SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France

Le prologue à Dunkerque pour les Néo Calédoniens

Le premier M34 baptisé par Dean Barker

samedi 26 juin 2010Information Tour Voile

La recette est simple : du soleil, dix nœuds de vent thermique, une cession d’entrainement et un prologue disputé pour une première journée de course appréciée ! Au programme : quatre procédures de départs suivies d’un prologue, le tout de coefficient zéro.

Le vainqueur de ce parcours à trois allers-retours, non comptabilisé mais symbolique ? L’équipage de Nouvelle-Calédonie, fort d’une confortable avance sur la ligne d’arrivée devant Courrier Dunkerque, deuxième, et Oman Sail’s Renaissance, prometteur troisième. Les Hollandais font une entrée remarquée dans cette édition 2010 puisque les premiers amateurs sont l’équipage de Brunel et les premiers étudiants, TU Delft.

Damien Iehl revient sur cette première manche. C’est lui qui barre le bateau néo-calédonien en l’absence de son skipper, Bertrand Pacé. « Au moment du prologue, le courant s’est inversé et n’était plus dans le sens du vent. Le départ était donc primordial parce qu’il fallait aller dans le chenal, à gauche du parcours. Nous avons réussi à prendre le meilleur départ en partant à la bouée pour ensuite passer la bouée au vent en tête et creuser suffisamment pour garder notre avance. »

Le premier M34, Batistyl – Ville de Pornic, était aussi de la partie aujourd’hui. Il s’est mêlé aux Farr 30 et termine en deuxième position du prologue. Le premier exemplaire de ce plan Joubert-Nivelt, support officiel du Tour de France à la Voile à partir de 2011, a pu faire ses « premiers pas » sur le TFV avec, à la barre, un des meilleurs skippers internationaux : Dean Barker. « C’était seulement son troisième jour de navigation et c’était vraiment prometteur, » affirme-t-il au moment de baptiser le M34 sur le port de Dunkerque. Le skipper néo-zélandais a barré le bateau pendant deux jours au large des plages flamandes. « C’était bien, même s’il reste encore beaucoup à faire pour l’améliorer. J’ai apprécié ces deux jours de navigation et j’espère pouvoir de nouveau naviguer plus tard dans l’année ! »

Naviguer ? Voilà ce que Supelec va enfin pouvoir faire ! L’équipage étudiant n’avait pas passé le premier contrôle de jauge et a dû rester à terre aujourd’hui. En fin d’après-midi, ils ont appris qu’ils pouvaient participer à la course. Les 28 Farr 30 sont désormais réunis, et la fête peut continuer.

- Dean Barker, parrain du M34 : « C’est un grand honneur d’être ici pour baptiser le bateau, d’être son parrain. J’ai apprécié ces deux jours de navigation. C’était bien, même s’il reste encore beaucoup à faire pour améliorer le M34. C’était seulement son troisième jour de navigation et c’était vraiment prometteur. A bord, nous avons parlé un mélange de français et d’anglais… Avec une majorité de français ! J’en ai vraiment profité. Et sur l’eau, la flotte du TFV est très compétitive. La course va être rude, le niveau est élevé. »

- Damien Iehl, barreur de Nouvelle Calédonie : « Avant le prologue, nous avons d’abord fait quatre départs avec des bouées au vent très proches, c’était un bon entrainement. Depuis quelques régates, l’équipage est assez content des voiles et du bateau. Tout le monde à bord a l’habitude de naviguer en Farr et c’est pas mal. Il nous faut encore nous roder. C’est mieux de commencer comme ça, mais la route est longue. »

- Koen De Smedt, tacticien et barreur de Brunel : « C’était super ! Les conditions étaient magnifiques, donc c’était chouette. Nous finissons en quatrième position. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre car nous avions eu une très courte préparation. Nous verrons ce que ça donne ! Si nous nous amusons, c’est bien. Et aujourd’hui, nous nous sommes certainement amusés parce qu’avant le prologue, nous avons fait de toutes petites manches avec beaucoup de départs. »

- Natacha Combier, équipière de Supelec (avant le second contrôle de jauge) : « Aujourd’hui, nous n’avons pas navigué parce qu’hier, nous n’avons pas passé la jauge. Il nous manquait plein de matériel. Nous avons eu des problèmes de camion : nous avons eu un accident de voiture en arrivant et ça a été le bazar. Le loueur de notre bateau nous avait aussi assuré que le Farr 30 était quasiment prêt à partir, mais c’était faux. Il a fallu acheter plein de trucs qui manquaient. Nos deux skippers ont dû partir et nous nous sommes retrouvés sans maître à bord. Nous avons pris du retard. Mais une pré-jauge nous a permis de faire une check-list de ce qu’il manquait et les autres équipages nous ont aidés. Maintenant nous sommes prêts ! Notre objectif ? Participer ! »


Classement du prologue (avant jury)

- 1. Nouvelle Calédonie (Bertrand Pacé / Vincent Portugal)
- 2. Courrier Dunkerque (Daniel Souben)
- 3. OMAN SAIL’S RENAISSANCE (Rob Greenhalgh)
- 4. BRUNEL (Peter Jan Postma / Bart Verwerft)
- 5. Ville de Genève - Carrefour Prévention (Jérôme Clerc)
- 6. TU Delft (Bert Schandevyl)
- 7. Nantes - Saint Nazaire (Jean Queveau)
- 8. CSC - HEC - Ecole Navale (Hervé Gautier)
- 9. GROOVEDERCI (Deneen Demourkas)
- 10. Brest Grandes Ecoles - ENSIETA - ESCB - ISEN (Tangi Mahé)
- 11. MUMMADUCK (Laurent Pagès)
- 12. Ile de France (Jimmy Pahun / Vincent Aillaud)
- 13. INSA SOPRA TSP TEM (Thomas Rahier / Nicolas Andrieu)
- 14. Côtes d’Armor (Stéphane Letertre)
- 15. Team SOG - SAFRAN (Julien Villion / Quentin Ponroy)
- 16. Manche Basse Normandie (Benoit Charon)
- 17. Port de plaisance de Roscoff - CCI de Morlaix (Julien Berthélémé / François Liron)
- 18. Bred (Eric Drouglazet / Christophe Bouvet)
- 19. Purflo Les Thermes Marins - St Malo (François Lebourdais / Pierre Hingant / Quentin Grueau)
- 20. ESSEC – Hanploi (Damien Seguin)
- 21. Toulon Provence Méditerranée - COYCH (Fabien Henry)
- 22. Ville du Port - Région Réunion (Thomas Terte / Thomas Pasquier / Noé Delpech)
- 23. Bienne Voile - SRS II (Lorenz Muller)
- 24. Région de Bruxelles Capitale Brussels Hoofdstedelijk Gewest (Cyril Michel / Laurent Declercq)
- 25. Bienne Voile - SRS I (Stefan Seger)
- ABD. Normale Sup Lagardère (Eric Brezellec)
- ABD. Défi SEP / Arts et Métiers (Clément Hochart)
- DNS. SUPELEC (François Isopet / Pierre Joly)



A la une