SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Barcelona World Race

Michel Desjoyeaux choisit François Gabart

Les deux hommes feront équipe pour le tour du monde en double

jeudi 3 juin 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Michel Desjoyeaux a choisi François Gabart pour l’accompagner dans la prochaine Barcelona World Race à bord du nouveau monocoque Foncia. Les deux hommes, dont c’est la première association, prendront ensemble le départ de la deuxième édition de ce tour du monde en double lancé le 31 décembre prochain de la capitale catalane.

"Quand j’ai appris que Michel repartait sur un projet Imoca et faisait construire un bateau neuf pour la Route du Rhum puis la Barcelona World Race, je l’ai tout de suite appelé. Une heure à peine après sa conférence de presse à Paris (21 janvier dernier), je lui ai envoyé un message. Je lui ai dit : si tu cherches quelqu’un pour l’hiver prochain, je suis partant. Il a pris note. Mais je n’étais pas le seul à l’avoir sollicité" raconte François qui a appris la bonne nouvelle le 18 mai dernier.

"Le choix de François était pratiquement fait dans ma tête depuis le mois de février, mais j’étais concentré sur la construction du bateau et je voulais que cela mûrisse. J’en ai discuté avec Christian Le Pape, notre entraîneur de Port-La-Forêt et nous en avons conclu que ce choix était le bon" explique Michel.

Les deux hommes se sont rencontrés pendant l’hiver 2007/2008 lorsque François s’installe à la Forêt Fouesnant et remporte le Challenge Espoir Région Bretagne. Depuis, il se sont côtoyés mais n’avaient jamais navigué ensemble jusqu’à récemment, lors du Grand Prix de Douarnenez.

Cette association est l’union de deux coureurs solitaires, deux figaristes, mais aussi, pratiquement, de deux générations. Michel Desjoyeaux (44 ans) s’est toujours plu dans le rôle du "passeur", prodiguant sans arrière-pensée ses bons tuyaux aux marins en herbe les plus prometteurs. François Gabart (27 ans) est de ceux-là : un jeune ingénieur doué d’un talent pour la régate qui a connu ses premiers succès en voile légère avant d’entamer une ascension rapide sur la scène Figaro.

Il est aujourd’hui "Skipper Macif" avec un programme en Figaro jusqu’en 2011 qu’il mènera parallèlement à la préparation pour la Barcelona World Race. Le calendrier sportif qui l’attend ces 18 prochains mois est donc extrêmement chargé, mais galvanise son enthousiasme : "L’envie de faire un tour du monde sur ces grands bateaux était très forte depuis un an. Alors je suis aux anges. Faire la Barcelona World Race en compagnie de Michel Desjoyeaux qui plus est sur un bateau neuf, c’est pour moi exceptionnel. J’ai beau chercher, je crois qu’on peut difficilement faire mieux !"

Quand on lui demande les raisons de son choix, alors qu’il aurait été confortable de partir avec un coéquipier plus expérimenté, Michel n’est pas à court d’arguments : "pour sa jeunesse, sa fraîcheur, ses capacités intellectuelles, sa volonté permanente de chercher à comprendre les choses. C’est un navigateur mais aussi un ingénieur. Il n’a jamais fait de tour du monde, mais je pense que c’est quelqu’un qui vous tire vers le haut. Ce n’est pas uniquement son potentiel qui est intéressant, c’est aussi son état d’esprit. Il a une autre culture, une autre vision des choses et c’est aussi pour moi un moyen de ne pas rester dans mes habitudes".

Malgré son expérience autour du globe, pas question pour Michel de jouer les maîtres d’école, bien au contraire : "le compte sur lui pour qu’il conserve son libre-arbitre et fasse du rentre-dedans. Cela n’aurait aucun intérêt s’il venait avec moi pour faire le béni-oui-oui et border les écoutes dès que les penons gigotent !"

- Info presse www.teamfoncia.com


La coque de FONCIA arrive

Cette annonce coïncide avec l’arrivée à Port-La-Forêt de la coque du nouveau 60 pieds Foncia en provenance de Lymington (Angleterre) où elle était en fabrication chez Green Marine. La construction suit son cours et l’assemblage du puzzle Foncia va se poursuivre chez CDK Technologies jusqu’à fin août, date à laquelle le bateau sera mis à l’eau. Michel Desjoyeaux est toujours pleinement investi dans cette tâche et a l’intention de déléguer à son coéquipier une partie du boulot. "Je ne vais pas lui demander de serrer les boulons, ce n’est pas son truc. Par contre, je vais lui confier tout l’aspect de préparation des outils de gestion et d’analyse de la performance du bateau ". Tout un programme.

Il leur reste 211 jours avant le coup d’envoi de la Barcelona World Race. 211 jours pendant lesquels Michel a un monocoque de 18 mètres à finir et une Route du Rhum à disputer. François, lui, n’a pas de quoi s’ennuyer non plus : Quiberon Solo, Solitaire du Figaro et Cap Istanbul à l’automne sont inscrits à son calendrier. Ce jeudi, les deux hommes se sont retrouvés dans les bureaux de Mer Agitée pour discuter de leurs plannings et missions respectives. Leur collaboration ne fait que commencer…


Dans la même rubrique

Barcelona World Race : Loïck Peyron embarquera avec Jean-Pierre Dick

Record de l’Atlantique : Marc Thiercelin rentre de New York sans record

Normandy Channel Race : Victoire pour Ruyant & Leglatin sur la 1re NCR

Normandy Channel Race : Ruyant & Leglatin passent le Fastnet en tête


A la une