SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour du monde en solitaire

Une boîte en fer-blanc à l’assaut du tour du monde

L’Américain David Vann a construit un étonnant trimaran de 15 m

vendredi 25 janvier 2008Christophe Guigueno

C’est forcément une découverte de notre confrère américain www.sailinganarchy.com et ce n’est pas une blague. Enfin, semble-t-il. Un Américain, David Vann, va partir autour du monde en solitaire depuis la Californie. Il termine actuellement la construction d’un… trimaran, le Tin Can, la « boîte en fer-blanc » !

Le Tin Can est un trimaran de 50 pieds (15 mètres) que David Vann a construit lui-même dans son jardin. Le résultat est étonnant. Il y a quelque chose de Manureva (alias Pen Duick IV) dans ses formes. Mais en pire. Ses trois flotteurs sont à fonds plus ou moins plats. Ses soudures sont faites maison. Ses bras de liaison en X et tubulaires font… peur ? Pour la cadène d’étai, c’est simple. L’étrave est formée d’un plat qui dépasse du pont. Un trou à la perceuse et hop. Ça tiendra…

Pourtant David Vann n’a pas dessiné lui-même son voilier. Pour cela, il a fait appel à un architecte naval professionnel. Yves-Marie de Tanton qui habite America’s Cup Avenue à Newport. Il dessine des monocoques de croisière comme des bateaux à moteur. D’après les témoignages qu’il met en avant sur son site, il aurait « dessiné quelques-uns des bateaux les plus rapides et les plus exotiques du monde » ! Hum ?

David a quand même conscience de ne pas jouer dans la cour d’Ellen MacArthur et Francis Joyon. « Avec le prix de mon bateau, je pourrais à peine leur acheter une voile » écrit-il sur son blog. Son budget est en effet assez serré : 25,000$ (17,000€). Et de toute façon, il ne vise pas le record autour du monde à la voile. Vann pense passer 4 mois en mer. Quatre mois, ce serait le temps mis par Philippe Monnet en 1987 sur le trimaran Kriter. Et ce serait déjà bien.

Car, si le Tin Can a des airs de Manureva, son habilité à naviguer fait, hélas, plutôt penser à celle de Rosières, le fameux prao de Guy Delage…

David Vann est-il donc fou ? Pas vraiment. C’est un journaliste reconnu aux Etats-Unis et il est l’auteur d’un Best seller : « A Mile Down ». C’est l’histoire véridique de son aventure en Turquie où il est allé faire construire un bateau. Arnaqué puis traqué par ses débiteurs, il aurait fini par prendre la fuite sur son bateau avant de… couler. Son site www.davidvann.com présente d’ailleurs les photos du naufrage et de son sauvetage.

Avec son nouveau projet, l’aventurier américain compte faire mieux cette fois-ci. Départ prévu de Long Beach en Californie en janvier 2008. Il n’est pas parti ? Non… C’est juste un peu retardé.

Sites

- Info sur David Vann : www.esquire.com/features/sailing1207
- Le Blog de David Vann : www.esquire.com/the-side/blog/tincan
- Le site de David Vann : www.davidvann.com
- Tanton Yacht : www.tantonyachts.com


Dans la même rubrique

L’Atlantique en ballon : Peggy Bouchet prépare son envol Atlantique

L’Atlantique en solitaire : L’Atlantique à 14 ans pour Michael Perham

Adrénaline Expéditions : Babouche à la mer, Babouche à la neige

Photos : La Babouche navigue !

Premiers bords de la Babouche

A la une