SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup International Regatta

Les Néo Zélandais battus pour la première fois

Peter Gilmour réussit l’exploit

vendredi 15 février 2002Christophe Guigueno

Seuls deux nouveaux matches ont pu être disputés lors des régates organisées à Auckland par le Royal New Zealand Yacht Squadron. Les Kiwis, vainqueurs de la dernière Coupe de l’America par cinq victoires à zéro face aux Italiens de Prada, affrontaient les Américains de OneWorld quand les Suédois du Victory Challenge affrontaient les Anglais du GBR Challenge.

Et c’est dans ce premier des deux matches que les Américains ont créé la surprise. Le Team New Zealand dirigé par Dean Barker a perdu son premier match-race depuis la Coupe victorieuse de 1995. La fin d’un mythe ?

S’il on oublie l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup Jubilee de l’été dernier à Cowes, les Blacks n’avaient encore perdu aucun match. De plus, ils avaient participé au Jubilé avec NZL-32 (le lièvre des Français). Cette fois-ci, à la barre de NZL-60 et face à un Class America de la même génération, ils se sont fait battre d’une minute et six secondes.

Lors de la phase de départ, Gilmour et l’équipage du One World Challenge s’étaient pourtant retrouvés dans une situation difficile. Coincés d’un côté de la ligne par Dean Barker, ils sont contraints à forcer le passage. S’il n’y a pas contact entre les deux bateaux, les juges estiment que les Américains ont fait faute et les obligent à effectuer une pénalité. Team New Zealand peut alors prendre le meilleur départ et filer vers une victoire apparemment facile.

Mais, sûrs d’eux, les Kiwis ne contrôlent pas leur adversaire qui, en étant mieux inspiré par la légère brise du golfe d’Hauraki, comblent leur retard et passent la bouée au vent avec seulement quelques secondes de retard. A la sortie du premier tour, TNZL possède quand même trente secondes d’avance mais les Kiwis préfèrent encore naviguer seuls, du côté gauche du plan d’eau.

Quand ils s’aperçoivent que OWC est revenu par le côté droit, ils décident de virer de bord pour se recentrer. Trop tard. Peter Gilmour peut prendre l’avantage et passe une dernière fois la bouée au vent avec une minute d’avance. Une avance qu’ils conservent jusqu’à l’arrivée.

Dans l’autre match, les Suédois ont infligé un sévère retard de plus de quatre minutes aux Anglais. Barré par Andy Green, l’ancien Idaten (un Class America japonais) avait pourtant remporté la phase de départ et passé la bouée au vent en tête. Mais dans le petit temps, Magnus Holmberg se joue au mieux des risées et laisse plus tard les Anglais scotchés.

Avec ces victoires, les Suédois comme les Américains peuvent encore espérer se qualifier pour la finale. Il reste un match pour chacun à disputer dans ce deuxième round robin. Celui qui s’imposera pourra affronter Dean Barker.

Round robin 1 :
- GBR 52 – USA 55 0-1
- NZL 60 – SWE 63 1-0
- GBR 52 – SWE 63 0-1
- USA 55 – NZL 60 0-1
- SWE 63 – USA 55 0-1
- NZL 60 – GBR 52 1-0

Round robin 2
- NZL 60 – SWE 63 1-0
- USA 55 – GBR 52 0-1
- USA 55 – NZL 60 1-0
- SWE 63 – GBR 52 1-0
- NZL 60 – GBR 52
- USA 55 – SWE 63

- Team New Zealand : 4 victoires
- One World Challenge : 3 victoires
- Victory Challenge : 2 victoires
- GBR Challenge : 1 victoire


Dans la même rubrique

America’s Cup International Regatta : Team New Zealand intouchable dans ses eaux

image 300 x 158Photo : Jon Nash / GBR Challenge

America’s Cup International Regatta : Team New Zealand et Victory Challenge s’imposent

America’s Cup International Regatta : Les Suédois sont dans le coup à Auckland

International America’s Cup Regatta : Trois challengers défient le Team New Zealand


A la une