SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Les 70’ quittent Le Cap pour Cochin

Départ d’Afrique du Sud pour la 2e étape inédite vers l’Inde

samedi 15 novembre 2008Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Pour cette Volvo Ocean Race 2008-2009, les organisateurs ont accéléré le rythme de l’épreuve, imposant aux concurrents pour le même laps de temps de 9 mois, un programme de 37 000 milles à disputer en 10 étapes et 7 régates in port, contre 32 000 milles en 9 étapes et 7 in ports lors de la précédente édition. Soit 5 000 milles de course en plus ; à peu près la distance à couvrir pour rallier Le Cap à Cochin. Les 11 jours d’escale en Afrique du Sud sont donc passés bien vite pour les 88 marins qui reprennent la mer aujourd’hui pour une étape inédite vers l’Inde.

Ce matin, à 12h –Paris-, une centaine de bateaux spectateurs gênaient la procédure, obligeant le Comité de course à reporter de 20 minutes le coup d’envoi de cette seconde étape. Un répit inattendu qui offrait aux équipages l’occasion d’avaler rapidement quelques sandwichs frais avant de se lancer pour de vrai dans la mêlée. Le dernier repas à peu près digne de ce nom avant de savourer dans une vingtaine de jours les délices de la cuisine indienne du Kerala.

Au coup de canon, Puma lancé à pleine allure sous grand voile haute, s’offre les honneurs de la ligne et prend le commandement d’un petit parcours en baie triangulaire, inscrit en prélude de ce parcours « asiatique ». S’envolant littéralement à près de 20 nœuds vers la première marque, Puma s’offre coup sur coup la première place aux deux bouées, talonné par Ericsson 4 et Green Dragon.

Mais, juste après le passage de la seconde marque, après 35 mn de course, Puma entre dans une bulle de calme qui l’arrête net. Flairant la bonne affaire, la chasse s’en est donné à cœur joie, déviant sa route pour se recaler plus à terre, à la recherche d’une brise plus favorable ; au grand dam de Puma qui voit certains de ses ex-poursuivants prendre les commandes au passage de la troisième et dernière marque.

Une demi-heure plus tard, les concurrents qui ont renoué enfin avec la vitesse se scindent en deux groupes. Ericsson 4, Ericsson 3, Telefónica Blue et Green Dragon tirent le meilleur de leur option à terre, prenant l’avantage sur Puma, Telefónica Black et Delta Lloyd partis plus au large.

Après 3h de course, alors que le Cap de Bonne Espérance se profile à l’horizon, les écarts restent cependant faibles, sauf pour Team Russia, resté plus longtemps que les autres piégé par les calmes légendaires de la Montagne de la Table.

Devant les étraves, 4 450 milles parsemées d’embuches ; des pièges météo au rail des navires de commerce, en passant par le redoutable courant des Anguilles, les flottilles de pêche artisanale, les tempêtes tropicales et…. les pirates. Et avoir à trancher entre deux options : viser les points de la porte située au large de l’île Maurice et risquer d’arriver dernier à Cochin, ou sacrifier les points intermédiaires et remporter le pactole à Cochin.

La seconde porte à points de cette édition 2008-2009 est un passage délimité par l’Ile Maurice laissé à tribord (20°20.00S et 057°40.00E) et un arc de cercle formé entre le 05°10.00S - 48°40.00E et le15°00.00N - 58°30.00E laissé à babord.


Overall Leaderboard

- 1. Ericsson 4 : 14 points
- 2. PUMA : 13 points
- 3. Green Dragon : 11 points
- 4. Telefónica Blue : 10 points
- 5. Telefónica Black : 7 points
- 6. Ericsson 3 : 5 points
- 7. Delta Lloyd : 4 points
- 8. Team Russia : 4 points



A la une