SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class40

Le premier Pogo 40S2 passe son test de retournement

Jacques Fournier : « C’était une grande première pour tout le monde ! »

mercredi 16 juin 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Lundi 14 juin, à Bénodet, le Class40 Groupe Picoty, le tout premier Pogo 40 S2 du chantier Structures, dessiné par le cabinet Finot Conq a mis exactement 21 minutes pour se retourner, avec succès, à 180° : une première pour la Class40, une première pour le chantier, une première pour les skippers du team Groupe Picoty, une première aussi pour Josh Hall, organisateur du Tour du Monde en Class40, course qui impose ce test. Seul l’architecte (par ailleurs initiateur de ce test pour les 60 pieds) en était lui à son vingtième test de retournement à 180° !

« C’était une grande première pour tout le monde ! », sourit Jacques Fournier après ses 21 minutes passées la « quille en l’air ». « Tout s’est passé comme prévu, la procédure était bien claire, nous étions bien à l’abri dans la coque. Cela s’est fait tranquillement… même si cela reste impressionnant ! »

Lundi, à Bénodet, alors qu’il venait tout juste d’être quillé et mis à l’eau le tout premier Pogo 40 SII, s’est retrouvé – volontairement – la quille en l’air. Ce test de retournement est désormais obligatoire pour les Class40 engagés sur la « Global Ocean Race », un tour du monde en double avec escale dont la première édition sera lancée à l’automne 2011.

Ce test devenu rituel pour les 60 pieds IMOCA était une grande première pour la Class40, et c’est le team Picoty qui a eu l’honneur d’ouvrir la voie.

A l’envers, calés à l’intérieur de leur « carré », Jacques Fournier et Jean-Edouard Criquioche, les co-skippers du team Groupe Picoty, ont suivi pas à pas les instructions données par l’architecte : remplir le ballast latéral, éventuellement aider un peu le mouvement du bateau… Mais cela n’a même pas été nécessaire, le Class40 a amorcé seul sa rotation à 180°, d’abord doucement, puis vite ! « Là, tu as intérêt à t’accrocher ! » précise Jean-Edouard.

Encore plus facile en 40 pieds

Pour Pascal Conq, architecte du Pogo 40 S2, ce test s’est déroulé encore mieux qu’il ne l’avait prévu : « sur un 40 pieds, l’incidence du poids de l’équipage est sensiblement plus forte que sur un 60 pieds (d’autant qu’en 60 pieds, ils sont en solitaire). Le remplissage du ballast latéral et le poids de l’équipage suffisent donc au retournement. »

Avec 19 tests de retournement réussi à son actif en 60 pieds, le cabinet Finot Conq commence à bien connaître et maîtriser cette gymnastique technique. « On a fait aussi des retournements de 60 pieds dotés de quille fixe, ce n’est pas un problème », précise celui qui est également à l’origine de ces tests à 180°. « Lorsque la question de la sécurité s’était posée pour l’IMOCA, je leur avais suggéré de mettre en place ces tests », précise Pascal Conq. Depuis, la technique a été largement testée, validée et approuvée !

Josh Hall, organisateur du prochain tour du monde en Class40 avait également tenu à assister au tout premier retournement des bateaux inscrits à son épreuve : « nous suivons l’avancement des programmes de tous nos concurrents. Le prochain test à 180° sera peut-être pour un skipper britannique, en tous cas, c’est un joli symbole que le premier duo à l’avoir réalisé soit celui du président de la Class40 ! »

Dès la semaine prochaine, et bien à l’endroit cette fois, le flambant neuf Class40 Groupe Picoty procèdera à ses premiers essais en mer : il sera désormais question de préparation et d’entraînement en vue de la Route du Rhum-La Banque Postale.

- Info presse Catherine Ecarlat / www.picoty.fr/blog/


La vidéo du test de retournement



A la une