SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Kieler Woche

Julien Bontemps prend Kiel en planche à voile

Claire Leroy 2e en match racing féminin • Jonathan Lobert 5e en Finn

mercredi 23 juin 2010Information FF Voile

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Huit points en… huit courses ! C’est le score parfait que vient de réaliser Julien Bontemps sur la Kieler Woche, avant-dernière étape de la Sailing World Cup. Pour arriver à un tel résultat, le médaillé d’argent des derniers Jeux Olympiques ne s’est pas embarrassé de détails, il a tout simplement remporté toutes les manches, à l’exception de la première qu’il a terminée… 2e.

« Les bons résultats reviennent ! » s’enthousiasme le Nantais visiblement satisfait des séances d’entraînement réalisées en Angleterre, qui lui permettent de renouer avec les sommets. Cette Kieler Woche, programmée comme une régate de travail, est en effet un très bon signe avant les grandes échéances de l’été que sont la préolympique (à Weymouth du 9 au 14 aout) et le championnat du monde (du 26 aout au 5 septembre au Pays-Bas).

Autre bonne élève de la délégation Française : Claire Leroy qui prend la deuxième place en match racing féminin. Avec Marie Riou et Elodie Bertrand qui composent son équipage, elles réalisent un parcours spectaculaire et remportent 17 des 21 matchs disputés, soit un taux de réussite de plus de 80 % ! « C’est notre première finale en Coupe du Monde, nous sommes supers contentes ! » explique la sociétaire de la SN St Quay Portrieux. Sa compatriote Anne-Claire Le Berre, vainqueur il y a quelques semaines à Medemblik, doit se contenter de la 12e place. Après une très bonne première journée, les Bretonnes se sont fait éliminer lors des phases de repêchage.

Dans les autres séries, on notera la 5e place de Jonathan Lobert, en Finn, qui affiche cette année la régularité d’un métronome. Depuis la Miami Rolex OCR en janvier, le Nantais n’a en effet jamais été au-delà de la 6e place. En 470, la grosse contre performance de l’équipage Leboucher / Garos, qui termine 61e s’explique par un problème matériel. Les Nantais se sont fait harponner sur un refus de priorité après dix minutes sur la première manche et leur hauban, câble qui maintient le mat, a été sectionné. Contraints de réparer, ils sont rentrés à terre, ratant les deux manches suivantes. Le jury leur accorde alors un « redress » qui permet à un bateau lésé de récupérer des points sur la moyenne des autres manches disputées. Pas de chances pour les Nantais, une seule manche aura été lancée par la suite faute de vent, pas assez, pour que cette procédure puisse s’appliquer.

Les membres de l’équipe de France vont maintenant se préparer pour la Sail For Gold Regatta qui se disputera sur le futur plan d’eau des JO, à Weymouth, en aout. Avant cela, ils seront plusieurs à disputer leurs championnats de classe. Ainsi, au mois de juillet les RS :X et 49er disputeront leur championnat d’Europe alors que les Laser Radial et 470 participeront à leur mondial. Cette proximité des grands rendez-vous estivaux explique qu’une partie des Bleus aient fait l’impasse sur l’étape allemande.

- Julien Bontemps : « Ca y est, les bons résultats reviennent ! Il s’agissait pour moi d’une épreuve de travail en vue des gros objectifs de cet été en Angleterre (pour la préolympique) et au Danemark (pour le championnat du monde). Je suis très content car je gagne 7 manches sur 8 et je suis 2e sur celle que je ne gagne pas. Le niveau des régates était certes moins important qu’à Medemblik ou à Hyères mais j’ai pu constater mes progrès et surtout ma forte envie de gagner (…). »

- Claire Leroy : « C’est une très belle régate. On a senti qu’on avait progressé d’un coup sur ce bateau. On est sans doute maintenant l’équipage qui manœuvre le mieux. Le niveau général a monté d’un cran mais ça brasse beaucoup et on retrouve rarement les mêmes au premier plan alors que nous sommes assez régulières. Aujourd’hui, c’est notre première finale de l’année en Coupe du Monde et nous sommes super contentes ! ».


Résultats définitifs

RS :X Homme :
- 1. FRA Julien Bontemps (ASPTT Nantes)
- 2. ESP Ivan Pastor
- 3. POL Lukasz Grodzicki

Match Racing féminin :
- 1. RUS Ekaterina Skudina
- 2. FRA Claire Leroy, Marie Riou, Elodie Bertrand (SN St Quay Portrieux, USAM Voile, CV Arcachon)
- 3. USA Anna Tunnicliffe
- 12. FRA Anne-Claire Le Berre, Alice Ponsar, Ophélie Théron (SR Brest - Equipe de France Militaire, CVB Erquy - Equipe de France Militaire, SN St Quay Portrieux)

49er :
- 1. GBR John Pick / Rick Peacock
- 2. DEN Alan Norregaard / Peter Lang
- 3. AUT Nico Delle – Karth
- 8. FRA Morgan Lagravière / Yann Rocherieux (YCPR / CN de Sciez)
- 15. FRA Manu Dyen / Stéphane Christidis (CNV Aix les Bains / EV Cagnes sur Mer - Equipe de France Militaire)

Finn :
- 1. CRO Ivan Gaspic
- 2. UKR Oleksiy Borysov
- 3. ESP Raphael Trujillo
- 5. FRA Jonathan Lobert (SNO Nantes - Equipe de France Militaire)

Laser Radial Féminin :
- 1. USA Paige Railey
- 2. GER Franziska Goltz
- 3. DEN Schutt Maiken
- 11. FRA Marie Menaldo (ASPTT Marseille)

470 Masculin :
- 1. AUS Mathew Belcher, Malcom Page
- 2. SWE Anton Dalberg / Sebastien Ostling
- 3. CRO Sime Fantela / Igor Marenic
- 19. FRA Béranger Balzeau / Mathieu Fountaine (SR Rochelaises / SR Rochelaises)
- 28. FRA Gabriel Skoczek / Achille Nebout (YC Mauguio Carnon / YC Mauguio Carnon)
- 41. FRA Simon Moriceau / Vincent Guilarm (SR Brest / USAM Brest)
- 61. FRA Pierre Leboucher / Vincent Garos (ASPTT Nantes / SNO Nantes)

Laser :
- 1. AUS Tom Slingsby
- 2. USA Clay Johnson
- 3. GER Philipp Buhl
- 13. FRA Jean-Baptiste Bernaz (CN Ste Maxime)

Star, RS :X Femme, 470 féminin
- Pas de Français engagés dans ces séries



A la une