SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course au large

The Transat évacue les multicoques

Ni 60 pieds, ni 50 pieds, au départ de Plymouth en 2008

vendredi 26 octobre 2007Christophe Guigueno, Redaction SSS [Source RP]

OC Events qui vient de signer un nouveau partenariat avec Artemis, une des premières sociétés d’investissement britanniques, pour la 13e édition de The Transat, a annoncé que les multicoques ne seraient pas acceptés au départ ! Ni ORMA (60 pieds), ni 50 pieds ne seront présents dans le port de Plymouth en mai prochain.

La course, rebaptisée The Artemis Transat, partira le 11 mai 2008 de Sutton Harbour, Plymouth (Angleterre) et se terminera à Boston, aux États-Unis. Créée en 1960 par Sir Francis Chichester et Blondie Hasler, et plus connue avant 2004 sous le nom de OSTAR ou de Transat Anglaise, cette épreuve a vu en quarante ans émerger de nombreuses légendes de la voile, telles qu’Eric Tabarly, Alain Colas, Mike Birch, Philippe Poupon, Loick Peyron, Francis Joyon, Michel Desjoyeaux ou encore Ellen MacArthur.

L’édition 2008 sera uniquement réservée aux monocoques, pour la première fois depuis l’introduction des multicoques en 1964, même si un retour à une version mixte est envisagé à l’avenir avec la nouvelle classe ORMA. Deux classes de monocoques seront représentées : les IMOCA 60 et les Class 40, le plateau associant ainsi des skippers de 60 pieds océaniques et une classe composée à la fois de professionnels de la course au large et d’amateurs émérites.

Christine Salen, directeur de Course pour OC Events, explique ce choix : "Nous voulions une épreuve à la fois forte et simple, quelque chose que le public puisse comprendre facilement, sans trop de bateaux différents. C’est pourquoi nous avons choisi deux catégories, la classe très professionnelle des IMOCA 60 et sa version ’jeune’, celle des Class 40, qui est en plein essor. Le Royal Western Yacht Club continue d’organiser une épreuve 100% amateur. La prochaine édition se tiendra en 2009 et nous espérons qu’elle tirera également profit de cette décision. Même s’il est d’une certaine façon un peu triste de ne pas accueillir de multicoques cette année, nous avons hâte de voir renaître la classe ORMA. Cela pourrait ouvrir sur de nouvelles possibilités pour 2012 et au-delà.”

Avant que la classe ORMA ne renaisse, il va falloir être patient. La classe compte sur le succès de son projet de trimaran monotype de 70 pieds. Il faudra encore que les sponsors choisissent ce nouveau support (et quittent celui des monocoques !). C’est donc un véritable bouleversement qui s’opère dans le monde de la course au large. La classe ORMA s’attendait à vivre à coup d’arrêt après la Transat Jacques Vabre. C’est un arrêt de mort qui vient de tomber outre-Manche. Du côté des 50 pieds qui viennent enfin de connaître une nouvelle naissance avec le trimaran de Lalou Roucayrol, c’est un coup dur en vue du développement de cette classe…

Ch.Guigueno (source OC Events)


Forum : Vous pouvez réagir à cette information avec le forum ci-dessous.


A la une